Communication de nos partenaires

Wildpath

Le 29 janvier 2015 posté par celtikwar
-Pouvez vous nous retracer brièvement l’histoire de Wildpath? 

Depuis sa création en 2001, Wildpath est un projet de Metal Symphonique qui n’a jamais cessé d’évoluer et d’expérimenter. Après Nyx Secrets en 2005, il y a eu Non Omnis Moriar en 2009, premier concept album du groupe ; Underneath en 2011, très axé symphonique avec un double album dont un Cd orchestral. Notre 4e album, Disclosure, est sur le point de sortir, et c’est encore une nouvelle marche. Nous adorons essayer de nouvelles choses, et toujours garder ce plaisir de jouer et de composer.

-Comment vous définiriez vous en quelques mots?

Un des trait qui caractérise le plus le groupe est assez certainement son indépendance. Depuis le début nous restons au maximum maîtres de nos idées et de leur développement. C’est une chose très précieuse pour nous et qui nous permet de ne jamais altérer notre passion pour le projet. Nous sommes également un groupe d’amis extrêmement soudés, ce qui nous permet de donner cette énergie, propre au groupe, en live.

– Vous allez bientôt sortir ‘Disclosure’, pouvez vous revenir sur sa production? Un événement marquant lors de l’enregistrement?

La production de cet album a été vraiment particulière. Nous voulions quelque chose de différent, et nous voulions nous détacher des archétypes et des structures qui existent dans le monde de la musique. Nous avons donc pris beaucoup de temps avant la composition pour essayer de nouvelles choses, au sein de notre propre studio, et pour faire évoluer nos façons de travailler. Nous sommes tous très contents des décisions que nous avons pris, autant au niveau de la production que des directions artistiques, cela valait son temps de maturation.

-Si je vous dit qu’avec une sortie comme ‘Disclosure’ vous souhaitez une bonne année à tous les amateurs de Symphonique. Que répondez vous?

Nous allons essayer de souhaiter une bonne année aux fans de métal au sens large, et pas seulement à ceux qui écoutent du sympho. 2015 va pour nous être une année très active. Nous avons plein d’idées pour faire vivre le groupe à travers la France et si possible au delà. Nous allons entre autre organiser des évènements et des concerts ou nous allons partir à la rencontre des groupes de Metal Symphonique hors-Paris. Donc en suivant l’actualité de Wildpath il y a pas mal de chances que cette année soit assez forte en Metal Sympho !

-Pouvez vous nous dire quelques mots sur sa pochette?

Chacun de nos albums a essayé de se projeter dans un univers à part et cette pochette est à la fois le reflet et la façade du contenu de ce 4e album. Nous avons redessiné tout l’univers visuel du groupe pour cet album. Nous voulions quelque chose de plus graphique, de plus épuré, le tout teinté de fantastique. Cette pochette montre une immense ville blanche constituée d’un seul bloc qui dépasse les montagnes et touche le ciel. C’est une image que nous avions en tête pour aborder les thèmes de l’album qui traite de ladite normalité qui est parfois trop édulcorée, et la folie qui est souvent bien plus poétique qu’il n’y parait.

-Contrairement à ‘Underneath’, on ressent ici une impression de Metal plus moderne (« Ignited », « Confined »), était ce une ligne directrice de l’album?

C’est effectivement un des axes de l’album. Il y en a plein, mais l’idée de toucher aux styles exploités dans les productions actuelles (en particulier hors-Metal) était pour nous un challenge très intéressant et une rencontre qui nous donnait plein d’idées et d’envies. Cette direction nous permet également de nous exprimer dans un style qui correspond peut être plus à ce que nous écoutons en ce moment. Nous écoutons, au final, assez peu de pur sympho, et c’est un vrai plaisir d’ajouter de ces nouvelles influences au son global de Wildpath.

-Quel studio, quel producteur avez vous choisi et pourquoi?

Comme sur chaque album depuis Non Omnis Moriar, nous avons tout enregistré nous même au Wildpath Studio, et restons notre propre producteur. Nous ne sommes absolument pas pour l’idée de coller à des standards pour emmener les gens en terrain connu. Si nous le sentons, nous préférons nous égarer et prendre des risques et c’est quelque chose qui se fait beaucoup plus librement en indépendant.

-Est  il possible de nous faire un Track By Track de l’opus avec quelques mots sur chaque titre, ce qu’ils représentent uneanecdote lors de l’enregistrement?

