Communication de nos partenaires

Stereoxyde

Le 16 décembre 2011 posté par celtikwar

Il n’y a pas si longtemps Stereoxyde publia l’album Daemonii Sapiens qui est fortement conseillé à tous les amateurs  de Heavy Metal

1/ Comment pouvez vous nous retracer les dix années de carrière de Stereoxyde ?

Partis d’une première démo en 1999, nous avons sans doute bien fait évoluer en deux albums et un premier live notre heavy 80 des débuts en quelque chose de plus agressif que nous avons du mal à classer… et les chroniqueurs également apparemment puisque tu as été visiblement surpris à l’écoute de l’album. C’est exactement ça que nous recherchons à travers notre métal, sortir des sentiers battus, être à la marge même.

2/ Quels seraient les termes que vous emploieriez pour définir votre musique?

Une vieille chronique de l’album précédent « La création de l’homme V2.0 » a qualifié notre style de « heavy thrash mélodique relativement complexe », ça nous a fait rire sur le moment mais en fait ça nous correspond bien je pense !

3/ Quatre années ont été nécessaires pour la réalisation d’un de vos album, comment l’expliquez vous?

La musique ne nous fait malheureusement pas vivre et tous les membres du groupe ont déjà des plannings professionnels bien chargés qui rendent compliqués et précieux les instants que nous avons en commun. Pour cet album, nous avions également envie de bien faire et de ne pas le sortir dans la précipitation. Nous avons beaucoup travailler à peaufiner nos compos et en faire une première maquette avant d’entrer en studio. Cela a sans doute également contribué à cette lenteur.


4/ Quand doit on s’attendre à voir paraître la prochaine sortie?

Absolument aucune idée !! Pour l’instant, nous sommes dans une phase un peu creuse sur le plan créatif ! On en parle pas vraiment en fait avec le groupe mais si Daemonii Sapiens fonctionne bien, il faudra bien s’y remettre pour répondre aux attentes de ceux qui nous suivent depuis ces 10 dernières années !

5/ Que donne Stereoxyde sur scène ? en studio il ressort beaucoup d’énergie et de bonne humeur de ce que vous jouez, est ce la même chose en concert?

Ça ressemble bien à ça en effet, l’énergie de la scène donne peut être l’impression d’un son plus brutal, plus agressif que sur album. On essaie aussi de ne pas trop se prendre au sérieux.


6/ Votre nouvel album est sorti depuis un petit moment maintenant quels sont les retours que vous en avez eu ?

Eh bien pour l’instant c’est que du bon, ça fait plaisir de voir que les chroniques de l’album retranscrivent bien ce vers quoi nous voulions aller.

7/Avec le recul que vous avez comment jugez vous cet album?

C’est difficile d’avoir un regard critique après avoir passé tant de temps sur le sujet, mais on le trouve plutôt pas mal ce daemonii sapiens !! en tout cas, plus abouti que le précédent sans aucun doute.

8/La pochette est bien plus sombre pour ce nouvel opus, indiquant un changement de style, qui se confirme ensuite par une musique plus incisive, était ce volontaire de la marquer dès le visuel de l’album ?

Nous n’avons pas forcement cherché cette atmosphère sombre pour correspondre au contenu musical. Mais cette cover qui au départ était une simple photo de ce crane enterré (fait maison s’il te plait, le crane, il existe en vrai !) a rapidement évoluée, avec le beau travail d’Eric Tavitian, vers quelque chose dégageant une vrai profondeur.

9/ On parlait de bonne humeur précédemment, on en ressent beaucoup à l’écoute de l’humoristique et jovial « Perry Pathétique » au riff très « jouissif », personnellement j’accroche beaucoup, mais n’avez vous pas peur d’avoir une réputation de « macho » avec un tel titre ? Certains groupes en on fait les frais (« Pleasure Slave » placé aussi au milieu bizarrement de « Kings Of Metal » )

Tous les textes de nos titres sont à prendre avec des pincettes au 8ème degré ! En fait, si tu lis les paroles dans le détail, ce titre vise plutôt à défendre ce bon vieux métier et à dénoncer la précarité et les conditions de travail des vieilles prostituées. On essaie de faire passer des messages avec une certaine légèreté (je veux bien avouer que ce n’est toujours léger, léger !) au risque de passer pour des bœufs pour ceux qui ne font pas l’effort d’aller plus loin dans la compréhension des texte ; certes, on fait pas dans le Baudelaire non plus…ça ce rapproche plus de Céline !

10/ Vous seriez vendeur de CD, que diriez vous de « Daemonii Sapiens »?

Qu’il ne faut pas le pirater ! car c’est du boulot de sortir un CD et qu’il faut bien que les gens qui vivent des ventes d’album (notre Label Brennus par exemple) puissent gagner leur vie. Que c’est du heavy un poil agressif, chanté en Français avec des textes originaux et des compositions travaillées pour tenter d’être un peu originales.

11/ Je vous laisse conclure

Eh bien merci à ceux qui ont acheté ou achèteront l’album, ceux qui nous suivent depuis ces 12 années maintenant et comme je le dis toujours aux webzines (à toi donc) qui nous font exister à travers eux en portant l’underground.

12/ Passons maintenant au Track by Track de votre album,je vous laisse détailler vous même chacun de vos titre, qu’évoquent ils pour vous, des anecdotes, enfin tout ce que vous voulez dire sur chacun d’eux.

Pour ça il faudra s’équiper de l’album car l’idée de départ de tous les titres y est expliquée ! Et puis tu as fait une super chronique de l’album qui détaille mieux que moi tout ça. Allez donc faire un tour sur le site de Soilchronicles !!

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green