Communication de nos partenaires

Memories Of A Dead Man

Le 2 avril 2011 posté par METALPSYCHOKILLER

Line-up sur cet Album


Ben : Guitare
Julien : Batterie, chant
Dave : Basse
Pierre : Chant
Will : Guitare

Style:

Post Hardcore

Date de sortie:

Février 2008

Label:

Auto

Note du Soilchroniqueur (MetalPsychoKiller): 7,5/10

Exceptionnellement, la conclusion de cette chronique servira d’introduction à la présentation de ce MCD 5 titres éponyme de Memories of a dead Man. Celle-ci se résumera en un mot : Excellence ! ! A l’instar des Dagoba, Gojira et à un degré moindre Lokurah, le quinton francilien risque bien de s’imposer d’emblée comme un postulant des fleurons incontournables du Métal made in France et s’exporter universellement avec succès. Car à l’image de l’Artwork cover suggestif, mystérieux et tout simplement superbe, cet Ep issu du studio Sainte-Marthe à Paris et produit par Francis Coste (Zuul Fx, Aqme …) est une vraie réussite, un coup de maître pour un coup d’essai.

Finalisé dans son line up actuel depuis 2006 autour de 2 gratteux, Ben et Will, 1 bassiste David, 1 « drummer and voices » Ju et le chanteur Pierre, les cinq ont su s’expérimenter en deux ans et une centaine de concerts (Zuul Fx, Sonic Syndicate …) et peaufiner leur entité musicale. Celle-ci, melting pot metal, hybride du Pop core de Cult of Luna, du death atmo de Gojira et du thrash power de Dagoba reste résolument original et hautement appréciable. Les compositions proposées (quoiqu’assez classiques) ont aussi en fil rouge d’une part des ambiances sonores résolument ciselées, qu’elles soient syncopées et psychotiques ou plus aériennes et évanescentes, et d’autre part une intensité constante et puissante. Une alternance d’assauts frontaux ravageurs et dévastateurs succèdent ainsi à des plages plus atmosphériques de mises en situations. Le sentiment d’introspection souhaité par le combo à travers ses offrandes est une pure réussite et vous tient en haleine durant toute la tracklist. Ici on ne décroche pas après les intros (qui sont énormes !!!) ou après deux ou trois titres, et l’on regrette seulement que ce ne soit qu’un MCD.

En parallèle, la dualité entre chant clair et hurlé est en parfaite osmose avec les mélodies testostéronées ou envoutantes du groupe. Pas de growls continuels, mais une équation vocale diversifiée et complémentaire d’excellente tenue quantitative ; mais, et surtout, qualitativement : du Grand Art …Le seul regret, à mon sens bien évidemment, réside dans l’absence de soli guitaristiques dans des titres pourtant développés et aux riffs saillants et acérés -mais cela paraît être un choix des musiciens -; histoire de savoir si la maturité et le potentiel énorme ressenti en laisse un peu sous la pédale des gratteux …

En attendant donc impatiemment la sortie d’un véritable LP pour confirmer sur la longueur la superbe impression laissée par ce cinq titres ; je ne pourrai jamais trop vous conseiller de le découvrir … Vous ne devriez en aucun cas être déçu…

Myspace : http://www.myspace.com/memoriesofadeadman

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green