Communication de nos partenaires

PYG – Yvan Guillevic

Le 4 mai 2013 posté par celtikwar

 

-Est il possible de nous faire un petit historique sur PYG pour nos lecteurs qui n’ont pas encore la chance de vous connaitre.

PYG est né en 2010 de l’envie de travailler avec mes partenaires d’Empty Spaces (tribute Pink Floyd) sur des créations personnelles dans un registre Rock/Metal progressif. On a fait un premier album « End of the world » sorti en 2011 sur Brennus/Muséa qui a été très bien reçu par la presse et le public.

– Votre nouvel opus « We Live , We Die », va bientôt sortir. Un peu d’appréhension et de stress peut être?

C’est toujours intimidant de voir comment sera perçu un nouveau disque, on a travaillé plus d’un an dessus et on espère bien sur qu’il trouvera son public !!

– Quel studio avez vous choisit, quel producteur et pourquoi?

Je travaille chez moi dans mon studio et je produis artistiquement. Cette fois on a eu la chance d’avoir des partenaires comme La Mouche Production et Keffren Prod qui nous ont aidés pour l’aspect financier sur ce projet ce qui permet de travailler l’esprit plus tranquille, tout en ne nous demandant rien et en nous faisant confiance.

– Un petit mot sur la pochette, assez différente de celle du précédent opus, que représente pour vous ce font métallique rouge?

Le coté vieille coque de bateau, rongée par la rouille est très intéressant, on se doute que ça a été un grand et beau navire et maintenant c’est juste un bout de ferraille. « We live we die » en épitaphe, rien n’est éternel..

– Si vous étiez disquaire, comment le présenteriez vous au publique?

Un album de rock progressif hyper musclé mais très travaillé, avec beaucoup de mélodies et de jolies parties instrumentales et un super duo de chanteurs. Une grosse touche de métal aussi sur ce disque, les guitares se sont vraiment musclées !!

– Il y a de nombreux invités sur cet opus, comment les avez vous choisit et comment c’est passée cette collaboration?

Pat O May sur « The dog who wants to play » parce qu’on s’est souvent croisé sur scène, notamment pour deux hommages à Gary Moore et que j’aime beaucoup son jeu de guitare, et c’est un mec super ce qui ne gâte rien ! Il nous a fait un superbe solo.

Clotilde Trouillaud car je voulais une touche de douceur sur « Beyond the last gate » et la harpe celtique m’amenait ce coté « féérique », elle m’a été recommandée par le batteur Patrick Boileau (Dann Ar Braz, Alan Simon, Sylbat) qui avait remplacé Julien pour un concert de PYG. Clotilde est une artiste très talentueuse, belle rencontre..

Jorris Guilbaud (clavier de Shadyon), il avait ouvert pour nous avec Shadyon au Vauban et j’ai beaucoup aimé le groupe (ils sont vraiment doués et sympas) et le jeu de Jorris qui est spectaculaire comme clavier. Je l’ai retrouvé quelques mois après pour un remplacement sur un concert de mon groupe BBB (Brittany Blues Band). Je cherchais un gars capable de débouler à 2000 à l’heure sur le passage « death » de « Song of the werewolf ». J’ai pas été déçu, son solo est génial et là encore j’adore ce mec, il est top cool !!

Alain Boccou pour une partie « growl » m’avait proposé son aide au cas où j’aurai eu besoin d’un chanteur de death, je ne me suis pas gêné pour lui demander, on c’est bien amusé à faire cette partie qui amène le coté « animal » sur « Song of the werewolf ».

-Avec quel artiste rêveriez vous de tailler un boeuf ?

Plein !! David Gilmour, Jeff Beck, Steve Lukather et tant d’autres !! Ha oui, Beth Hart, sa voix me cloue sur place..

– Clothilde Trouillaud vient jouer de la harpe celtique pour une touche mélodique, étant
un groupe lorientais, que pensez vous de faire un titre avec une Bombarde ou une
cornemuse? Un instrument moins complexe, et mélodique mais plus puissant, pour une
reprise d’un An Dro ou un Hanter Dro à la sauce PYG?

Une cornemuse pour une ambiance en intro pourquoi pas, bombarde non je ne vois pas cet instrument dans PYG. Une reprise d’un truc trad non plus, je laisse ça à ceux qui savent le faire , Pat O May est déjà sur le créneau et il fait ça merveilleusement bien!!

–Sur « We Live, We Die » les guitares sont beaucoup plus directes et incisives était-ce un choix que de diminuer la complexité de certains solo pour une accroche live renforcée?

Les solos sont en fait plus compliqués à jouer que sur le premier, plus rapides et avec des passages techniques parfois assez chauds, par contre effectivement tu as raison, ils sont plus « directs », j’ai pas vraiment calculé tout ça, je fais des titres et ce qu’il faut pour que ça me plaise, le reste .. Par contre c’est vrai que le live m’a incité à faire un album plus pêchu, on voit bien sur scène que le public réagit bien sur les titres énergiques et cette énergie qu’on leur donne ils nous la renvoient et ça donne de meilleurs concerts !

