Communication de nos partenaires

Metral

Le 3 février 2015 posté par celtikwar
Metral est composé de :
Denis Frappier : chant
Gilles Taormina dit « Jimi Gil » : Guitare soliste
Jean-Charles Bidron dit «Djiss » : Guitare Rythmique
Guy Mifsud : Basse
Bruno Randriamanana dit « Randy »: Batterie 

– Est-il possible de faire un retour en arrière sur votre formation en retraçant le parcours de Metral ? Celui-ci est en effet plein de rebondissements
Denis :Le groupe est né tout d’abord en 1981, sous le nom de Lisbeth, mais avec un line-up différent (Fabrice Vacchiano : chant, Philippe Rona : batterie, Serge Roland : guitare rythmique, Guy Mifsud : guitare solo et Lionel Detrey : basse.)
Ce line-up reste actif jusqu’à Novembre 1982. Le groupe effectue son premier changement de line-up. Denis Frappier remplace Fabrice Vacchiano au chant pour ne plus jamais quitté ce poste. Après avoir auditionné de nombreux guitaristes solistes, leur choix se pose sur Pascal Fiardo. Guy Mifsud récupère donc la place de guitariste rythmique laissé par Serge Roland.
En Août 1985, le groupe Metral né.
Le line up est donc composé de Denis Frappier : chant, Philippe Rona : batterie, Pascal Fiardo : guitare solo, Guy Mifsud : guitare rythmique et Lionel Detrey : basse.
Ce line-up sera de nouveau modifié suite au départ consécutif de Guy Mifsud, Pascal Fiardo et Philippe Rona.
De 1986 à 1991, le line-up sera composé de : Denis Frappier : chant, Bernie Bureau : Batterie, Jeff : guitare solo, Marc Abbatista : guitare rythmique et Lionel Detrey : basse.
En 1991, le groupe se dissout pour des divergences musicales après cinq années de concerts effrénés.
En 2011, Bernie reprend contact avec Denis (qui n’a jamais quitté le monde du hard-rock) pour reformer Metral. Denis recontacte Guy, qui entre temps est devenu bassiste. Bernie de son côté contacte Nicolas Raynaud (guitare rythmique) et Philippe Bargis, qui sera écarté après quelques répétitions (guitare solo). Ils font une répétition de plus de trois heures qui convainc tout le monde de repartir pour l’aventure Metral.

Quelques jours après la reprise de Metral, un coup dur frappe le groupe de plein fouet. En effet, Bernie s’envole pour le paradis des musiciens beaucoup trop tôt. Metral, en hommage à Bernie, décide de poursuivre la reformation. Il recrute en premier lieu René à la batterie (il quittera le groupe en Décembre 2011). Jeff (pas le même), deviendra le nouveau guitariste soliste (poste qu’il occupera jusqu’en Mars 2012) En Janvier 2012, un jeune batteur de tout juste 18 ans nommé Tristan Pacchiaudi, remplace René, fraîchement partie. En Avril 2012, Gilles Taormina remplace Jeff au poste de guitariste soliste.
En Juin 2012, suite à des divergences musicales, Tristan quitte le groupe. Metral ne restera pas orphelin de batteur très longtemps, en effet en Juillet 2012, Emil Memedov, rejoint le groupe (poste qu’il occupera jusqu’en Mai 2013).
En Octobre 2012, suite à des divergences musicales, Metral se sépare de Nicolas Raynaud (guitariste rythmique).
En Mai 2013, Bruno Randriamana rejoint Metral au poste de batteur.

Le line up actuel étant composé de : Denis Frappier : chant, Guy Mifsud : Basse, Gilles Taormina : guitare soliste et Bruno Randriamana (batterie).

En Décembre 2013, Jean-Charles Bidron rejoint Metral en tant que guitariste rythmique.

– Si je ne me trompe pas, vous aviez, vers la fin des années 80, sorti 2 démos sur cassettes vidéo. Aviez-vous gardé des copies pour les collectionneurs ? (Elles sont devenues quasi impossible à trouver)
Denis : Tu es bien informé, dis-moi (rires). Effectivement, deux cassettes vidéo des concerts de Grasse et de la MJC Picaud (Cannes) existent bel et bien, mais elles ne sont jamais sorties à la vente. Il nous en reste que très peu. Par ailleurs, deux cassettes audio (EP) sont bien sorties à la vente en 1986 et 1988. Quelques copies existent encore.

