Communication de nos partenaires

Twisted Sister,Hellfest 2013 le 21.06

Le 9 juillet 2013 posté par celtikwar

Vous l’aurez vite deviné, le concert de Twisted Sister au Hellfest était pour Celtikwar un des meilleurs événement de l’édition 2013 et une vraie claque qui fait mal. Il est juste dommage qu’au dernier moment le set se voit échangé avec celui de Whitesnake car les soeurs tordues ont eut du coup moins de temps pour jouer et un quart de Twisted Sister c’est toujours bon à prendre.

Il faut quand même rappeler que Twisted Sister existe depuis maintenant quarante ans, peut de formations peuvent en dire autant, mais surtout assurer des show avec autant d’efficacité. L’ouverture du set ce fait sur « You Can’t Stop Rock ‘n’ Roll  » où l’on voit arriver sur scène Dee Snider avec un long manteau blanc ( qu’il ne gardera d’ailleurs pas très longtemps) ,le bassiste Mark « The Animal » Mendoza avec son traditionnel instrument vert, et aillant léoparisé sa veste, Jay Jay french lui reste plus sobre tout de noir vêtu. Dès ce premier titre la foule hurle à s’en rompre les cordes vocales le refrain, et cette tendance ne vas aller en descendant car les clameurs de la foule iront crescendo.


Seul titre issu d ‘ ‘Under The Blade’ « Shoot Em Down » viendra renflouer l’énergie déjà débordante de la prestation, Mark Mendoza tape de plus en plus fort avec le poing sur le manche de sa basse se qui donne un groove supplémentaire, impossible de rester de marbre et de ne pas sauter sur place pour hurler avec le groupe. L’enchaînement avec « The Kids Are Back » se fait à merveille, on reste dans un univers Rock N Roll sur puissant. Les zicos se déplacent et occupent toute la scène , c’est peu être un détail mais de nombreuses formations sont restées très statiques et venir s’approcher de chaque fans ayant attendu toute la journée aux barrière pour assister à la prestation aux premiers rangs c’est quand même plutôt sympa.

Avant de reprendre avec « We’re Not Gonna Take It  » ont a le droit au traditionnel discours de Dee Snider qui aime parler avec le publique et échanger avec les fans présents, il nous explique alors qu’il en a marre qu’on lui demande en interview si ce sont ces vrai cheveux … Nous explique et démontre qu’il ne porte pas de perruque. Il demande ensuite à tous ceux présents de lever les mains pour le prochain titre qui enflamme tout « We’re Not Gonna Take It » où la foule devient littéralement folle. Le refrain est repris à gorges déployées et bien que Twisted Sister le refasse trois fois supplémentaires à la fin de la chanson, le publique se remet à le hurler pour que le groupe le joue encore une fois, il faut dire que du bon Rock on en a jamais assez. Twisted Sister remercie alors le publique pour cette clameur de bonheur et apprécie surement autant que ceux qui y assistent le moment présent.

Quoi de mieux pour introduire « Burn In Hell » que la version allongée sur le sol. Dee Snider est vraiment un maître de scène et possède un charisme suffisant pour imposer son style plus 20 000 spectateurs venus les voire. Comment échapper à l’hymne qu’est « I Wanna Rock » ces couplets ultra rapides, (presque impossibles à reproduire) et son refrain qui lui vous reste en tête. Autant vous dire que l’ambiance est là, la bonne humeur aussi et l’énergie est encore plus forte. Que dire alors lorsque Twisted Sister nous annonce qu’il est l’heure du dernier morceaux, tous les Sick Mother Fuckeurs se mettent à hurler. Arrive alors une surprise , le titre « It’s Only Rock ‘n’ Roll (But I Like It) » un titre qui n’était pas joué depuis des lustres. Un final de Twisted sans que Dee Snider ne demande à la foule de hurler ne serait pas réel, c’est ainsi que lors du break, il coupe le publique en deux en lors demandant de crier le plus fort qu’il le peu « But I Like IT », demandant aussi quand cela n’est pas assez fort la participations de tous, ceux qui sont au fond, ceux qui sont en train de commander des bières, et même de ceux qui sont sur les chiottes pour hurler aussi haut que possible le refrain. Une fois le volume sonore suffisant, il coupe tout en expliquant que Twisted Sister chante ce titre depuis quarante ans alors qu’il n’aime pas le Rock n Roll!! Il est est amoureux, c’est pourquoi il faut maintenant hurler « But I LOVE IT » en levant le point et sautant sur place. C’est quand même impressionnant de voire sauter vingt milles personnes en même temps et avec la même ferveur quelque soit la génération.

Un excellent concert, peut être même le meilleur de l’édition, un moment e bonne humeur bien trop court, on aurait aimé en avoir encore plus, beaucoup plus. Les Sick Mother Fuckeurs auraient pus hurler encore bien longtemps les titres de Twisted Sister. Une ambiance excellente et dynamique où l’on voit que quelque soit les générations tous le monde retrouve la même pêche et agit avec le même sourire. La même flamme brûle en eux, et elle n’est décidément pas prêt de s’éteindre.

Merci en tout cas à l’équipe du Hellfest pour nous offrir de si bon moments de Rock n Roll

Merci à Twisted Sister d’être toujours aussi puissant!

 

Les photos sont prises par Stephan de Mystria, un grand merci à lui pour son superbe travail.

 

http://www.hellfest.fr/artistes

http://www.mystria.fr/

 

Set List:

  • You Can’t Stop Rock ‘n’ Roll
  • Shoot ‘Em Down
  • The Kids are Back
  • Stay Hungry
  • The Beast
  • We’re Not Gonna Take It
  • The Price
  • Burn in Hell
  • The Fire Still Burns
  • I Wanna Rock
  • It’s Only Rock ‘n’ Roll (But I Like It)
Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green