Communication de nos partenaires

Akiavel – Interview et nouveau titre en exclu ...

Le 20 juillet 2018 posté par Metalfreak

Interviewer : Antirouille
Interviewés : Auré (Chant), Chris (Guitares), JB (Guitares), Jay (Basse).

 

« Je ne me suis jamais senti faible ou affaibli. Je pensais repartir de zéro mais ce n’est pas le cas, beaucoup beaucoup de messages suite à ma décision de quitter mon groupe, énormément d’encouragements » (Chris, Guitares)

akiavel

 

  • Antirouille : Hello, pouvez-vous vous présenter ? De quelle formation venez-vous ? Vos origines géographiques…

Auré : Salut! Moi c’est Auré, au micro! Originaire d’Amiens en Picardie, mais basée en PACA depuis un peu plus de dix ans, actuellement à La Seyne sur Mer. A coté d’Akiavel, je suis toujours au chant chez Indust (Punk, Hardcore).
Chris : guitares, Var, co-fondateur et ex-guitariste d’AcoD
JB : ex-AcoD, guitariste, je suis de Marseille et un ami de longue date de Chris avec qui nous avons l’habitude de composer ensemble et c’est tout naturellement que le projet est né suite à un problème rencontré dans notre ancienne formation
Jay : Moi c’est Jay, bassiste. Je suis à la base d’Aix en Provence, ville dans laquelle j’ai joué dans de nombreuse formation : Positive Agression (HxC), Scornless (Metalcore), In Heaven (Indie-pop). J’ai depuis quatre ans migré dans le Var ou j’ai rejoint Poste 942 (Stoner) durant deux ans, puis Maintenant Akiavel et bien sur Scarlean avec qui je joue depuis six ans.

 

  • Comment est né le projet Akiavel ? Puis du projet à la concrétisation.

Auré : De mon côté j’ai simplement été contacté par Chris que je connais depuis quelques temps, il m’a parlé du projet, de sa vision de la musique, de tout ce qui va autour, j’ai été tout de suite emballée ! Les membres du groupe sont extrêmement motivés et créatifs à fond ! Bref : gros coup de foudre amical et musical ! Les compos sont exactement le style sur lequel je rêvais de bosser! Du coup de mon côté je reçois les compos et les bosse a la maison (textes et maquettes DIY) ensuite quand le morceau est validé je replace le chant au propre avec Jay!
Chris : Et bien en quittant mon ancienne formation je me suis rendu compte que j’avais encore besoin de m’exprimer musicalement. Du coup j’ai proposé à mon ami JB s’il voulait continuer à faire de la musique avec moi, il a accepté tout de suite. Pour la suite, avec Jay ça c’est fait naturellement : j’aime beaucoup Scarlean, que je soutiens le plus possible. Du coup, à force de discuter de tout et de rien, la place de bassiste lui a été automatiquement confiée.
Jay : Me concernant autour d’un barbecue en discutant avec Chris, tout s’est fait naturellement.
Chris : Pour la voix j’y suis allé comme un malpropre par message à Auré, par chance elle a accepté, ouf ! Je connais son parcours musical, déjà des comme elle, il n’y en a pas deux. Je connais l’artiste et maintenant je connais la femme, on a la même vison de la musique et de la vie j’ai envie de dire, des histoires personnelle similaires. Donc après avoir bien discuté de tout et de rien, je lui ai transmis quelques titres, elle a posé la voix… on s’est tous pris une gifle. Elle chante avec le cœur, les tripes et ça se ressens aussi dans l’écriture. Bref, vous verrez. Ce sont des musiciens mais ce sont surtout des amis. J’aime ce concept un peu familial dans la musique. Des jours où tu te déteste et des jours où c’est l’osmose parfaire. Ça fait avancer.
Pour la batterie, nous optons pour la programmation, exceptée pour le futur album où Franky Costanza fera office de batteur studio session, histoire de proposer un album humain et vivant sur tous les instruments. Là aussi je ne te cache pas que nous sommes très heureux de l’avoir en tant que batteur session pour l’album. On sait que ça va aller droit au but.
JB : comme évoqué plus haut à la suite d’un désaccord dans notre ancienne formation nous nous sommes posés la question de : «  est-ce que l’on continue à faire de la musique ? » La réponse nous a paru évidente même si à la base nous n’avions d’un, aucune prétention et de deux, aucune envie de remonter un groupe.

