Communication de nos partenaires

Gravity

Le 4 janvier 2011 posté par METALPSYCHOKILLER

Le groupe Gravity, formé d’Emilie (chant), Mathieu (guitare lead) et d’Alex (guitare rythmique) a répondu aux questions de Metalpsychokiller, dans le cadre de la promotion de la sortie prévue en février 2011, de leur album « Syndrome« .

Interview réalisée par mail peu avant la nouvelle année !

Mpk : Passage obligé pour des nouveaux venus sur la scène Metal pour l’instant hexagonale, les questions « bateau » (Désolé !). Peux-tu nous faire une petite présentation historique de « Gravity », et tout d’abord pourquoi ce nom ?

Gravity : Tout à commencé à la fin de l’ancien groupe d’Emilie, d’Alex et d’Hugo. On voulait prendre un nouveau chemin musical, plus brutal. Pour cela nous avons fait appel à Mathieu comme guitariste soliste et a un nouveau bassiste, Paul. Suite à ça nous avons enregistré notre EP de 3 titres à la « Quadrature du Cercle », ce qui nous a permis d’avoir un concert à Victoire 2 et au Rockstore en bonne compagnie musicale ! Après ça nous nous somme consacrés à l’enregistrement de notre album en avril/mai 2010.

Mais juste avant l’enregistrement Paul nous a quitté et nous l’avons donc remplacé par Tim qui a rejoins notre line-up fixe.  Après l’enregistrement nous avons signés avec M&O Music pour cet album. Et voilà donc comment Gravity est arrivé à ce stade là. On a choisi le mot « Gravity » pour la sonorité, rien de plus profond que ça (rires).

Mpk : « Jeunes adultes ambitieux et motivés » comme signifié sur votre Bio, cela sous entend quoi pour toi ?

Gravity : Cela montre notre motivation à se créer une place dans le monde du Metal Francais, et aussi la détermination que nous avons à augmenter notre niveau musicalement parlant ! Autant sur le plan technique qu’au niveau de la composition. Ensuite pour le côté jeune, nous avons en moyenne 20 ans donc ça reste justifié (rires).


Mpk : La scène régionale montpelliéraine. Qu’en penses tu, en êtes vous partie intégrante malgré votre jeune vécu ? Avez-vous des liens « sanguins » ou confraternels avec certains des combos nouveaux venus (ou plus anciens) la composant à l’exemple des Walrus Resist ?

Gravity : A vrai dire, Gravity existe depuis 2 ans mais comme expliqué plus haut, Emilie, hugo et Alex avait déjà un groupe, Useless Faith, avant ça avec Benjamin à la basse et Vincent à la guitare et à côté de ça Emilie avait un deuxième groupe, qui s’appelait Green Délirium, avec l’actuel Chanteur de Weaksaw, Tristan. Dans Green il y avait aussi Mathieu, guitariste de Gravity, qui lui même jouait dans un autre groupe qui s’appelle Black Paint dont Alex, guitariste de Gravity, faisait aussi parti. Et pour couronner le tout, Tim, bassiste de Gravity, est le fondateur de Black Paint.

Tout ca pour dire qu’en fait Gravity est le mix de tous ces groupes qui ont été nos premières expériences musicales et que ça nous lie à la nouvelle scène montpellieraine. Nos sommes d’autant plus liés, du fait que les professeurs d’Alex étaient Olivier et Laurent Huguet (Bassistes des groupes Symbio et Scorch), et maintenant nous partageons des scènes avec eux.
Pour ce qui est de Walrus Resist nous les avons connus après une scène partagée avec Useless Faith (ancien groupe de Emilie, Alex et Hugo), il y a 4 ans de ça.
Nous sommes amis maintenant, d’ailleurs ils font notre première partie sur le concert que nous donnons à la TAF ce 29 janvier pour la sortie de Syndrome !

Mpk : Deux ans d’existence, un seul Ep trois titres au crédit, et déjà un opus –qui plus est labélisé !-à venir dans les bacs. Sacré ascension fulgurante, non ? Comment expliques-tu ceci ?

Gravity : Quand nous avons crée Gravity nous avons remis toutes les chansons de Useless Faith sur la table et nous avons choisi de prendre les meilleures et de se remettre à composer en vue d’enregistrer un EP.

A l’époque nous avons gardés 3 chansons de Useless, Mathieu et Alex se sont mis à la composition. A l’arrivée nous avions pas mal de chansons et après un choix commun nous en avons gardés 3 pour faire le EP, nous avons demandé à Scorch le numéro de leur ingé son car le son de leur album « A genoux » nous plaisait énormément. C’est comme ça que nous avons enregistré « Déphasé », au studio de Plume, « la Quadrature Du Cercle » en trois jours, 2 de prises et 1 de mixage/mastering. Plume a fait de l’excellent boulot par rapport aux conditions d’enregistrement. Grâce à cet EP nous avons été remarqués par les bonne personnes qui nous on fait jouer et présentés à d’autres personnes.