En exclusivité pour les lecteurs de Soil Chronicles, nous allons profiter de ce track by track pour vous donner quelques clefs afin de mieux comprendre le concept qui sous-tend Disclosure (garanti sans spoil!).

Concealed
Comme d’habitude, nous aimons que la première piste de nos albums pose les bases de l’univers dans lequel nous essayons de plonger l’auditeur. Ainsi, sur cette piste se confronte le “romantisme” de l’écriture orchestrale avec la puissance d’une musique plus électronique. Avec une écoute attentive, on pourra reconnaître les thèmes importants qui vont ponctuer la lecture de l’album.

– Outcast
Avec Outcast, on voulait marquer d’un grand coup l’arrivée du chant sur l’album. L’orchestre se devait d’être théâtral, grandiloquent et sombre, et de se confronter d’une part à la lourdeur d’une rythmique metal ternaire et à l’agressivité des sons électro.

Ignited
On voulait Ignited brutale et directe. Dans le concept, le personnage principal est mis à mal, on a cherché à rendre cette impression avec une rythmique très nerveuse et dé-construite, soutenue par une ambiance froide et assez electro. Nico fait également son arrivée : il incarne en quelque sorte le deuxième protagoniste de l’histoire. Leur complainte lancinante devait marquer les prémices du trouble qu’ils devraient affronter.  Dans cette chanson, Nico utilise sur la partie centrale un accessoire assez rigolo : une bague qui lui permet de contrôler (a ring to rule them all), pour faire court, la couleur et la saturation de son son en fonction des mouvements de son poignet. Il a pu tester ça dernièrement sur scène : effet garanti ! ^^

– Ex Cinere
Le retour du ternaire, mais cette fois pour un riff planant mais dynamique. Le mal a atteint le personnage principal, et c’est l’heure du constat. On voulait le riff principal envoûtant, et le corps du morceau chaotique. Chose amusante : sur la partie centrale, les guitares suivent inexorablement leur rythmique en 4/4 tandis que, et la basse, et la batterie s’amusent à décaler et casser les accents et appuis rythmiques. On voulait également essayer quelque chose au niveau des percussions sur ce morceau. Sur toute l’intro avant l’entrée des guitares, nous avons enregistré de nombreuses pistes avec Pierre. Il a joué des variations autour de l’ostinato sur tout ce qu’il a trouvé : des toms basse, une grosse caisse (perchée pour l’occasion sur un pied de synthé XD), le cerclage de ladite grosse caisse …

– Petrichor
Petrichor est la première chanson que nous avons composé pour ce nouvel album. Avec elle, nous avons essayé de cristalliser nos attentes, qu’elles soient en terme de son, d’ambiance ou de structure. En avançant sur les autres pistes, elle s’est finalement révélée être le bon choix pour devenir la pierre angulaire de l’album et de son concept. La clef de l’histoire y est cachée, mais il faudra la retourner en tous sens pour la comprendre … ;) 

– Confined
Premier morceau après que la clef soit révélée, Confined est hybride puisque l’héroïne a pour la première fois pleinement conscience de son mal et ne peut donc sereinement le regarder en face.  On voulait, du coup, redonner un peu de légèreté à cette piste, sommes donc revenu à un tempo “classique” pour Wildpath, et l’avons teinté d’une couleur celtique rafraîchissante.

Delusion
Delusion se devait d’être une chanson poignante. Son début et sa fin sont le retour du côté théâtral de l’orchestre confronté à ce qui est peut être la rythmique la plus directe de l’album. Le corps du morceau illustre par contre la dérive progressive de l’héroïne au sein de son mal, tandis que le personnage de Nico entend, avec moult fracas, lui faire entendre raison jusqu’à ce qu’ils, finalement, se mêlent et se déchirent jusqu’à la dernière supplique de Nico … Nous voulions rendre les passages de Marjo bizarres et dérangeants. En plus de l’harmonie chancelante, on a utilisé beaucoup d’effets sur sa voix, parfois lui demandant de doubler ou tripler ses prises pour pouvoir les tordre et les mixer comme des réponses éthérées de ses propres angoisses …

– Unborn

DansUnborn, les démons intérieurs de l’héroïne devaient la submerger. On a tenu à les illustrer par la prédominance de la modalité super-phrygienne et une rythmique à la fois aérée et acérée. On trouvait intéressant l’idée d’exprimer le Mal d’une façon à la fois sulfureuse et exotique.

