Communication de nos partenaires

Line-up sur cet Album


Al Jourgensen : Chant, guitares /Mike Scaccia : Guitares /Sin Quirin : Guitares /John Bechdel : Claviers /Casey Orr : Basse /Aaron Rossi : Batterie.

Style:

Metal industriel

Date de sortie:

02 août 2013

Label:

UDR Music

Note du Soilchroniqueur (Metalfreak) : 7/10 pour l’énergie déployée, 3/10 pour l’image

 


Jourgensen, tu me fais chier !
Pendant plus de vingt ans, tu m’as artistiquement plu et humainement fasciné à partir du moment où j’ai découvert ton groupe avec « The land of rape and honey », ton troisième album en 1988.
Puis est venu « The mind is a terrible thing to taste » l’année suivante, quand tu as commencé à inclure du gros son bien metal dans tes albums.
Oui, musicalement ça a de suite fonctionné, j’ai immédiatement adoré et je n’ai plus vraiment trouvé de fautes de goût dans ta carrière, malgré des « Filth pig » ou « autre « Dark side of the spoon » plus en dedans.
Mais passons, à partir de « Animositisomina », tu as été la raison de l’enrichissement de mon kiné avec toutes les explosions auditives déverté«brisantes» que tu nous as pondu jusqu’à « The last sucker » et la fin du mandat de ton ennemi idéologique en la personne de W. Bush.
Purée, tes prises de positions politiques, ta musique, ton charisme… Tout y était ! Je m’y retrouvais. Oui, sans vouloir faire ma groupie de base, tu étais devenu pour moi une icône !

Et je suis venu te voir à Paris ce 28 juillet 2012 !
Là, mon TGV aurait du être supprimé ! Venir de Grenoble pour assister à cette prestation à laquelle le côté pathétique aura été encore plus grand que la déception de voir ce triste spectacle.
Je n’y reviendrai pas, je l’ai assez dit ici (http://www.soilchronicles.fr/reports/djerv-ministry-paris-le-bataclan-28-juillet-2012).
Quand on rajoute à ça un « Relapse » en demi teinte (chroniqué ici : http://www.soilchronicles.fr/chroniques/ministry-relapse ), on se dit que la reformation pourtant tant espérée et fantasmée en 2011 n’aurait jamais du être.
Putain, je te jure, cette image de Paris me vient à l’esprit chaque fois que j’entends le nom de Ministry.

Au point que, cette nouvelle offrande live de deux CD accompagné d’un DVD, je n’étais même pas sur d’avoir envie de l’écouter / regarder.
Après réflexion, j’ai collé ce DVD dans le lecteur.
Et là encore, je n’arrive pas à être content.
Ta prestation au Wacken en 2012, le 4 août pour être précis, une semaine pile poil après ton passage au Bataclan, te montre en meilleure forme qu’à Paris. Mouais, on relativise quand même ! On en vient souvent à se demander quand il n’y a pas de playback… mais bon.
Encore une fois, comme à Paris, tes musiciens tiennent la baraque, au point d’en devenir monstrueux… et de te voler la vedette, à l’instar du regretté Mike Scaccia parti quelques mois plus tard d’une crise cardiaque alors qu’il jouait sur scène en compagnie de son groupe de thrash Rigor Mortis.
Oui, tes musiciens sont juste énormes et foutent un bordel du feu de Dieu.
Mais pourquoi l’image est-elle si mauvaise ?
Avec les moyens existants, il y avait quand même de quoi faire mieux ! Et on ne parle pas du fait que le montage exclut toute possibilité d’avoir un même plan plus de trois secondes d’affilée pendant les morceaux. Ouais, ça fatigue.
Par contre, je te l’accorde, difficile, même devant sa TV, de ne pas headbanguer sur les furies comme « Ghouldiggers », « Rio Grande blood », « NWO » ou « Lieslieslies » alternant avec les moins bons et surtout plus dispensables « 99 percenters » ou « Relapse ». Quelques petits « Unsung », « Bad blood », « Burning inside », « Jesus built my hotrod » ou « Let’s go » auraient achevé les derniers survivants des 75.000 spectateurs présents ce soir là !

Malgré tout, quelle bonne idée d’avoir rajouté en bonus la prestation, toujours au Wacken, de 2006. Ce concert, malgré un son limite dégueulasse, montre à quel point le Jourgensen vindicatif, en pleine possession de ses moyens, est désormais d’un passé hélas révolu.
Parce qu’avec une image et un son digne de ce nom, « Fear is a big business », « No W » et à peu près toute la setlist auraient tout explosé lors de leur passage.

Alors non, je ne boude pas mon plaisir d’entendre ces morceaux live, mais je me contente du pendant audio de ce digipack. Le DVD n’apportant pas grand-chose de génial, mais au moins, en écoutant le CD, on ne se dit pas que pour te voir en grande forme, il suffit de mater l’écran géant derrière toi.

Et tu nous annonces un ultime album cette année, « From beer to eternity » en hommage à ton guitariste avant de raccrocher définitivement !
Je ne louperai pas le rendez-vous, cet album fera partie de ma CDthèque, juste parce que je reste un fan, un fan déçu certes, mais un fan quand même.
Juste par égard pour tout ce que tu as pu m’apporter pendant toutes ces années.

Bon an mal an, malgré la déception par rapport à tout ce que tu as apporté -ou pas apporté – après 2011, tu représentes beaucoup dans mon background et je continue à m’écouter tes (anciens) albums régulièrement : et rien que pour ça, oui, tu me fais chier, Jourgensen !

 

Tracklist :

CD 1 : Wacken 2012

01. Ghouldiggers
02. No « W »
03. Rio Grande Blood
04. LiesLiesLies
05. 99 Percenters
06. Life Is Good
07. Waiting
08. Relapse
09. New World Order (N.W.O.)
10. Just One Fix
11. Thieves

CD 2 : Wacken 2006

01. Fear Is Big Business
02. Señor Peligro
03. No « W »
04. Rio Grande Blood
05. The Great Satan
06. Waiting
07. LiesLiesLies
08. Worthless
09. Wrong
10. New World Order (N.W.O.)
11. Just One Fix
12. Thieves
13. Khyber Pass
14. Psalm 69

DVD : CD1 + CD2

Trailer : http://www.youtube.com/watch?v=89LVxmF7244
Myspace : http://www.myspace.com/ministrymusic
Facebook : http://www.facebook.com/Ministry
Site officiel : http://www.ministrymusic.org/

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green