Photos + report : Freddy

ROSENKREUZ (115)

Trois groupes, trois styles de métal différents, tel était le programme que nous proposait le Rock n Eat en guise de « samedi soir sur la terre » comme dirait la grand-mère à moustaches !

Honneur à Scorn Crows, combo lyonnais fondé par les deux frères guitaristes (Uzi et Kaizer), complété par Pedro (batterie) et Jayzeus (basse/chant) pour ouvrir le bal !

SCORN CROWS (4)

D’emblée, ça rentre dans le vif du sujet avec un métal influencé par le thrash, le death, le heavy, le groove et quelques tendances rock’n’rollesques… Chacun apporte sa touche pour un résultat à la fois original, surprenant et efficace ! L’ensemble sonne assez Pantera au final ! Tous prennent plaisir à jouer, s’appuyant sur un binôme basse-batterie solide ! Le public encore épars en début de soirée apprécie et en redemande !
Les morceaux s’enchainent vite…
Trop vite si bien que le set touche déjà à sa fin après 8 morceaux qui ont permis de faire monter la température dans les sous-sols des quais de Saône ! Pour vous faire une idée, écoutez leur album qui est en téléchargement gratuit sur Bandcamp (avec paroles et illustrations), Soundcloud  et stay tuned pour de prochaines dates en 2019… Après l’enregistrement d’un nouvel EP !

SCORN CROWS (13)

Changement de décor avec les Suisses d’Alkemy ! Les Genevois(es) donnent dans le métal symphonique en reprenant des standards de Within Temptation mais pas que puisqu’ils nous ont fait l’honneur de jouer deux morceaux de leur composition « live » pour la première fois !

ALKEMY (8)

Il est plutôt rare d’entendre au niveau local ce genre de métal et à vrai dire, ce n’est pas trop ma tasse de thé… Cependant, rapidement on se laisse envouter par la voix si pure, si juste et parfaite de Katia parfaitement accompagnée et mise en valeur par la précision du jeu du reste du groupe ! Là aussi, ça prend du plaisir sur scène ; la complicité, la parfaite interprétation des morceaux qui s’enchainent couplée à un son particulièrement limpide plonge le Rock n Eat dans une ambiance à la fois épique, mystérieuse, majestueuse et métallique ! La communication avec le public est à la fois simple et excellente… Le look et le charme naturel des deux Suissesses opèrent et les métalleux présents, soirée avançant et breuvage à houblon oblige ne restent pas indifférents ! Très belle performance au final qui faisait office de calme avant la tempête annoncée et incarnée par RoseNKreuZ !

Alkemy se produira encore en 2018 dans le cadre du 4ème Female Metal Fest à Genève le 1er décembre, si vous avez l’occasion, n’hésitez pas, vous serez surpris !

ALKEMY (9)

La salle s’est progressivement remplie et RoseNKreuZ, groupe lyonnais formé il y a 3 ans va pouvoir donner sa pleine mesure. Quel niveau atteint en si peu de temps tant sur le plan musical que scénique ! Pas de tergiversations, le ton est donné d’emblée : ce sera folie non-stop jusqu’à la fin du live ! L’Abbé SM, excellent frontman à la voix tantôt aux accents d’Andrew Eldritch (The Sisters of Mercy) a hurlé à qui voulait bien l’entendre que RoseNKreuZ n’était pas là pour bercer qui que ce soit mais bien au contraire pour filer une gifle monumentale à gros renfort de riffs « teutoniques » façon Raubtier ou Rammstein (tout en gardant sa marque de fabrique) ! L’ensemble est rôdé question jeu de scène, la folie du chanteur se mariant à merveille avec la froideur voulue et de circonstance du reste du groupe pour coller à l’univers de décadence évoqué au fil des morceaux…

ROSENKREUZ (16)

Le Rock n Eat était encore plus underground que jamais dans cette ambiance apocalyptique !
Quel punch, quelle énergie, quelle claque, quelle soirée ! Seul bémol, cette date serait la dernière du groupe pour 2018…
Vivement l’année prochaine !

ROSENKREUZ (64)

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green