– Depuis votre reformation, vous avez joué sur pas mal de scènes, qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire et de faire un album ? Pourquoi maintenant après trente ans ?
Denis : En 1991, Metral devait sortir leur premier album chez Devil Records. Mais des divergences musicales ont mis un terme à ce projet.
Lorsque Metral, en 2013, a trouvé son équilibre musical, il est devenu évident d’écrire et composer le premier opus. Celui-ci a été l’aboutissement pour tous les musiciens. Metral travaille déjà à l’élaboration de nouveaux morceaux qui feront partis du second album. Patience.

– Vous jouez un Hard-Rock qui sonne très « garage » et sans « fioriture », était-ce un choix de présenter un album sans « artefact » comme on le disait d’antan sans bénéficier du gros son actuel donné par l’étape de production ?
Denis : Effectivement, le son de Metral très « garage » est la volonté du groupe. De nombreux groupes ont un son trop compressé et moderne. Cela ne convient pas au son « old-school » de Metral. L’arrivée de Gilles Taormina a apporté l’aspect mélodique qui manquait à l’ancienne formation.

– Pouvez-vous dire quelques mots sur la pochette de l’opus ?
Denis : L’art-work de la pochette de l’album de Metral Notre Regard a été créé par le talentueux Stan W. Decker (ADXManigance,Night RangerKillers…)
La Terre est représentée par son incarnation « Gaïa ». Elle est rapprochée graphiquement de « Cernunos », déité gauloise de la protection de la nature et des animaux sauvages. Ses cornes de cerf sont inhérentes à l’aspect des statues le représentant. Le visage est triste, fermé, des larmes de sang justifient de l’agression (pollution) subie par la Terre, visible dans la partie basse de l’illustration. Les draperies créent un lien entre le personnage et la Terre. On peut les identifier à l’atmosphère par exemple. Elles servent à unifier le personnage et la planète. L’astre rouge en arrière-plan sert d’appui à l’illustration. Il a également une vocation symbolique, pouvant être au choix interprété comme un soleil couchant (le crépuscule de l’humanité), également comme une projection de l’avenir de la Terre…


– Est-il possible de nous faire un Track by Track de Notre Regard, en nous décrivant chacun des titres, ce qu’il représente pour vous, une anecdote lors de l’enregistrement etc… Tous ce que vous voudrez bien dire, alors n’hésitez pas à vous lâcher. 

* « Nightmare » est une chanson qui aborde le sujet des cauchemars dans leurs généralités et non au célèbre groupe GrenobloisNightmare. Le titre, en anglais, a été choisi afin de rendre hommage aux films classiques américains et anglais du genre. Lors de l’enregistrement du morceau, Guy notre bassiste, a prononcé le titre de cette chanson « Naille-Mare » Ce qui a fait rire tout le monde bien entendu. Lors des répétitions le morceau est annoncé par ce titre : « Nigh Mare de Café »
* « Il donnera sa vie » est une chanson qui traite de l’histoire d’un homme qui donne sa vie et son âme afin de faire un pacte satanique.
* « Les seigneurs » dénoncent le fléau que sont les barons de la drogue.
* « Le quartier de l’étrange » est en elle-même une anecdote. En effet, le quartier où je prenais mon café quotidiennement, pullulait de personnages vraiment étranges et divers. L’idée a germé d’en écrire une chanson. Bien entendu, elle est abordée de manière plus généraliste.
* « Notre regard ». Comme son nom l’indique, cette chanson aborde le thème de « notre regard » sur ce monde qui se désagrège à vue d’œil et sur notre société.
* « Le monde est fatigué » est la continuité sombre de « Notre Regard ». Elle traite des puissants de ce monde qui font passer leur avidité au prix de la destruction de l’humanité. Cette chanson a été écrite en 1983, comme quoi rien ne change, c’est bien triste.
* « Génération perdue ». Nous allons enfin vous expliquer le sujet qu’aborde ce morceau. Beaucoup de personnes ont donné diverses explications, voici la bonne. Cette chanson traite d’un film des années 80 qui portent le même nom. Ce film parle d’une bande de vampires qui décident de conquérir le monde. L’intro de cette chanson a été apporté par Guy et suivi par la suite par Gilles et dorénavant Djiss (pas dans l’album).
* « Monsieur Jones » traite d’un personnage de cinéma mondialement connu. Si je vous dis qu’il porte un chapeau et un fouet vous me dites : Indiana Jones. Pour la petite histoire, Gilles annonce avec un thème reprenant les premières notes de la musique du célèbre film le chorus du morceau.
* « La vérité » dénonce la déforestation amazonienne ou comment l’homme, par vanité scie la branche sur laquelle il est assis.
* « La route sera bien longue ». Ce morceau est un hommage aux fans et à tous les groupes de rock qui galèrent avant d’atteindre le succès. Le refrain d’origine de cette chanson a été créé par Guy, notre bassiste. Ce morceau a, depuis, été remanié par Gilles pour la mélodie ainsi que le reste du groupe.
* « Nos proches » : cette chanson aborde le thème des personnes qui nous sont proches et qui sont partis au paradis.