 

  • Pourquoi ce nom Akiavel ?

Auré : Pour moi, ce nom sonne bien, peut se dire dans plusieurs langues, et a ce côté mystique que j’aime tant!
JB : Et pourquoi pas (Rires)… je laisse Chris répondre
Chris : Il y a l’évidence avec le terme machiavélique sur le jeu de mot, mais ça à une autre tournure que je garde pour le moment pour moi.

 

  • Le visuel est de qui ? Le logo est d’Alexandre ?

Chris : Oui, par le talentueux Alexandre soles, chanteur de Scarlean aussi au passage.
Jay : Il est très doué en graphisme et vidéo.

 

  • Dans quel style ou genre de metal va évoluer Akiavel ? Et pourquoi ce choix ?

Chris : J’ai envie de te répondre que ça sera du death assez costaud mais aussi avec des structures à la fois lourde rapide, très rapide voire même groovy, le tout en gardant quand même une direction musicale reconnaissable. Pour moi, c’est du metal, on n’a pas la prétention de venir et de dire : « on fait un truc que vous n’avez jamais écouté !!! »

 

  • Jay, passer du prog au death il n’y a qu’un pas ?

Le pas a été franchi il y a longtemps en fait, J’ai toujours joué de la musique dite violente. Mais j’aime également beaucoup de musiques différentes

 

  • A quelles influences musicales devrons-nous nous attendre ?

Chris : Difficile à dire … tout ce qu’on aime en gardant une trame logique dans la musique sinon ça va être un carnaval sans nom.

 

  • Quelles sont les influences musicales de chacun ? Votre top 5 « album » à chacun serait ?

Auré :

  • Benighted – ICP
  • Cannibal Corpse – The Bleeding
  • Carcass – Heartwork
  • Vital Remains – Dechristianize
  • Aborted – The Archaic Abattoir
  • Chris :

  • Metallica – Master of puppets
  • Sepultura – Arise
  • Megadeth – Countdown to extinction
  • Iron Maiden – Seventh son of a Seventh son
  • Pantera – Cowboys from hell
  • JB :

  • Metallica – Black album
  • Fear Factory – Demanufacture
  • Pantera – Cowboys from hell
  • Devildriver – The last kind words
  • Gojira – From Mars to Sirius
  • Jay:

  • The Clash – Give  Em Enough  Rope
  • Hatebreed – Satisfaction Is the Death of Desire
  • Madball – Demonstrating My Style
  • All Out War – Truth in the Age of Lies
  • Pantera – Cowboys From Hell
  •  

    • Le titre que tu m’as fait écouter il y a quelques temps, comporte beaucoup d’informations mais rien ne se noie, il n’y a aucune « boue musicale », c’est riche, qui apporte quoi à l’écriture des titres ? Qui compose, qui écrit la musique, les paroles…

    Chris : Sans prétention le départ de la composition c’est mon taff en général, j’apporte l’idée de base, la structure, ensuite les amis valident ou me disent d’aller voir ailleurs si c’est pas bon. On procède aux modifications si modifs il y a. Mais chacun a son mot à dire sur tout. Je ne suis pas exclusif à la compo, loin de là. Nos titres sont travaillés tous ensemble pour qu’il nous donne satisfaction à TOUS, la communication est primordiale dans un groupe, du coup on échange énormément. Sans ça il y perte de confiance, et au final ça amène clashs et discorde. Les paroles et le placement des voix c’est Auré qui s’en occupe, et elle fait ça plus que bien. Elle a carte blanche pour s’exprimer à tous les niveaux.
    JB : à la base Chris ramène des riffs puis on pose une batterie basique dessus chacun donne son avis et le morceau né comme ça.