-Le titre « Hey Woman » à un chant très direct, proche de celui de Doro, notamment au niveau de l’intonation de Nelly, que penses t’elle de cette comparaison?

Pour parler pour elle, elle te dirait qu’elle ne connaissait pas Doro au moment des prises. Pas beaucoup plus maintenant remarque, elle a été voir un clip ou eux sur youtube mais ce n’est pas sa culture musicale. Perso j’ai bien aimé son album avec Warlock « Triumph and agony » mais je ne suis pas un spécialiste non plus!!

– ‘End Of The World’ et ‘We Live, We Die’ sont complémentaires, le premier possède de nombreuses envolées progressives, et le deuxième est plus Heavy, comment allez vous choisir vos set list?

Pas simple.. On a commencé à en faire une et déjà il y avait tout le deuxième album .. Donc on a recommencé et on va panacher avec les deux albums en enlevant les titres qui nous semblent moins »porteurs » sur scène. On ne jouera qu’une cover, celle qu’on a mis sur le disque, (Uriah Heep).


-Est il possible de nous faire un Track By Track de votre album, avec un petit descriptif de chaque titre, ce qu’il représente pour vous, une anecdote lors de l’enregistrement, etc…

1 We live, we die (Part I)
Un court instru pour mettre dans l’ambiance, composé pour la scène, pour anecdote le solo à été pris en impro sur une prise pour la maquette et en le réécoutant des mois plus tard je l’ai trouvé très bien, du coup je l’ai laissé.

2 We live, we die (Part II)
Un titre dans un esprit AOR, avec un gros travail sur les vocaux, c’est celui qui a servit de « maitre étalon » pour le travail des deux voix sur l’album.

3 Ocean chaser
Composé en 3 temps, d’abord le pont solo, ensuite le riff couplet et bien plus tard en tout dernier le refrain qui est enfin apparu. Je l’ai tout de suite senti en lead pour Nelly qui fait un superbe travail dessus !!

4 The dog who wants to play
Un titre très prog, une basse batterie traînante, une ligne de chant sinueuse un peu Floydienne et 3 solos, dont celui de Nelly et Pat O May bien sur. J’aime bien l’atmosphère de ce titre qui raconte une histoire horrible en fait.

5 Easy Livin’
Une cover d’ Uriah Heep, tout d’abord parce qu’on nous a dit pas mal de fois qu’on était proche de leur façon de travailler, avec des titres parfois long et d’autres punchy et courts. La voix de Morgan est étonnamment ressemblante à celle d’origine. J’ai juste rajouté un solo Guitare/Clavier par rapport à l’original.

6 Tonight i’ll kill a king
Un coté Manowar/Conan dans les paroles. Envie de faire un gros riff sur une histoire sanglante avec un pont à rallonge. Le titre a été pris pour un documentaire sur des sauveteurs qui sera diffusé sur France 2 je crois.

7 Beyond the last gate
Un instrumental qui me tient beaucoup à coeur. Je l’ai composé pour ma mère qui est partie en 2011..

8 I wont let you go
J’avais envie d’une ballade à l’ancienne, avec gros refrain et tout et tout et au final je n’ai pas pu résister et j’ai mis un pont hyper prog, on ne se refait pas;-)

9 Hey woman
Ecrit pour la scène, il fonctionne super bien en live, du coup on l’a mis sur l’album. C’est le titre le plus rock et le plus « simple », mais j’ai aussi été influencé par tout ces groupes US à la Dokken, Ratt, Billy Idol etc etc.

10 On the wall
Un gros refrain qui fait match sur scène, une ligne de chant à l’ancienne un peu AOR et un solo hyper speed, un peu roots 80’s.

11 Song of the werewolf
Le premier titre composé pour cet album. Une espèce d’opéra rock avec Nelly et Morgan qui se renvoient la balle. Une histoire de Loup Garou qui veut rester loup et pas humain, pleins de partie qui s’enchaînent, c’est le titre le plus long du disque on va en baver pour le rejouer en live !!

-Des projets de concerts pour promouvoir ce nouvel opus?

Concert de sortie à l’Océanis de Ploemeur (56) le 25 mai. On a aussi booké quelques dates pour l’été. Le 12 aout à Arzon (56) et le 13 à Quiberon (56). J’aime bien ces endroits car il y a toujours beaucoup de monde qui ne vient pas forcément pour toi, il te faut donc les convaincre et on aime assez ça comme challenge ;-)
On travaille sur des dates à la rentrée également.

-Je vous laisse les derniers mots

On espère que cet album vous plaira. On y a mis beaucoup d’énergie et fait aucun compromis et on espère pouvoir tourner un maximum car pour nous un groupe c’est sur scène qu’il doit vivre !!

Merci pour l’éclairage sur notre travail;-)

 

Facebook:https://www.facebook.com/PYG.Projet.Yvan.Guillevic

Site:http://www.pyg-official.com

 

Chronique « We Live, We Die »:http://www.soilchronicles.fr/chroniques/pyg-we-live-we-die

Chronique « End Of The World »:http://www.soilchronicles.fr/chroniques/pyg-end-of-the-world

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green