Sylvain de l’association 576 events et de la boite de design 10vizion, nous à donné le Contact d’Alex de M&O Office et voilà comment nous avons signé chez M&O Music, Alex n’avait écouté que le EP et des vieux enregistrements des morceaux de l’album.
Nous avons donc entamé l’enregistrement de Syndrome à « La Quadrature Du Cercle » avec Plume et voilà le résultat !

Mpk : Et parallèlement, pourquoi M&O Music ?

Alex : Quand j’ai rencontré Alex de M&O, nous avons cherché des labels avec lui et parmi toutes les propositions, celle de M&O Music paraissait la plus intéressante.

Emilie : Oui, c’est celle qui nous paraissait offrir le plus de possibilités.

Alex : Et aujourd’hui, nous remarquons que nous avons fait un bon choix !

Mpk : Vous avez comme coéquipiers d’écurie label les Ashka. Les connaissez vous et savez vous quel est votre point commun ?

Gravity : Oui, nous connaissons, on a écouté tous les groupes de M&O Music. Notre point commun est que nous sommes deux groupes de Metal à chanteuse qui chantent et qui crient. Apres au niveau musical, c’est assez différent nous semble t’il.

Mpk : Votre musicalité mérite pour moi l’étiquette « Metal Moderne », point barre. Or, s’accolent par ci par là à Gravity des Death mélodique, Metalcore, Black, Heavy, Prog… Qu’en penses-tu ? Comment définirais-tu votre dessein musical ?

Alex : Au niveau de la composition, j’écoute beaucoup de styles de métal différents donc il est normal que ce que je compose soit à l’image de ce que j’écoute. Donc comme même moi je n’arrive pas à classifier notre musique, chacun peut l’appeler comme il veut.
Même si j’ai une préférence pour l’appellation « Modern Metalcore » que notre designer à trouvé.
Emilie : Effectivement tout ces styles de métal correspondent au différentes musique qui composent Gravity.

Mpk : Même si l’unicité de votre combo ne se dément pas, certaines influences stylistiques ou certains groupes, ont-ils une part omniprésente dans le Metal qui est le vôtre ?

Alex : Gojira est ma principale influence musicale, même si après Iron maiden, In Flames, Bullet for my valentine et Avenged Sevenfold sont aussi des groupes très importants pour moi.
Mais le tout ne se limite pas qu’à ces groupes car il y a des chansons de Black, de Death ou de prog qui me plaisent énromement, comme Scene 6 : Home de Dream Theater ou quelques titres de Veil of Maya, Winds of plague etc…
Tous les membres ont plusieurs influences, pas seulement un style en particulier.
Emilie : Nous avons tous des influences diverses et variées donc cela se ressent dans l’interprétation générale des compos. Pour moi mes influences sont le Postcore, le metalcore et le death. Mais elles ne sont pas situées que dans le Metal , je m’inspire également du lyrique plus classique ainsi que du rock, du trip-hop et un peu de tout en fait !
Les groupes comme Massive Attack, Pink Floyd, A perfect Circle, Dream Theater, MOPA, In Flames et beaucoup d’autres.

Mpk : Comme expliqué dans ma chronique de votre « Syndrome », je vois de nombreux éléments et ingrédients forts et prometteurs pour l’avenir. Pour ne pas donner dans le roman fleuve, je vais me contenter d’en extraire quatre. Le premier est la richesse et la diversité des compositions proposées. Que pourrais-tu nous expliquer à ce propos ? Qui compose, qui écrit, en gros comment fonctionner vous sur ce sujet ? Cet éventail est il un leitmotiv pour vous ?


Gravity : « Syndrome » a été composé en majorité par Alex, sur « Obsession » c’est l’effort commun de Mathieu et d’Alex et « Elle » est née en repette avec le tapping trouvé par Alex, les motifs rythmiques de Mathieu et le passage tribal issu de tout les membres.
le piano trouvé et adapté par notre ancien bassiste Benjamin Blatière. Mais le son global provient de l’adaptation et l’interprétation de chacun des membres de Gravity, l’idée du bassiste ou du guitariste, le break du batteur etc…
Pour ce qui est des Solos, c’est Mathieu qui trouve tout, Alex lui donne juste la rythmique et la base des notes qui composeront le fond du solo.
Et comme tout le monde donne un avis ou un arrangement sur les compos, elles deviennent la création du groupe, même si la base est celle d’une ou de deux personnes.
Les paroles et le texte entre les chansons a été écrit à 50% par Emilie et 50% par Alex sur « Syndrome ».

