Communication de nos partenaires

Asphyx

Le 12 avril 2012 posté par Son

Salut, nous sommes Celtikwar et Metalfreak pour Soilchronicles. Merci pour votre temps!

Salut, je suis Paul Baayens, guitariste d’Asphyx. Merci également.

1 / Votre nouvel album « Deathhammer » sera bientôt disponible. Faut-il s’attendre à quelque chose en particulier? Avez-vous pris une nouvelle direction ou est-ce similaire à « Death, the Brutal Way  » considéré par beaucoup comme le meilleur album?

C’est chouette, que certaines personnes estiment que le nouvel album est le meilleur. Je veux dire … beaucoup d’autres groupes continuent à jouer leurs vieux morceaux classiques parce que leurs albums plus récents ont moins d’impact.
Tout d’abord, nous sommes vraiment enthousiastes quant à la sortie de ce nouvel album. Nous ne nous sommes jamais sentis aussi heureux à la parution d’un nouveau disque. Les groupes le sont toujours avec une nouveauté, mais nous pensons que celle-ci capte toute notre intensité et puissance.

2 / Trois ans pour écrire «Deathhammer»: Est-ce que les horaires chargés de Martin & Pauls (Hail of Bullets) ont quelque chose à voir avec ça?

Bien sûr, nos horaires chargés à la fois avec Hail of Bullets et Asphyx sont en partie la cause de cette durée. Entre « Death…the Brutal Way » et « Deathhammer », nous avons publié une édition spéciale de 7 « avec un coffret, des vieux enregistrements, avons fait beaucoup de spectacles et sorti un DVD intitulé « Live.Death.Doom ». Donc, nous étions un peu occupés ces derniers temps.

Nous voulions enregistrer l’album plus tôt, mais parce que notre ingénieur du son qui a enregistré « Death… the Brutal Way » n’était pas disponible, nous avons dû acheter notre propre matos studio et comprendre par nous-même l’enfer d’un enregistrement d’une œuvre nouvelle. Il nous a fallu beaucoup de temps, beaucoup plus que celui auquel nous nous attendions.

Outre ce processus de longue haleine nous avons aussi des emplois à temps plein, nous devons donc tirer le meilleur parti du temps restant.

3 / «Deathhammer» est le premier album réalisé avec le nouveau bassiste, Alwin Zuur, qui était là sur les deux splits. Asphyx semble avoir du mal à garder ses bassistes, Alwin est-il le bon?

Alwin est plus qu’heureux d’évoluer dans Asphyx. Sa sonorité et la personnalité sont différentes que celles de notre bassiste précédent. Il n’y a pas de problème lorsque des personnalités individuelles diffèrent un peu, mais quand vous êtes en tournée tout le temps ensemble, il est important d’avoir les mêmes objectifs en tête et d’avoir quelques similitudes évidentes, sinon, c’est voué à l’échec. Avec Alwin, nous nous sentons à nouveau comme un groupe fort, de quatre personnes.

4 / En 2011, vous avez fait deux splits. Quels souvenirs gardez-vous de ces projets?

Nous avons fait un split 7 « avec Hooded Menace, un groupe sympa. En fait, je ne me souviens pas comment ce projet a été lancé, mais le résultat final est vraiment incroyable. C’était le premier vinyle avec notre nouveau bassiste.

Il y a toujours eu précédemment des histoires de concurrence, ça vaut aussi bien pour Thanatos et Asphyx. Il y a de belles anecdotes sur les deux groupes qui tentent de piquer des riffs de l’un pour l’autre. Aujourd’hui, ces groupes semblent se respecter. Ce 7 split « ne serait jamais arrivé dans les premiers temps.
Durant 12 ans, j’ai été guitariste dans Thanatos ainsi.

5 / L’artwork de « Deathhammer» est moins sombre et plus énigmatique que la pochette précédente … est-ce un changement conscient? Comment avez-vous abordé sa création? Pourquoi avez-vous choisi de travailler avec Axel Hermann (Bloodbath, Grave, Iced Earth, Unleashed)?

