Communication de nos partenaires

CélEye Kopp – Hardforce

Le 5 mars 2011 posté par LittleGirlWithAGun

Dans le cadre d’interviews lancés auprès d’artistes de la scène underground, il m’a été possible de croiser CélEye Kopp, alias Céline Kopp, qui associe photographies de concerts pour Hardforce, et photographies de « personnalités ». Découvrez le personnage à travers ces quelques questions.

Interview réalisé par mail :

Bonjour, tout d’abord, d’où vient ton pseudo étrange ?

Bonjour et… Ah, ah, ah ! Mon pseudo étrange… En fait, je me prénomme Céline, mais mes amis m’appellent Cél’. Alors, lorsqu’il a fallu que je trouve un pseudo dans le domaine de la photo, celui-ci m’a paru parfait : Cél et Eye, pour l’œil du photographe, bien sûr !

Comment es-tu venue à la photographie de concerts ?

J’ai commencé la photographie de concerts grâce à mes potos de l’Esprit du Clan, mais aussi par le biais d’une agence qui m’avait recrutée pour…

Je ne travaille plus avec cette agence, mais j’avais gardé mes contacts pour continuer à photoshooter. De là, j’ai monté un webzine que j’ai quitté aussi au profit de Hard Force !

Peux-tu nous parler d’Hard Force et de son historique ?

L’histoire de Hard Force remonte à 1985. A l’origine, c’était un magazine fondé et dirigé par Christian Lamet.

Pendant 15 ans, le magazine a été l’un des leaders de la presse spécialisée hard rock et métal.

Il a été novateur et précurseur en bien des points : interviews, dossiers inédits, la création de samplers et CD-Rom, la première rubrique Internet de la presse musicale française (beaucoup l’ignorent, dès 1995 !), des discographies et biographies exhaustives (bien avant Wikipedia). En 2000, Hard Force a cessé de paraître dans les kiosques.

Depuis, les choses ont changé, Internet a pas mal révolutionné le marché de la presse. Hard Force a décidé de réapparaître, d’abord en 2009 avec un réseau social « THE METAL NETWORK » (http://hardforce.ning.com/) et pour son 25ème anniversaire (oui, oui !), Hard Force est devenu un webmag (http://www.hardforce.fr), de nouveau sur l’impulsion de Christian Lamet, accompagné de Christophe Droit, Benjamin Chéré, Juliette Legouy, entre autre.

Quel est ton rôle dans l’équipe ?

Je suis photographe live et j’adore travailler au sein de Hard Force ! Ils sont tout ce que je recherchais, une équipe passionnée.

Quel matériel as-tu ?

Je suis équipée en Canon d’un 5 D Mark II, d’une optique 24-105mm et d’une autre 70-200mm.

Quelques noms célèbres de groupes que tu as shootés ?

Récemment, j’ai eu la chance de pouvoir photoshooter Black Label Society (uhuuuu) et Skunk Anansie. Sinon, j’ai eu le privilège de photographier Alice Cooper, Motörhead, Slayer, Airbourne, Apocalyptica…


Quelles sont tes autres activités artistiques ?

La photographie live mise à part, je monte mes propres projets tel que Art’D’Core. J’ai pu exposer la première édition en faveur d’Haïti, qui fut un succès, je dois l’avouer. A présent, je travaille sur la deuxième session : amis tatoués, contactez-moi !!!

Ou peut-on admirer tes photographies ?

Quelques clichés sont visibles sur http://www.rock-and-art.blogspot.com rubrique Art’D’Core. je ne les poste pas toutes pour préserver l’effet de surprise. Je vous contacterai pour ma prochaine exposition :)

Quel groupe rêves-tu de shooter ?

Eh bien, je rêve de Tool, dont je suis absolument fan, mais aussi d’AC/DC… Je me suis même tatoué AC et DC sur chacun de mes coudes. Si c’est pas de l’amour, ça ? ;)

Seras-tu au Hellfest ? Que penses-tu de ce festival ?