– Un album comme le vôtre ne pouvait sortir qu’avec le label Brennus Music. Comment se passe cette collaboration ?
Denis : Pour nous, c’est tout nouveau. Tout se passe bien avec le label Brennus Music en la personne d’Alain Ricard. Son professionnalisme, sa rigueur, sa passion et sa patience font partie de la longévité de son label. Nous sommes contents d’avoir été signé dans le label Brennus Music.

– Vous avez peut-être des dates à annoncer ?
* Le Dimanche 15 Mars 2015 à la Dynamo (Toulouse) auprès des groupes BlasphèmeDygitals et Lorraine Cross.
* Le Samedi 11 Avril 2015 à la Barde Atomique à Ecquevilly (78) avec le groupe Stratagème.
* Le Dimanche 28 Juin 2015 au Secret Place à Saint-Jean de Vedas (34) avec les groupes BlasphèmeToxic Twins et Crowling.
* Le Vendredi 24 Juillet 2015 à la Puce à l’Oreille à Riom (63)
* Le Vendredi 16 Octobre 2015 à la MJC Cherbourg à Cherbourg-Octeville (50)
D’autres dates sont en cours de discussion. Nous vous en informerons dès leur validation.

– Quand vous avez commencé à jouer, beaucoup de groupes chantaient en français, alors que maintenant ceux-ci sont quand même beaucoup plus rares. Les nouvelles formations choisissent souvent l’anglais, qu’en pensez-vous ? Avez-vous une explication pour ce revirement ?
Denis : Comme l’a si brillamment dit un chanteur célèbre ; « J’ai toujours pensé que le français était la langue ultime pour chanter du heavy-métal. » Ronnie James Dio.
Metral a toujours composé en français par choix. La langue de Molière est si belle il faut la préserver. Même s’il est vrai qu’il est moins simple de composer en français.
Je ne peux pas répondre pour les autres groupes qui ont préféré opter pour le chant anglais. Plusieurs possibilités à leurs choix, je pense :

* Il est plus facile de composer en anglais car cette langue est plus mélodique à l’oreille.
* Des ambitions de toucher le marché international, mais avant la priorité de penser à s’exporter, il faut d’abord penser à se faire connaître en France.

La composition en anglais est le choix de la plupart de ces groupes, je ne juge pas. Chacun compose comme il le souhaite. De nombreux groupes connus ont composé des albums en anglais afin de s’exporter. Ceux-ci n’ont pas eu le succès escompté (ADXTrust,Sortilège…)

– Quand vous jetez un œil (ou une oreille) sur la nouvelle génération de groupes, qu’en pensez-vous ?
Denis : Dans le hard-rock français, peu de groupes émergent. Ce sont plutôt les anciens groupes des années 80 qui font leur come-back ou par leur dernier album relance ce style qui a tendance à disparaître laissant plus la place aux groupes de heavy-métal voire au métal extrême.
De plus, à part le label Brennus Music, les maisons de disques ne sont pas friands des groupes de hard-rock français.

Metral remercie le webzine SoilChronicles et son rédacteur Celtik War de nous avoir permis de nous exprimer sur notre album au travers de cette interview.

Metral se joint à moi pour t’offrir la bière de l’amitié que nous buvons à ta santé en attendant, peut-être, de la partager de visu.

… « La Route sera bien longue… »

L’album de Metral est disponible ici : http://www.brennus-music.com/brennus-ap … -8504.html
http://www.amazon.fr/Notre-regard-Metra … rds=metral https://itunes.apple.com/us/album/night … =946300302
http://www.deezer.com/artist/7066855
http://www.hitimport.com/article-detail … it=1270493
Rejoignez notre page Facebook : http://www.facebook.com/METRALFRANCE
Ecoutez-nous sur Reverbnation : http://www.reverbnation.com/metral
Contact : Booking and Management Ltd

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green