Communication de nos partenaires

Report + photos : Metalfreak

 


Ce soir, à peine le printemps arrivée, voilà que le Brin de Zinc nous fait une soirée « Rock Around Chambéry » avec pas moins de quatre groupes à l’attitude rock’n’lol.

Oui, que ce soient les Grenoblois de Whisky Of Blood  et de Dustroy, ou les Chambériens d’Alawanegaine et de Briofeet, la tendance n’était pas à la morosité, loin de là.

Whisky Of Blood 19 (Copier)

C’est donc dans une bonne humeur générale que les quatre groupes se sont produits, à grands renforts de rires gras, déconnade et autre humour potache bon enfant.
En clair, ouaf ouaf ouaf…

 

BrioFeet déboule et leur rock mâtiné de funk et de psyché fait mouche d’entrée. Une énergie qui fait mouche, des musiciens qui bougent de partout, un percussionniste qui colle une ambiance du tonnerre, un chanteur / claviériste avec des passoires en guise de lunettes, ça part de partout.
Bref, c’est fun, ça ne se prend pas au sérieux tout en balançant une musique bourrée de bonne humeur et d’ondes positives, et en plus ça fait bouger le public.
Que demander de plus ?

BrioFeet 09 (Copier)

Au bal du n’importe quoi, Alawanegaine pourrait bien être dans l’orchestre.
Un musicien en tutu, un batteur déguisé en voleur de couleurs de chez Kodak, une musique punk / rock entraînante à souhait qui rappelle le fun d’un Ludwig Von 88 et qui se permet des reprises tant de Patrick Coutin que de Luis Mariano et qui propagent une bonne humeur de tous les instants.
Malgré tout, avec le couvre chef qu’a le batteur, on espère pour lui qu’il l’enlève quand il a la tête dans le c…
Bref, on a passé un putain de bon moment avec ces fous furieux.

Alawanegaine 13 (Copier)

Dustroy se l’est jouée plus sérieux et carré mais leur rock ‘n’ roll continue de gagner en puissance à chaque fois que je les revois.
Ça envoie sévère et on se prend de sacrées baffes à grands renforts de décibels.
Ça transpire le rock ‘n’ roll, ça fait headbanguer tout ce qui est headbanguable, et le ressenti en est d’autant plus fort que le Brin de Zinc est une petite salle qui permet une certaine promiscuité interactive avec les artistes.
Bref, un set qui pue la sueur, le whisky et le rock ‘n’ roll… On adhère !

Dustroy 14 (Copier)

Inutile de les présenter à nouveau : Whisky Of Blood continue son petit bonhomme de chemin avec une progression dans l’interprétation de ses titres pour un rendu très propre et carré.

Whisky Of Blood 60 (Copier)

Encore une fois, on vit un pur moment de rock ‘n’ roll avec ce groupe qui, de par le background de chacun de ses membres, donne une leçon de hard rock / heavy metal à beaucoup de monde, et n’a désormais pas grand chose à envier artistiquement à quelques cadors du genre : ce sont des passionnés de l’époque bénie des eighties et savent partager cette passion à un public qui ne demande pas mieux !
Et on y retourne à chaque fois, c’est quand même un signe !

Whisky Of Blood 28 (Copier)

Un grand merci à Thomas et l’ensemble du Brin de Zinc, et à chacun des artistes présents ce soir là.
Une galerie photos ? C’est ce qui suit…

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green