Emilie & Alex : Pendant l’enregistrement on retouchait mutuellement nos paroles et on écrivait par la même occasion le texte de l’album.
Une fois l’histoire fini on l’a fait lire aux autres qui ont aimé la mise en place de l’histoire par rapport à celle qu’on avait trouvé tous ensemble à l’oral.
Gravity : Pour ce qui est du « leitmotiv », nous espérons que nous arriverons à travailler comme sur « Syndrome » sur nos futurs albums, mais seul l’avenir dira si nous serons toujours caractérisés par « la richesse et la diversité des compositions proposées », comme tu l’a dit plus haut.

Mpk : Le second élément tiendra de la constatation : L’inspiration ne se perd jamais en tous sens, ne vire jamais au brouillon à la « Nacht und Nebel ». Comment afficher une telle maturité des compos sur la durée d’une tracklist avec un si court passé commun ?

Alex : Comme dit plus haut, notre passé commun n’est pas si court.
Pour la maturité des compos, j’ai commencé à composer pour mes anciens groupes il y a pas mal de temps, j’ai eu donc le temps de comprendre comment l’interprétation de chacun rentrait en compte, j’ai ensuite écrit à chaque fois que j’avais une chanson dans la tête, grâce a ça j’ai pu affiner l’écriture des compos. Mes rencontres avec d’autre compositeurs m’ont appris des techniques de composition, des erreurs a éviter etc…
Ensuite avec Gravity j’avais en main tous les éléments pour bien composer, Emilie qui est une chanteuse talentueuse qui fait de la musique depuis très longtemps.
Elle à réussi à poser sa voix comme il le fallait sur mes compos, Mathieu qui est un guitariste impressionnant a trouvé les solos parfaits, les bons arrangements, des riffs géniaux sur lesquels on a composé ensemble. Tim et Hugo sont de très bons musiciens qui on emmené la partie rythmique et l’ont arrangé comme il le fallait.
Le fait qu’on se connaissaient tous avant a aussi permis de composer pour les musiciens que j’avais avec moi, on a fait du travail sur mesure et c’est de la que vient la cohérence de nos morceaux je pense.

Mpk : Inévitablement, la troisième question se calera sur la prestation vocale d’Emilie. Mon « Saigneur » tout y passe et avec quel talent ! Des « females voices », c’était un choix délibéré ou pas ? Lyrique, clair, rageur, digne d’une Angela Gossow, un éventail complet et conquérant, non ?

Emilie : Le choix n’était pas délibéré comme nous avons monté le groupe ensemble et comme je suis chanteuse j’ai chanté. Le fait que je sois une fille ou homme n’avait pas d’importance.

Selon moi l’éventail n’est pas complet, il manquera toujours quelques chose a perfectionner, de nouveaux styles de voix a découvrir, mais je suis loin d’Angela Gossow, même si le compliment me fait plaisir. Pour ce qui est de conquérant, j’espère que cet éventail suffira à plaire au public.
(«Mon Saigneur » joli !)

Mpk : Vu la vitesse à laquelle elle emmène l’attelage échevelé de Gravity, est-elle la maitresse à bord ? (Killing Joke…)

Alex : Bizarrement ce n’est pas le cas. Gravity fonctionne en communauté même si certains peuvent donner plus de temps au groupe que d’autre et donc ils occupent plus de fonctions.
Au niveau « Administratif (contact Label, Subventions etc..)», c’est Mathieu et moi qui nous nous en occupons, au niveau communication c’est Emilie et moi (la preuve ici héhé).
Aprèssur Syndrome et sur tout le début (EP « Déphasé », premiers concerts…) je me suis occupé du groupe mais maintenant qu’il y a énormément de choses à faire nous travaillons à plusieurs. Dans les répétitions, nous travaillons tous ensemble et le compositeur donne ces envies quand nous jouons les morceaux pour la première fois, chacun interprète le morceau comme il le sent et c’est au groupe d’accepter au non les changements (solos, arrangements, lignes de chant, etc…)
C’est donc un groupe plutôt qu’une meute, sans maitre/maitresse à bord (rires).

Mpk : Le dernier point à trait à deux choses : D’une part le carénage blindé de votre assise rythmique et de l’autre l’osmose entre les gratteurs. Des soucis du détail qui font la différence à l’exemple de la petite descente de manche épileptique sur « Souffrance ». Ton sentiment et remarques sur ces deux remarques ?

