Communication de nos partenaires

Photos + report : Metalfreak

SC - Ross The Boss 12 (Copier)

Tout amoureux de « true » heavy metal se devait de ne pas louper cette date-là !
Ça aurait été d’autant moins excusable que nous étions un vendredi soir et il faut le reconnaitre, les fans étaient là !
Du monde, il y en avait, et pour le coup (d’épée), les absents auraient vraiment eu Thor !
Bref, il y avait de quoi en faire, du Sign of the hammer : multiplie l’assistance par deux et tu avais le nombre de poings potentiels qui pouvaient être levés bien haut dans le ciel !

SC - Crystal Viper 34 (Copier)

« Un poing c’est tout, un poing c’est toi ! »

Si Zazie, au lieu d’être dans le métro, elle avait été dans la salle, elle aurait surement entonné sa chanson : Crystal Viper qui ouvre les hostilités, ça avait de quoi non seulement faire monter la pression d’un cran, mais également la chaleur, les poings dans le ciel et pas que… !
Ça, la beauté de la chanteuse Marta Gabriel y est pour beaucoup dans l’attention des fans et de agglutinement de ces mêmes amateurs de belles choses le plus près possible de la scène : à se demander si, pour protéger l’appareil photo, on n’allait pas y installer des essuie-glace tellement ça faisait des pertes de sueur à bon nombre de messieurs à côté de moi, criant des « A poêle » pensant sans doute qu’elle allait leur chauffer un dessert en loge… Au pire, elle leur mettait une tarte… Bref, vocalement, elle assure, il n’y a pas photo (enfin si, tout plein, voir la galerie en fin d’article ) mais au bout de quelques titres, le côté monocorde de son chant a comme une tendance à devenir rébarbative, et ce malgré les efforts soutenus des musiciens – le bassiste en tête – à nous offrir des postures bien sympathiques pour tout photographe ! Malgré tout le talent de la belle, n’est pas Doro qui veut, même si elle essaie d’en prendre quelques gestes par mimétisme pour haranguer la foule…
Malgré tout, un bon apéritif – à défaut dudit dessert – avec du bon heavy metal bien véloce et parfaitement exécuté !

SC - Crystal Viper 36 (Copier)

Setlist Crystal Viper :

Rozpierdol (Intro)
The Witch Is Back
Metal Nation
When the Sun Goes Down
Witch’s Mark
Flames and Blood
Hope Is Gone, Here’s New Law
At the Edge of Time

SC - Bullet 25 (Copier)

« Sois belette et tais-toi ! »

La palme des looks improbables : un croisement entre le kitsch – assumé – des années 80 avec le cuir, les clous et les coupes limite permanentées et celui d’un bon vieux film X des années 70 qui nous montraient un bon plombier à moustache expliquer les bienfaits d’une bonne tuyauterie.
Bullet, c’est un bon mix d’AC/DC et d’Accept, avec son lot de titres efficaces à hurler en choeur après une seule écoute des refrains pour le moins imparables.
Ajoutons à ça une bonhommie de tous les instants, beaucoup d’humour et suffisamment d’interaction avec le public pour en faire un show on ne peut plus vivant et bon enfant…
Pour ma part, j’étais surtout venu pour eux et je n’ai pas été déçu.
S’ils mettent des claques à chaque album, on se prend carrément des baffes quand ils sont sur scène, et le tout sans le moindre pain !
C’est-y pas la classe, tout ça ?

SC - Bullet 36 (Copier)

Setlist Bullet :

Also sprach Zarathustra (Richard Strauss)
Speed and Attack
Rogue Soldier
Riding High
Turn It Up Loud
Rolling Home
Highway Pirates
Fuel the Fire
Dusk Til Dawn
Stay Wild
Dust to Gold
The Rebels Return
Highway Love
Bite the Bullet

SC - Ross The Boss 15 (Copier)

« Hail, hail to Grenoble »

Au vu des bousculades à peine les dernières notes du set de Bullet terminées pour accéder le plus près possible de la scène, inutile de dire que la venue de l’ex-guitariste de Manowar était particulièrement attendue !
Quand on sait qu’il s’est adjoint des services d’un Mike LePond – sans doute ce qu’il se fait de mieux dans le top 5 des meilleurs bassistes metal -, de Steve Bolognese (Death Dealer, avec Ross « The Boss » Friedman) à la batterie et d’un chanteur Marc Lopes (Hellspeak, Let Us Pray, ex-Meliah Rage) qui n’a pas grand chose à envier à Eric Adams tant vocalement que musculairement…
Et une chose est sure, c’est que ça jouait fort, très fort… peut être même trop fort tellement le son était saturé suivant l’endroit où on se trouvait dans la salle !
Le set était axé surtout sur des titres de Manowar – quelqu’un en doutait ? – et les kids y allaient à chanter les refrains en se tenant bien haut les poignets : on dira ce qu’on voudra, on pourra trouver le tout d’un kitsch à rendre jaloux Spinal Tap himself, mais la communion entre Ross The Boss (le groupe) et les fans était très forte du début à la fin !

SC - Ross The Boss 08 (Copier)

C’est sans surprise qu’on se voyait chanter en chœur les refrains tant de « Kill with power », « Blood of my enemies » ou de l’inimitable « Hail and kill »…
Grosse bourrasque sur Grenoble ce soir là, il a grêlé du metal à profusion et c’est avec la banane que tout le monde est rentré ce soir là…
Et comme on a la classe ou on ne l’a pas : l’ensemble du groupe est longuement resté discuter, poser avec les fans, leur signant des autographes avec une gentillesse sans limite !
De grands hommes : encore merci !

SC - Ross The Boss 12 (Copier)

Setlist Ross The Boss :

Blood of the Kings (reprise Manowar)
The Oath (reprise Manowar)
Sign of the Hammer (reprise Manowar)
Hatred  (reprise Manowar)
Devil’s Day
Wheels of Fire (reprise Manowar)
We Are the Night
Fistful of Hate
Great Gods Glorious
Blood of My Enemies (reprise Manowar)
Thor (The Powerhead) (reprise Manowar)
Kill With Power (reprise Manowar)
Fighting the World (reprise Manowar)
Battle Hymn (reprise Manowar)
Hail and Kill (reprise Manowar)

Encore merci à Metallian Productions et RPO pour cette date !

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green