     

    • Quels sont les thèmes abordés ?

    Auré : J’ai un sujet concept album, en l’occurrence je bosse sur « l’inévitable », puis je décris plusieurs thèmes cohérents sur chaque titres. La zik m’a inspiré ce premier sujet car ça peut être lancinant comme ultra énergique, vu les différentes influences des membres du groupe, c’est très varié!  « L’inévitable » peut traiter de maladies, de phénomènes de société, de viol, traumatismes, d’injustices, etc…

     

    • Un support physique de prévu ? si oui pour quand et quel format ?

    Chris : Alors oui, nous allons sortir un EP d’ici peu, exclusif à internet. Pour la suite nous allons faire pour la fin d’année un album, qui lui sera en physique et digital.

     

    • Combien de titre aura-t-il ?

    Chris : Je pense 8 ou 9

     

    • C’est en autoproduction ? Tu cherches un label ?

     Chris : Oui tout est autoproduit, pour le label on a des contacts, mais oui nous sommes ouverts à toute proposition. En attendant on va vous soûler sur Facebook Hahahaha

     

    • Pour quand est-il prévu ?

    Il sortira vers septembre, nous n’avons pas de date définitive mais ça devrait arriver vite.

     

    • Le morceau que vous nous proposez, quel en est le titre et de quoi parle-t-il ?

    Auré : Le titre qui vient se nomme « Rape the limit ». On a à faire à un échange de victimes qui a la base part sur un viol. Le plaisir de jouer avec un/une partenaire (à toi de voir si elle est consentante   sexuellement ou sentimentalement). L’échange de victime vient au moment où le tortionnaire ne peut plus se passer de son jouet sexuel et doit la garder en vie, pourtant il la sent de moins en moins vivante entre ses mains.  Mais plus il va loin dans le jeu, plus le délire est extrême… J’essaye d’écrire de façon à ce que chacun puisse comprendre le texte à sa manière, ou, pourquoi pas, s’identifier! J’aime écrire de façon à ce que les gens puissent prendre plaisir à l’infâme. De façon douce. Juste pour faire ressortir ce côté dark qu’on a tous.  Du coup rien de très gore sur ce premier jet. Je réserve la charpie de boyaux pour un prochain morceau… (rire)

     

     

    • Pourquoi ce titre en particulier ?

    Auré: Parce que celui-là est assez bourrin! Tout simplement pour marquer le coup sur un premier titre !
    Chris : On a voulu mettre celui-là en avant car pour nous il est le plus facile d’écoute pour faire découvrir ce que nous voulons proposer par la suite.

     

    • Avec « Rape the limit« , avons-nous une vision de ce qui nous attends sur votre EP ?

    Auré: Niveau textes, je reste dans le sujet de l’inévitable. Toujours dans ce côté où on peut s’identifier dans les évènements, maladies, traumatismes,…
    Niveau compos il y en aura pour tous les gouts ! Du lancinant, du brutal, du limite HxC par petites touches! Mais toujours avec le son Akiavel!

     

    Chris : Alors oui il est représentatif de ce qu’on veut proposer : de la rapidité, des guitares mélodiques mais aussi rentre dedans à la fois, un chant puissant ; hurlé, crié, écorché voire même torturé. On veut une basse puissante et chirurgicale, un jeu de batterie droit mais vivant  à la fois. On veut faire des titres différents mais qui portent tous l’identité d’AKIAVEL ; écouter l’album en ayant l’impression de ne jamais avoir le même ressenti mais en gardant ce fil conducteur qu’on va proposer.

     

    • Auré, tu impressionnes toujours autant avec ta voix, tu as un modèle féminin dans ce registre de voix ? Et masculin ?