– Hollow

Pour cet album, on voulait une “vraie” ballade ! Avec guitare acoustique et tout le toutim ! Elle incarne le lâcher prise du personnage incarné par Nico, qui voit peu à peu celui de Marjo sombrer. On a essayé de rendre sa complainte dépouillée mais poignante : ce sera les derniers échanges avec sa comparse. La structure permet de
laisser quelques sursauts de chaleur, ainsi que quelques couleurs très “early baroque” qui collaient bien à ces sentiments.

– Absentia
Absentia est, dans un sens, le point de vue du personnage principal après Hollow. Abandonnée à ses propres démons, elle tente de les vaincre mais la lutte est ardue. On a donc construit cette chanson comme une opposition entre la froideur et la violence d’un gros riff teinté d’indus avec la douceur onirique des parties de cordes. Le final est une ouverture vers la dernière piste, et le dénouement, avec son riff que l’on voulait entêtant et qui ne semble pas avoir de fin.

– Disclosure
On voulait la fin de l’album très épurée, avec une harmonie qui se suffit à elle même. On ne dévoilera pas la conclusion du concept ;). Nous voulions que cette chanson ne comporte qu’un unique thème, mais qu’il soit, au même titre que les paroles de cette piste, exposé en reflet de tout ce que l’on avait traversé avec cet album. Toutes les voix du chœur, leitmotiv de cette chanson, sont chantées par Marjo, comme pour évoquer celles que chacun entend, jusqu’à ce qu’elles s’éteignent …

-Avez une tournée de promotion de prévue? Des dates à nous annoncer?

Nous n’avons actuellement pas les moyens d’organiser une tournée, mais nous voulons vraiment tourner plus. Ça sera un peu plus sporadique qu’une tournée, mais on compte bien
faire un maximum de scènes dans un maximum d’endroits en 2015. Actuellement nous ne pouvons pas annoncer de dates, mais déjà 2 scènes hors-Paris sont confirmées pour les prochains mois et nous travaillons très activement pour créer des occasions de jouer partout en France.

-Une news de dernière minute?

Entre la sortie de l’album le 2 Février, les dates que nous organisons, notre nouveau site que nous travaillons toujours et notre nouveau Merch… Nous avons beaucoup de news et d’actualité, mais rien de très exclusif pour aujourd’hui.
A propos de notre nouveau site internet (http://www.wildpath-music.com) : il devrait se parer d’ici peu de nouveau contenu exclusif. Il suffira de s’inscrire gratuitement pour avoir accès à nombre de visuels, tablatures/partitions, chansons bonus et paroles en tous genres ! Autre nouvelle qui n’aura pas échappée aux fans les plus attentifs, nous travaillons désormais avec Nugz blacky custom guitars, luthier parisien, sur de nouveaux instruments qui devraient envoyer très sérieusement.

-Votre voeux de 2015?

Comme à chaque sortie d’album, nous espérons vraiment que le public va nous suivre sur tous nos choix. Ce sont des décisions auxquelles nous tenons vraiment, nous savons qu’elles pourront en décevoir quelques uns, et en réjouir d’autre, mais nous souhaitons vraiment qu’un maximum de personne sera présent pour nous retrouver en live, que nous puissions passer des moments de complicité avec notre public aussi intenses que lors de notre dernier concert au Divan du Monde.

-Une question que je n’ai pas posé et à laquelle vous auriez aimé répondre?

Pour être sincères, en cette période de sortie, nous sommes tellement inquiets et impatients de voir la réaction du public, que nous avons beaucoup plus de questions que nous
poserions à nos fans, que de questions que nous nous serions posées !

-Je vous laisse les derniers mots.

Nous tenons à remercier notre public pour sa présence, son soutien et sa fidélité, nous vivons des moments uniques d’une immense intensité grâce à vous tous ! Nous voudrions aussi remercier toutes ces personnes qui nous suivent de près et qui partagent de leur temps et de leur énergie tels que Jean-Marc Toussaint, Alain Ricard, Roger Wessier, Nugz Blacky custom guitars, Le Paon Couture, Marion Cano et AllumeProd !

 

 

https://www.facebook.com/Wildpath.metal.band?fref=ts

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green