Communication de nos partenaires

Gotthard – Interview

Le 25 octobre 2014 posté par Metalfreak

Interview : RattleSerj

 

(NdRS) C’est Marc Lynn, bassiste de son état chez Gotthard, qui me reçoit à l’arrière du tour bus ; il répondra avec une bonne humeur contagieuse à mes questions. Nous sommes confortablement installés à l’arrière du tour bus et, pendant une grosse demi-heure, ce sera à bâton rompu que nous évoquerons divers sujets tels que la tournée, le nouvel album, les techniques d’enregistrement et même la magie noire cubaine. Marc est un gentleman, il termine une conversation téléphonique et s’excuse au passage de m’avoir fait un peu attendre, la notion de respect chez Gotthard est aussi un des ingrédients qui fait que ce groupe existe depuis 1992 !

Propos recueillis par RattleSerj pour Soilchronicles.

 

 

Marc peux tu nous parler de la tournée ?
-Et bien, cette année, nous avons fait pas mal de festivals, nous sommes allez au Japon entre autres 5 ou 6 dates en Europe et nous voila ce soir à Lyon pour la dernière date Française avant de partir en Espagne pour la suite des réjouissances.

 

Comment ce passe la vie en tournée ?
-Tu sais, au début, c’est toujours un peu difficile, mais on prend vite le rythme : ce qui compte pour nous, c’est d’assurer chaque soir un set de deux heures de bonne qualité. Chaque soir est un nouveau challenge dans une nouvelle ville avec de nouvelles personnes. C’est chouette tu sais, même si on ne dort pas toujours bien dans le bus, mais on a un super crew e,t pendant la tournée, tout le monde se focalise sur le concert du soir.

 

Parlons un peu du nouvel album. BANG a reçu un accueil encore plus positif que FIREBIRTH de la part des fans ainsi que des critiques. On a presque l’impression que cet album valide et entérine le fait que Nick est la pour de bon au cas où des personnes n’auraient pas compris.
-Oui, c’est vrai que cet album avec Nick nous a amené à réfléchir sur l’écriture et à explorer ses capacités vocales afin de mieux exploiter sa voix. Remplacer Steve n’a pas été chose facile, tu peux t’en douter. Nick apporte beaucoup de fraicheur dans sa manière de chanter ainsi que du modernisme. De plus, il joue aussi de la guitare sur scène. En ce moment, il repose sa voix et nous veillons tous sur lui car il doit chanter 2 heures alors on ne veut pas qu’il attrape froid ou autre. (NdRS : Apparemment quand je suis arrivé, quelqu’un mentionnait le fait qu’il était chez le docteur, cela n’a pas empêché l’intéressé de délivrer un set de très grande qualité avec le sourire du début a la fin)

 

A ce propos, vous avez un son fantastique (a la fois sur scène et sur album) : il est a la fois moderne dans sa dynamique et aussi un peu vintage à l’écoute. Comment faites-vous ?
-Et bien, tu sais, déjà, il faut des instruments de qualités, les guitares et les basses dignes de ce nom sont chères. Tu sais que c’est du bon matos quand tu fais tomber ta basse et qu’elle fonctionne toujours bien après (rires). Les micros d’enregistrement, les amplis aussi, tout doit être de bonne qualité. Mais pour répondre à ta question sur la dynamique et nos réglages, je peux te dire que nos amplis sont en stéréo et sur la basse on ajoute un ampli en distorsion à un ampli en son clair. Bon, après, c’est l’ingénieur son qui se démerde (rires).

 

Plus sérieusement aussi, l’album a été produit par LEO et aussi par Charlie Bauerfeind (le monsieur en question a bossé avec Helloween, Blind Guardian et Hamerfall…).
Des titres comme C’est la vie ou Thank You sont des challenges en terme d’orchestration et là aussi, on n’a pas mal gambergé pour que le rendu soit ce qu’il est sur l’album.