    Bah déjà merci! XD. A l’époque fort lointaine où j’ai commencé à trainer dans le milieu metal, j’étais ado, les nanas ça couraient pas les concerts! (rire)  Du coup, modèle féminin, pas vraiment, la seule chanteuse qui fait que je me prosterne face à son énergie, son charisme, son talent vocal est Candace Kucsulain. Mais ça reste style punk hardcore. Dans le Death, c’est plutôt les chanteurs qui m’ont toujours impressionné, du coup gros défis à relever! J’ai commencé mes premières voix en doublant Chris Barnes. Et surtout Julien (Benighted) qui m’a convaincu que je pouvais être capable de descendre en guttural/pig squeals. C’est grâce à lui et a ses encouragements que j’en suis là aujourd’hui !

     

    • Le féminin dans le metal, concrètement, on en est où ? Dois- tu donner plus qu’un homme ? Faut-il encore pour une femme, tenter de prouver quelque chose ?

    Auré : Heuuuuu…. Disons que c’est le genre de question que je ne me pose pas du tout!  (Rire). En effet, les concerts accueillent plus de nanas qu’au début des années 2000, et c’est très bien! Mais depuis mes débuts sur scène, je n’ai jamais voulu que mon groupe soit dans la catégorie « female voice ». Je n’ai pas envie que les gens écoutent mon projet juste parce que je suis une nana, je veux capter l’attention au travers de l’énergie de NOS compos. Homme ou femme, ce n’est pas important, l’important c’est l’énergie, l’investissement, se faire plaisir tout simplement sans trop se poser de question! J’ai rien à prouver, et je n’ai pas besoin d’en faire des caisses, c’est inutile. Je suis juste passionnée par la musique, j’aime relever les défis, plancher sur des sujets, me dépasser, transmettre! Tout le monde est capable, il faut juste envoyer ce qu’on a dans les tripes!

     

    • Chris, même question, un modèle.

    Chris : Hetfield et Dimebag

     

    • Un peu plus personnel, Chris, le fait de repartir de zéro te rend plus fort ?

    Je ne me suis jamais senti faible ou affaibli. Je pensais repartir de zéro mais ce n’est pas le cas, beaucoup beaucoup de messages suite à ma décision de quitter mon groupe, énormément d’encouragements et aussi mes endorsements qui, eux, ne m’ont pas lâché : Sp custom notamment, un énorme merci mec. Jerem la crevette et maintenant skull strings et Gwen.  J’ai douze ans de taff derrière aussi. Je ne suis pas un pro mais je ne suis pas un lapin de trois semaines comme on dit chez nous.

     

    • L’album qui suivra sera toujours avec les mêmes musiciens ?

    Chris : Oui toujours les mêmes.
    JB : Evidement on s’entend trop bien pour avoir envie de changer

     

    • Malgré l’actualité musicale de chacun, pensez-vous assurer quand même quelques concerts ? Au cas où, la Savoie est très belle tu sais hahaha (NdMetalfreak : Et l’isère alors ? Hein, dis ?)

    Chris : Oui !!! Et oui pour la Savoie,  possible !!

     

    • Votre vision d’Akiavel sur les années à venir… Akiavel est un projet parallèle pour certain,  pensez-vous pouvoir cumuler plusieurs groupes à la fois ? (Jay, Auré…) ?

    Auré : Pour moi ça ne pose aucun problème! Akiavel est un projet dans lequel je m’investis beaucoup car les copains sont motivés et créatifs à fond en plus d’un lien fort en amitié!

    Jay : Sortir le meilleur album possible et prendre du plaisir.

     

    • Le mot de la fin est pour vous tous…

    Auré : Merci à toi pour ton interview! Et merci à ceux qui la liront! On vous promet de vous donner tout ce qu’on a !
    Chris : Merci à tous pour le soutien, nous vous ouvrons les portes de notre musique, vous êtes tous les bienvenus.
    JB : A bientôt au détour d’un apéro voire peut-être d’un concert.
    Jay : Un grand merci pour ton intérêt pour nous.

     

    Facebook : https://www.facebook.com/Akiavel/
    SoundCloud : https://soundcloud.com/user-642618461

    Retour en début de page

    Laissez un commentaire

    M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

    Markup Controls
    Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green