Communication de nos partenaires

Deep In Hate – Chronicles of Oblivion

Le 16 août 2014 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Mathieu – Chant
  • Kapute – Basse
  • Vinc – Guitare
  • Flo – Guitare
  • Niko Bastos - Batterie

Style:

Modern Death Metal

Date de sortie:

3 Juin 2014

Label:

Kaotoxin

Note du SoilChroniqueur (Homer Fry) : 7.5/10

 
Le Death Metal, c’est pas un genre simple a appréhender, je pense pas que ce soit un secret. J’ai beau avoir des goûts éclectiques, les Metals extrêmes m’ont toujours un peu bloqués. Metalcore, Deathcore, grindcore : ok (argh je vais passer pour un coreux). Mais le Death et le Black, principalement, passent pas trop. Enfin c’était avant l’écoute de Chronicles of Oblivion.
J’ai eu du mal sur la première écoute, ça je ne peux pas le nier étant donné que c’est l’une des premières fois que j’écoute ce style… Mais la pilule est rapidement passé, et après 5/6 titres, j’ai pris du plaisir. Faut dire que leur musique est assez teinté de Deathcore, qui fait déjà partie de mon horizon musical avec notamment Suicide Silence. Mais le coté Deathcore se ressent largement plus en live.
L’avantage de l’album c’est qu’il est court : 9 titres (dont une intro), pour seulement 35 minutes alors que leur précédent album était plus long de quasiment 10 minutes. Je le trouve aussi très accessible pour les non adepte du genre, en étant un minimum porté sur le metal (balancer ça a un adepte de pop le fera très certainement imploser), notamment grâce à sa durée mais aussi la qualité de la composition font que ça rend audible et bon, ce qui était voulu comme le disait Florian pendant l’une des interview pré-PYHC. Puis il faut dire que ce soit au chant ou aux instruments, les mecs sont doués (faut-il rappeler que le batteur a remplacer celui de Betraying The Martyr et qu’il a fait partie de L‘Esprit du Clan?). Ils te démantibulent la tête et toi tu kiffes.
C’est un album qu’on peux facilement recommencer à n’importe quel coreux, tant la frontière entre Death Metal et Deathcore est flou dans cet album. Mais ça peut aussi marcher pour les Metalleux appréciant l’album qui n’aurons pas de difficulté à aimer du Deathcore sans allez dans des groupes du genre Emmure ou Iwrestledabearonce.
En fait il y a pas grand chose a dire dessus, c’est comme essayer de comprendre comme on fait pour parler : au final ça te fait chier et tout t’en fous parce que ce qui compte c’est que tu le fais. C’est la même chose, je galère a essayer d’expliquer pourquoi il est bien alors qu’il faut juste l’écouter pour comprendre, on s’en prend plein la gueule et faut pas chercher à comprendre, il faut apprécier.

 

Site http://www.deepinhate.com/
Facebook https://www.facebook.com/DeepInHate

 

Tracklist:
1. Introduction
2. Genesis Of Void
3. The Cattle Procession
4. Altars Of Lies
5. New Republic
6. The Unheard Prayers
7. The Divide
8. Wingless Gods
9. Beyond

Retour en début de page

1 Commentaire sur “Deep In Hate – Chronicles of Oblivion”

  1. 1

    Bastos a envoyé du très lourd !

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green