 

Si on vous avait dit que vous seriez toujours la en 2014, vous l’auriez cru ?
-Tu sais ce que c’est… Au début, on pense tous a plein de choses comme ça et puis après, tu envisages les choses au fur et à mesure. Nous on a toujours voulu jouer de la qualité et après c’est beaucoup de travail.

 

Tes influences a toi c’est quoi ?

-Quand j’étais gamin, je jouais de la guitare classique et puis un jour ma sœur de 8 ans mon ainée a eu un petit ami qui jouait du rock alors je me suis initié de la sorte. Après, bien sur, j’ai écouté Led Zeppelin et Hendrix. Ensuite est venue la NWOBHM (new wave of british heavy metal), et en fait AC/DC est arrivé après.

 

La vidéo de « C’est la Vie » a été tournée en trois jours à Cuba. La thématique de cette chanson est l’espoir : peux-tu m’en dire plus ?
-Oui tu sais, ce sont des gens si pauvres mais si gentils et nous autres en Europe, on oublie parfois que nous sommes privilégiés. Et quant à l’espoir contenu dedans, je crois que ce que nous avons voulu dire c’est : ‘Ne baisse jamais les bras et bats toi !’ Reste positif et des fois les choses s’arrangeront dans un an ou 10 ou parfois même jamais, mais ne subis pas ta vie passivement !

 

Sur le site officiel du groupe, j’ai pu lire que des événements étranges étaient arrivés pendant ces trois jours (pertes inexpliquées d’objets ou apparition d’une poupée dans divers lieux, ce qui a effrayé les acteurs Cubains locaux)
-(énorme éclat de rire) Ha oui oui ! Je vois de quoi tu parles, mais moi je crois seulement que ce que je vois ha ha ha je ne peux t’en dire plus. (Nick si tu lis ces lignes contacte moi, je suis curieux)

 

Ce matin, j’ai lu que 2014 sera la première année ou aucun artiste ne se verra remettre un disque de platine. Quel est ton ressenti sur l’industrie de la musique ?
-(grand soupir) Et bien oui en effet tout cela ne m’étonne malheureusement plus. Tu sais quoi ? Sur 800 gamin seul 2% achètent des disques… les autres téléchargent. Je crois en effet qu’il y a une grande réflexion à avoir mais aussi pas que de la part de l’industrie de la musique. Tout cela est sociétal, en ce sens que tout le monde veut tout, immédiatement et sans le payer. Cela n’est pas viable.

Mec, quand on était gamin on copiait parfois un album sur une cassette, mais ça nous gonflait car cela prenait du temps et le son était pourri… mais après quand on avait deux trois ronds, on allait acheter notre disque et on était contents. Non, sincèrement je ne sais pas combien de temps encore tout cela va continuer, mais la menace est réelle et nous aussi risquons un jour d’être dégagés a cause de cela. Et je vais même te dire, j’en rien à foutre que quelqu’un porte un t-shirt du groupe, moi ce qui m’intéresse c’est qu’il achète l’album s’ il aime la musique. Nous avons toujours été animés par l’amour de la musique. Nous sommes conscients aussi de la chance que nous avons d’être là aussi nous travaillons dur sur nos albums et sur nos shows.

 

L’interview prend fin mais Marc n’est pas trop pressé de me voir partir.

Je remarque en sortant sur le coin de la table une canette de soda aux cola avec l’inscription Frère… aussi me suis-je plu a penser que l’esprit de Steve Lee sera toujours bienveillant et protecteur à l’égard des ses potes.

THANK YOU les gars et à bientôt.

 


 

Chronique « Bang ! » : http://www.soilchronicles.fr/chroniques/gotthard-%E2%80%93-bang

Site officiel : http://www.gotthard.com/
Myspace : http://www.myspace.com/gotthard
Facebook : http://www.facebook.com/Gotthard
Twitter : http://twitter.com/_Gotthard
Youtube : http://www.youtube.com/user/GotthardMusicGmbH

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green