Communication de nos partenaires

Deathrage – Down in the depth of sickness

Le 17 juillet 2014 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Alex Vicini - Basse
  • Roberto Sambusida - Batterie
  • Massimo de Stefanis - Guitares
  • Lorenzo Marconi - Guitares
  • Alex "Nico" Nicolini - Chant.
 

Style:

Thrash metal

Date de sortie:

28 avril 2014

Label:

Punishment 18 Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 4/10

Deuxième et dernier album de ce groupe Thrash italien avant qu’on n’en entende plus parler du tout et force est de constater qu’il n’a pas la même qualité que le précédent.
Changement notable, Mauro Tonon n’est plus au chant, remplacé par Alex « Nico » Nicolini.
Les titres sont certes plus directs, plus proche d’un Nuclear Assault dans son approche que de Razor sur l’album précédent.
Non que l’album est mauvais, mais on ne retrouve pas ce petit côté « urgence » qu’il y avait sur « Self Conditioned, Self Limited » sorti deux ans plus tôt et j’avoue avoir plus de mal à accrocher à cet album que, contrairement au précédent, je ne connaissais pas.
Souvent, on s’ennuie (à peu près tout au long de l’album), voire on a envie de zapper le morceau en plein milieu (le bien nommé « La Nausée »).
Les riffs sont plus empruntés, moins foncièrement Thrash : les breaks qui faisaient l’efficacité du précédent opus semblent avoir disparu au profit d’une tentative d’hardcorisation qui s’avère inefficace ou de passage plus Heavy desquels on n’arrive pas trop à savoir où ils ont envie d’aller (« Me and my Four Walls » par exemple).
Et le chant ne semble pas avoir envie d’aider l’ensemble.
La production est plate, le chant est mis (heureusement ?) en retrait et seuls les soli (« Perfect Crime ») sauvent l’album du naufrage et, hélas, aucun morceau ne semble avoir envie de rattraper les autres.

Souvent, on a l’impression d’écouter du mauvais Extra Hot Sauce (projet parallèle des membres de Nuclear Assault à la fin des années 80 avec un EP « Taco of Death » qui aura fait rire – jaune pour certains – bon nombre de thrashers à l’époque).

Bref, après un album prometteur en 1988, Deathrage n’a pas réussi à confirmer avec ce « Down in the Depth of Sickness » et on en vient à se demander si là n’est pas la raison de leur split.

Une fois n’est heureusement pas coutume, cette réédition est pour le coup inutile.

Site officiel : http://www.deathrage.it/

 

 

 

1 D.I.T.D.O.S (intro) (1’17)
2 Nobody Was Here (4’00)
3 Suicide Age (3’35)
4 A Price Too High To Pay (3’09)
5 Who Knows ? (3’41)
6 La Nauseé (3’06)
7 Perfect Crime (2’40)
8 The One’s For Our Friends (2’57)
9 Me And My 4 Walls (4’15)
10 It’s Just A Mistake (4’00)
11 A Man In Disguise (4’36)
12 Tribal Approach (Bonus) (0’58)
13 When You’re Feeling (Bonus) (3’21)
14 Starship In The Garden (Bonus) (5’08)
15 Pane, Salame e Maionese (Bonus) (3’17)
16 Be Cool Man (Bonus) (0’59)
17 Man (Bonus) (2’53)
18 Fate La Nanna Coscine Di Pollo (Bonus) (0’39)

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green