Je serai effectivement au Hellfest que j’attends avec impatience. J’aime ce festival et l’ambiance qui s’en dégage. J’aime Clisson et ses habitants qui sont généreux et hospitaliers. J’aime voir tous ces groupes fous et mes amis aussi car, mine de rien, c’est une super grande occasion de tous nous réunir. Et ce que j’aime par dessus tout, c’est le respect qui règne sur place les uns vis à vis des autres.

Penses-tu que ta formation de géographe te sensibilise plus facilement à des actions humanitaires ?

Je le pense effectivement. J’ai eu la chance d’avoir des professeurs au grand coeur à l’université, tels que Jean-Marie Théodat (Géopoliticien spécialisé sur la question Haïti), Xavier Broways (qui m’a enseigné tout ce que je devais savoir sur les documentaires et photographies scientifiques), ainsi que Franck Lavigne qui m’a éclairée sur les risques volcaniques liés aux populations. Je suis une chouinette et je le reconnais, mais qui ne le serait pas lorsqu’une famille andine a tout perdu suite à l’éruption volcanique et vient pleurer dans vos bras pour que vous puissiez l’aider… Je crois que cette expérience sera l’une des plus marquantes de ma vie…

Qu’envisages-tu dans l’avenir ?

J’aimerais pouvoir être photographe de presse spécialisée tel que le National Géo ou Géo, continuer à photoshooter des concerts, monter des documentaires scientifiques ou non, voyager et faire ce que j’aime, en fait …

Quels artistes t’influencent le plus ?

En ce qui concerne les photos de concert, je dirais que Ross Halfin a joué un grand rôle, mais pour mon travail personnel, je dirais volontiers David LaChapelle, Dave Hill, John Galliano (bien qu’il ne soit pas très tendance ces temps-ci) et mon cher Bruno Delamain, qui a été d’un grand soutien.

Si tu devais sélectionner un seul de tes clichés pour les lecteurs, ce serait lequel, et pourquoi ?

Une photo d’Alice Cooper. Il me regarde droit dans « les yeux »…ou l’optique, hi hi ! Et elle dégage tellement de sentiments… J’en ai des frissons à chaque fois que je la regarde.

Quels sont les difficultés du « métier » selon toi ?

Il y en a tellement ! La plus importante (et beaucoup de femmes seront d’accord avec moi) consiste en la crédibilité du sexe. Eh oui, une femme dans le métal est bien moins crédible qu’un homme (pour ça, je remercie les personnes qui me font confiance). Puis, il faut réussir à vendre ses clichés, faire de la photo-promo, se faire connaître, etc… Le métier en lui-même est difficile, mais j’oublie tout une fois derrière mon boitier …

L’aspect financier compte, non ?

Bien sûr, mais la passion l’emporte !

Que penses-tu de la scène métal actuelle ?

Un peu dur de répondre à ta question, car il existe tellement de mouvements.

Pour ma part, je suis vraiment plus branchée par les groupes des années du début du metal comme Black Sabbath … J’aime les groupes qui ont passé la cinquantaine de moyenne d’âge !!! Ah ah ah, la vieillotte !!! Non, mais plus sérieusement, je pense qu’il y a du bon comme du mauvais. J’aime les groupes novateurs, pas le plagiat … Quelques groupes de la scène française qui feront parler d’eux, – enfin je l’espère fortement – comme Hangman’s Chair (qui seront au Hellfest), Memories of a Dead Man, Memoryah et Fall And Bounce.

Un dernier mot?

Merci d’avoir songé à moi pour cette interview :)

Merci à toi
Les photos sont la propriété de l’artiste qui nous a autorisé à les publier ici.

 


Retour en début de page

1 Commentaire sur “CélEye Kopp – Hardforce”

  1. AvatarMickaël H.
    Posté: 7th Avr 2011 vers 12 h 12 min
    1

    Superbe interview, et de plus elle parle du maaaaaaître Oo

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green