Communication de nos partenaires

Rakel Traxx / Monkey Bizness :  Le brin de Zinc (Chambéry 17/10/2014)

 
Live report : RattleSerj

Photos : Metalfreak

 

Attendance : Pas assez de monde au vu du prix d’entrée assez bas et de la qualité du show.
Son : Vraiment bon.
Un jour, Lemmy de Motörhead, alors qu’il était interviewé par un gratte-papier hautain sur le déclin de la musique metal, a eu la réponse suivante : Je peux pas te répondre mec ! J’étais trop occupé a en jouer j’ai pas remarqué….
Une boutade valant mieux qu’une grande claque sur le bec, notre journaleux ferma sa mouille et s’en alla peigner la girafe, comme on dit.
Pourquoi ce préambule ? Et bien voila, il se trouve que vendredi 17 Octobre, Chambéry avait comme un petit air de la Californie de la fin des années 80/ début 90. C’était un peu comme dans la série Code Quantum avec Scott Bakulla qui voyage dans le temps pour y vivre des aventures improbables et souvent très chiantes à regarder, sauf qu’ici c était pas le cas.

Bref, je m’égare mais la soirée commence direct avec les Grenoblois de Monkey Bizne$$ menés par leur chanteur Mistif avec entre autres à la batterie le talentueux Pierre Dalban que l’on retrouve derrière les futs de CFFT… le son est vraiment bon et chaque instrument est bien mis en valeur.

Ces musiciens se connaissent depuis des années et jouer de la musique est vraiment une communion pour eux. Les compos de la dernière galette sonnent vraiment très U.S, notamment le titre Good Boys Play Rock Too. Pour les fansdu genre, il y a plus de puissance que Warrant et définitivement plus de sincérité que chez Mötley Crüe ou Poison.

Le groupe se fend même d’une reprise de Guns ‘n’ Roses en fin de set.

Franchement un set cool, un peu intimiste mais chaleureux avec un ou deux petit soucis d’accordage qui cassait un peu le rythme au début mais après la mayonnaise a bien pris……Bravo à vous les Monkey Bizness.

Puisque l’on parle de mayonnaise ici on passe carrément à l’aïoli car c’est de Marseille que nous viennent les Rakel Traxx et dès la première note, on saute de l’autre coté de l’Atlantique pour un set dans la lignée de la grande époque de Mötley Crüe, Guns ‘n’ Roses et du Sunset Strip

Et oui, dans mon préambule, je citais Lemmy car l’arrivée de Nirvana aux USA dans les années 90 à fait beaucoup de mal a pas mal de genres métalliques et notamment le glam rock qui semble revenir depuis une bonne dizaine d’années en Europe grâce à la Scandinavie entre autres, mais aussi grâce aux groupes tels que ceux de ce soir, car ils n’ont jamais trahi leur premier amour musical.

Nous voila en loge avec Rakel Traxx, chacun se présente et une bouteille de Jack apparait comme par magie dans les mains du manager, j’ai nommé Cyril Caillat himself ! Cyril est le patron du magasin Rock Asylum à Voiron et il prend soin de son groupe. Il les conduit, trouve des dates et ne lésine pas sur les moyens pour que le groupe joue dans de bonnes conditions.

Nos sudistes aiment la déconne et refusent de vouloir se la jouer trop sérieux, c’est une bouffée d’air frais. Sur scène en revanche la musique et les enchainements sont carrés. Zantolo le guitariste lead a des petits cotés à la Slash et les assume parfaitement. Il aura d’ailleurs une phrase mythique concernant (je ne sais pourquoi on a parlé de lui) Johnny Hallyday : « Johnny il a tellement occulté le rock français que c’est nous qui devrions faire le stade de France« .

La voix de Shannon m’a rappelé la voix de Marc Slaughter dans le timbre et il a la prestance d’un Steven Tyler, qu’on se le dise !
Riches d’expériences scéniques multiples ou de supports auprès de groupes tesl que Hardcore Superstar, les Rakel Traxx roulent leur bosse sur la route du rock n roll sans pour autant faire du « name droping » (*) : ils se bougent en dehors de France et se concentrent sur l’essentiel : la musique !

Pour conclure, un certain Stevie Ray Vaughan a dit un jour ‘fashion is for assholes’.

Il n’avait peut être pas tort sur ce coup la. Je vais me servir un jaune à la santé de nos Marseillais en espérant les revoir sur une grosse scène.

 

Setlist Rakel Traxx :

1/ Can’t you see . 2/ Quicksand . 3/Cry and Die . 4/Girlz .5/ Red ‘n Hot .6/Who’s Watching You (VAIN) .7/Let me take your Gun.8/Together. 9/ Hey !!! Hey !!!. 10/ I wanna rock (TWISTED SISTER) .11/ I need your love Tonight . 12/ Give me your love

(*) « name droping » En anglais, citer dans une conversation des noms prestigieux de personnes ou de lieux afin de se mettre en valeur , tout en prenant un air blasé genre ‘j’ai renouvelé mon abonnement de bus ce matin‘. On en connait tous des comme ça !

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green