Communication de nos partenaires

Saxon – Sacrifice

Le 23 janvier 2013 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


  • Paul Quinn - Guitares
  • Biff Byford - Chant
  • Nigel Glockler - Batterie
  • Nibbs Carter - Basse
  • Doug Scarratt - Guitares

Style:

Heavy metal

Date de sortie:

Février 2013

Label:

UDR Music

Note du Soilchroniqueur (MetalFreak):8/10

1977 – 2013 : plus de trente-cinq ans de carrière et le voilà, le petit vingtième album d’un groupe qui nous sort un CD en moyenne tous les deux ans et réglé comme du papier à musique.
Successeur d’un « Call to arms » qui date seulement de 2011, « Sacrifice » est un album court d’à peine 39 minutes pour dix titres oscillant, si on ne compte pas l’intro « Procession », entre 3’38 et 4’49. Depuis deux albums, Saxon semble ne plus vouloir s’embarrasser de fioritures et propose des chansons qui rentrent de suite dans le vif du sujet : elles étaient déjà courtes sur le précédent album, ils récidivent aujourd’hui.
Autant dire un gentil petit service minimum mais on ne pourra pas reprocher à la bande à Biff d’avoir joué petit bras.
L’album se veut péchu, montrant un Saxon en grande forme.
Même si « Sacrifice » n’est pas le meilleur album qu’ils ont sorti en 35 ans de carrière, il s’en sort avec les honneurs en nous proposant un condensé de heavy puissant « à la Saxon », avec son lot de titres qui fera mouche en live.
Ainsi, après une intro aux sonorités illustrant parfaitement son titre, les anglais tirent les premiers avec un « Sacrifice » aux allures de boulets rouges : titre heavy, carré, racé, puissant et surtout speed, avec un Biff qui chante ses parties vocales comme si ça vie en dépendait. Une belle entrée en matière qui sera à coup sûr le titre d’ouverture de chaque concert du groupe lors de la tournée de l’album.
« Made in Belfast » suit, plus mid tempo mais tout aussi puissant, avec un refrain qu’on rechantera sous la douche ou à tue-tête en concert dès la première, et une sensation de revival qui nous ramènera quelque peu vers les albums du temps de « Crusader » avec ses riffs carrés et directs.
Retour avec une speederie intense avec « Warriors of the road » à l’approche pouvant rappeler « Motorcycle man ». A nouveau des riffs bien ficelés et un Biff qui confirme sa pleine forme : Saxon taille dans le dur avec ce titre et nous fait passer trois minutes et demie de pur bonheur : incontestablement le morceau le plus rapide de l’album.
Petite intro à la harpe et voilà « Guardians of the tomb » qui arrive, titre plus épique, plus calme avec un côté mélodique plus prononcé avant de revenir plus heavy, mis tempo, avec une fois de plus un refrain accrocheur. Saxon fait ce qu’il sait faire de mieux, à savoir du Saxon, et on ne va vraiment pas le leur reprocher.
Ensuite viennent trois titres un peu dans la même veine heavy mais diablement mélodique : « Stand up and fight », qui pourrait bien finir comme un futur hymne – comme quelques titres de cet album tant les compos sont hyper carrées et diablement efficaces – se présente lui aussi sur un mid tempo bien heavy, avec un excellent solo et un refrain une fois de plus mémorisable : Saxon est une véritable machine à composer et semble connaître la recette du « morceau qui fait mouche ; « Walking the steel » est aussi dans cette veine, peut-être plus forte émotionnellement que le titre qui le précède : Biff Byford retrouve ce chant tout en nuance qui a fait sa force sur bon nombre de titres par le passé, notamment lors du passage mélodique, limite ballade au milieu du morceau avant de repartir sur des riffs carrés à la Accept et surtout, encore et toujours ce refrain bien senti. « Night of the wolf», lui, toujours avec ce même degré d’efficacité, est une des pépites de l’album, commençant avec un riff speed à souhait, avant de repartir sur un couplet tout en mesure et une nouvelle fois un refrain imparable et quelques soli mélodiques judicieusement posés par ci par là. Le titre défile sans temps mort, avant une accélération finale du plus bel effet : titre imparable avec quelques ambiances bien senties sur fond de guitare classique. Un grand moment !
« Wheels of terror » se veut être un nouveau titre tout en puissance, plus « calme » lors des couplets, résolument heavy pour le reste tandis qu’on aurait préféré, en guise de final, un titre de la trempe de « Warriors of the road » plutôt qu’un « Standing in a queue » mid tempo, certes heavy à souhait avec à nouveau des riffs bien carrés, mais une petite sensation de fin en (« Standing in a… ») queue de poisson…

Un deuxième CD en bonus n’est pas de trop pour compléter 39 trop courtes minutes, avec une version aussi surprenante qu’orchestrale de « Crusader » : n’étant pas trop fan de l’exercice, je n’aurai pas un avis très objectif sur la question, mais étant un indécrottable adorateur de l’original, cette version ne m’émeut pas plus que ça ! Deux réenregistrements de « Just let me rock » (« Crusader », 1984) et de « Forever free » (« Forever free », 1992), ainsi que des versions acoustiques de « Requiem » (« Solid ball of rock », 1991) et de « Frozen rainbow » (« Saxon », 1979) complètent quelques bonus pas si indispensables que cela mais qui feront plaisir aux fans.

Avec « Sacrifice », Saxon revient en très grande forme et un album bourré d’hymnes potentiels et à la qualité certaine. L’album s’avale sans difficulté et on a vraiment envie de rappuyer sur le bouton « play » à la fin des dix titres. Un très grand cru pour les amateurs du groupe avec un chanteur dans une forme olympique et cet album pourrait bien être un des meilleurs Saxon de ces dix dernières années.
Ils seront au Hellfest, on les attend de pied ferme !

Site officiel : http://www.saxon747.com/
Myspace : http://www.myspace.com/planetsaxon
Facebook : http://www.facebook.com/saxon
Youtube Channel : http://www.youtube.com/profile?user=PlanetSaxon
Twitter : https://twitter.com/SaxonOfficial

 

  • 01. Procession (1:47)
  • 02. Sacrifice (3:58)
  • 03. Made in Belfast (4:35)
  • 04. Warriors of the Road (3:32)
  • 05. Guardians of the Tomb (4:49)
  • 06. Stand Up and Fight (4:03)
  • 07. Walking the Steel (4:24)
  • 08. Night of the Wolf (4:20)
  • 09. Wheels of Terror (4:22)
  • 10. Standing in a Queue (3:38)
  • Bonus tracks sur 2e CD :
  • -Luck of the Draw (only for iTunes)
  • -Crusader (Orchestral version)
  • -Just Let Me Rock (Re-recorded)
  • -Requiem (Acoustic version)
  • -Frozen Rainbow (Acoustic version)
  • -Forever Free (Re-recorded)
Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green