Alex
: Ces remarques font plaisir, ce que je peux dire c’est qu’au niveau des solos, Mathieu les travaille énormément mais on cherche à toujours avoir une prestation rythmique derrière qui assure ! Apres nous travaillons tous les quatre (Mathieu, Hugo, Tim et moi) en premier avant de laisser Emilie chanter car on veut que le petit détail rythmique, par exemple un double croche au milieu d’un gros palm mute, soit synchronisée entre tous es musiciens, de même pour les grosse rythmique heavy comme sur le solo de souffrance. Cette méthode nous donne le résultat que nous voulions ! Mais l’osmose entre Mathieu et moi et la rythmique imposante ne sont pas deux choses séparées mais plutôt un tout.

Mpk : « Syndrome » sort dans un petit mois. En êtes vous satisfaits à titre personnels ?

Gravity : Oui, nous sommes très satisfaits, c’est une expérience unique même si nous voyons des imperfections dans « Syndrome » elles nous servent de « leçons » pour les prochains albums ! Mais nous sommes impatients de sa sortie !

Mpk :
Et en corolaire, quels sont les premiers échos des presses dites « spécialisées » vous en revenant ?

Gravity : Nous avons reçus pour l’instant que 4 chroniques, une de zikannuaire qui nous donne 12/20, Une de kaos Guards qui ont l’air d’apprécier l’album. Une de Rock your Life qui nous a mis 16/20 ou on peut comprendre qu’ils ont beaucoup apprécié l’album et la votre !

Mpk :
Parallèlement, les chroniques et buzzs divers que vont engendrés la sortie de votre album ont-ils une importance à vos yeux ? Question naïve et pour ma gouverne de curieux, lol .Si les échos se font négatifs, pourraient-ils influer sur votre musicalité ?

Gravity
: Oui, c’est important car nous aimerions que notre musique plaise, c’est un de nos objectifs et ca passe par des buzzs et autre chroniques !
Quand aux échos négatifs ils pourraient nous influencer si la critique est constructive et/ou justifiée ou si l’avis général est que ce n’est pas bon, haha. Mais si cela ne dépend que des goûts personnels ou d’avis ponctuels, cela n’influera pas plus que ça !
Alex : En parallèle, Christian de Gojira nous a donné de bons échos sur notre album quand il l’a reçu et c’est déjà une énorme victoire en soi !

Mpk
: Une tournée ou des dates de promotion de votre release sont elles prévues ?

Gravity :
Une seule pour l’instant le 29 Janvier 2011 à la TAF à côté de Montpellier avec Walrus Resist et Aesmah. On cherche activement des dates mais je crois que c le boulot le plus difficile qui soit ! On espère qu’avec la sortie de l’album et la Promo, les gens seront plus intéressés !


Mpk : En conclusion, quelles sont vos espérances pour cette nouvelle année voyant la sortie de votre album ? Et vos projets pour la suite ?

Gravity : On espère arriver à tourner, se faire connaître du public le plus possible et surtout que « Syndrome » plaise un maximum ! Nos projets après ça sont d’enregistrer notre second album !

Mpk :
Une (ou plusieurs) question que tu aurais aimé que je te pose ? Et que je n’ai pas fait vu ma nullité affligeante…. (- ;

Emilie : Le numéro de sécurité sociale des poulets label rouge ?
Alex : Ou alors pourquoi l’interorectogestion ça marche pas, j’ai essayé….
Emilie : Non, je ne sais pas, tes questions sont très bien !

Mpk :
Les derniers mots pour les lecteurs de SOIL t’appartiennent… ?

Alex & Emilie :
Nous voulons remercier tout d’abord Soil Chronicles pour cet interview et pour la critique flatteuse ainsi que M&O Office et M&O Music. Ensuite nous remercions tout les gens qui nous ont écouté et apprécié , tout ceux qui nous ont soutenue , qui nous soutiennent et qui nous soutiendrons et la musique elle même de tant nous apporter.

Gravity : Pour ta santé mange 5 fruits et légumes par jour .

Merci à toi, et « See you soon, On The Road » !

Myspace du groupe ici

Retour en début de page

2 commentaires sur “Gravity”

  1. AvatarMarcel Proust
    Posté: 3rd Fév 2011 vers 21 h 47 min
    1

    Panam (rue saint Denis) represent pour le gravity kiff!!
    😆

  2. pingback pingback:
    Posté: 27th Avr 2011 vers 0 h 16 min
    2
    Interview, sur Soilchronicles.fr « gravitymetal

    […] interview de Gravity, réalisée par Metalpsychokiller sur Soilchronicles.fr LikeBe the first to like […]

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green