Moins sombre? Merde, c’est la pochette la plus obscure qu’Asphyx ait jamais eue. Franchement, je pense que c’est l’une des pochettes de Death les plus cool de tous les temps.  La cover précédente y ressemble beaucoup, mais finalement c’était un peu trop sur-produit et numérique. Cette fois, nous avons essayé d’avoir un son et un artwork plus organiques à la façon dont c’était dans le passé. Lorsque nous avons commencé à écrire de nouvelles chansons, Martin a trouvé le titre « Deathhammer ». Nous avons immédiatement contacté Axel Hermann, responsable de l’artwork de « The Rack » et « Last One On Earth ». D’une certaine manière il a parfaitement senti le genre d’œuvre que nous recherchions. Son travail pour « Deathhammer » est sombre, détaillé et puissant.

6 / Pouvez-vous nous dire quelques mots sur chaque piste (anecdote, les souvenirs, les émotions, ce qu’elles signifient pour vous, comment c’est écrit …)

« Into the Timewastes »

J’ai eu la ligne directrice dans mon esprit pendant un certain temps et d’abord, je pensais l’utiliser comme une intro. Lorsque j’ai commencé à enregistrer les guitares de « Deathhammer », j’ai accidentellement enregistré une prière en latin parlé. Nous ne savions pas comment cela était possible. Et la chose bizarre est que Martin était en Italie au même moment et il a entendu la même prière. Cela donne la chair de poule ! Nous avons d’abord voulu garder cet enregistrement bizarre mais cela n’a pu se faire.

« Deathhammer »

La première partie de la chanson a été écrite en Janvier 2009 lors d’une prise de son, quelque part en Allemagne, avant que les enregistrements de « Death… the Brutal Way » n’aient été achevés. Le riff principal a été écrit derrière mon ordinateur tout en enregistrant d’autres idées. Le riff était pas mal mais quand on l‘a joué en groupe, c’était comme YEAHHH … c’est LE truc.

« Minefield »

Cette chanson a mis le plus de temps à s’organiser. C’est le premier morceau que je voulais tester dans les moindres réglages.  Dans le passé, sur le premier album « Embrace the Death », les guitares ont été réglées plus bas. Nous avons voulu re-capturer cette ancienne et sombre atmosphère. Pour moi, ce titre est l’un des points forts … c’est très sombre, intense et apocalyptique.

« Of Days When Blades Turned Blunt »

Nous avons fait des enregistrements de batterie lorsque nous avons terminé 3 ou 4 titres. À l’époque, on enregistrait les morceaux longs au studio Harrow et notre ingénieur de batterie a eu une courte réunion avec ses musiciens. A ce moment Bob et moi étions comme: « Marre de ces longues chansons mid-tempo. Allons-y pour un titre up-tempo à nouveau « . Cette chanson a été plus ou moins créée du coup en quelques minutes.

« Der Landser »

Cette chanson a quelque chose de spécial pour nous. La plupart du temps lorsque nous organisons des chansons dans la salle de répétition, nous sommes plein d’énergie et satisfaits. Chaque fois que nous avons joué cette chanson, nous sommes arrivés à la maison fatigués et vidés de notre énergie.

« Reign of the Brute »

« Reign of the Brute » a été l’un des premiers titres composés. Un peu thrash et très simple. Pas de ralentissement au milieu des passages, juste garder un rythme rapide tout au long.

« The Flood »

Nous étions poussés à le conclure rapidement après une séance de répétition. Je n’étais pas sûr des riffs de ce titre, mais les autres m’ont convaincu.

« We Doom You to Death »

Le riff du chœur a été écrit à Barcelone où nous avons fait un test de son. Souvent, on a une nouvelle inspiration quand on joue avec un fort volume sur scène pendant un soundcheck. Le riff principal a été écrit tout en étant au travail, juste après une pause déjeuner. Haha!

« Vespa Crabro »

Nous avons une fois fait une répétition de nuit. Parce que dans ce moment-là, l’esprit est dans un autre mode et parfois plus créatif. Nous nous sommes sentis fatigués après en train de terminer l’arrangement de « Reign of the Brute ». Nous avons voulu arrêter et rentrer à la maison, mais nous avons essayé un autre riff. En 5 minutes cette chanson est née. C’est fou comment certains titres prennent tellement de temps, et certains sont écrits en un clin d’oeil.

« As the Magma Mammoth Rises »

Lorsque j’ai envoyé aux autres gars le riff principal, je n’ai jamais pensé qu’ils adhèreraient. Dans le passé, Asphyx a eu quelques bonnes vieilles influences black metal qui n’ont jamais vraiment été révélées autant que dans cette chanson.


7 / Avez-vous une prochaine tournée ? Des concerts en France?

En fait, nous ne faisons pas de tournées, des concerts le week-end seulement. Nous avons beaucoup de grands festivals prévus, comme le Summer Breeze et l’Obscene Extreme et quelques concerts en salle. Nous sommes pressés de promouvoir « Deathhammer ».

8 / Vos premières démos sorti sur K-7. Avez-vous le projet de les ressortir sous un autre format?

Ils sont sur les rééditions des deux premiers albums et sur le « 7” vinyl box set Abomination Echoes ». Lorsqu’on termine d’arranger les morceaux en salle de répétition, on utilise toujours le magnétoscope pour capturer ces moments de répète comme avant.

9 / Comment voyez-vous la scène Death ? Je pense que vous devez profiter de la renaissance de l’Oldschool?

Nous venons de faire ce que nous avons toujours fait. Bien sûr, l’intérêt pour l’école Oldschool et important pour un groupe comme Asphyx. Il y a beaucoup de groupes qui ont perdu le sentiment et l’intensité réelle du Death. Où sont les riffs puissants lorsque certains groupes essaient de montrer à quelle vitesse ils sont capables de jouer? Il n’y a tout simplement pas de sens dans l’acte d’utiliser 28 riffs inutiles dans une chanson. Le metal classique est basé sur certaines structures de chansons qui maintiennent le groove. Je crois que beaucoup de groupes sont allés dans la mauvaise direction.

10 / Pour moi, Martin Van Drunen, comme Karl Willets ou Tardy John, est la voix de death metal. Êtes-vous d’accord avec cela?

Oui, je suis d’accord. Il ne s’agit pas d’avoir le growl grave le plus gore.

11 / Un grand nombre de gens voient Asphyx comme un groupe culte de la scène extrême. Que pensez-vous de cela?

Il est, il était et il le sera toujours. Nous sommes juste des gars ordinaires, mais dans ce groupe nous nous sentons comme puissants, quelque chose de magique se passe. Asphyx n’est pas basé sur les membres individuels de la formation, mais sur le sentiment et l’intensité que nous partageons ensemble.

12 / Quels souvenirs gardez-vous des shows français?

Nous avons joué au Hellfest 2010 et nous pensons que ce festival est l’un des mieux organisés dans tous ceux que nous avons fait cette année. Bon … 12 jetons de bière pour un week-end et pour un groupe entier, c’était un peu décevant, mais la liqueur gratuite plus tard dans la soirée a tout rattrapé. Haha!

13 / Quelles sont les nouvelles au sujet de Hail of Bullets?

C’est drôle, parce que cette semaine, j’ai eu quelques nouveaux riffs pour Hail of Bullets en tête. Cette année, nous allons nous concentrer sur l’écriture de nouvelles choses. L’intention est de faire quelques chansons sombres et plus agressives sans pour autant perdre les parties mélodiques.

14 Les derniers mots sont les vôtres!

Merci à vous tous qui gardez la flamme du Death Metal! Merci à vous, Asphyx est toujours aussi fort. En espérant vous voir quelque part sur la route.
Cheers!

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green