Communication de nos partenaires

Ragnard Rock Fest 2016 (dimanche)

Le 15 août 2016 posté par Metalfreak

Live Report : Excalibur

Photos : Didier Coste


Jour 3 : dimanche
On commence en douceur par un café et une balade dans le village viking…
Début des concerts à 15h. On remet à l’honneur les groupes de l’hexagone, avec Azziard qui nous attaque sans préliminaires avec une demi-heure de violence pure et nous fait une super performance de black/death….

Et on passe direct à Sangdragon, dont les membres originaires de Mâcon hyper branchés sur le médiéval (si t’as pas déjà compris avec le nom, tu ne comprendras jamais) se pointent épée au poing, costumes de barbares sur les épaules, déclament des textes en latin, et se font accompagner de demoiselles de compagnies dans les chœurs.

 

Et comme au Ragnard, on aime manifestement soigner les contrastes, on enquille direct après sur un nouveau groupe de black : Selvans. Peut-être que passer derrière Azziard n’a pas rendu les choses faciles. Toujours est-il qu’ils ne m’ont pas transcendée, et que j’ai même fini par trouver le concert un poil longuet sur la fin.

Heureusement, les polonais de Percival Schuttenbach me remettent un coup de boost, en nous offrant un moment génial et délirant de folk/ pagan metal, avec une chanteuse complètement déjantée qui éclate les oreillers en plumes sur scène tout en nous servant une énorme performance vocale, et une mariée blanche masquée qui déboule au milieu du concert pour jeter des pommes dans le public, façon sorcière de Blanche-Neige.

Sur la Thor Stage, les québécois de Monarque sont nettement plus posés et nous servent un live de black metal plutôt bien réglé, assez rythmé avec des morceaux nettement plus ambiancés ce qu’ils peuvent sortir en enregistrement studio. Pas assez énervés toutefois pour m’empêcher de me faire une petite sieste avant la fin de leur concert.

Je me réveille fraîche et dispo pour foncer à la Odin Stage voir les grecs de Rotting Christ. Et là, pas de doute… C’est LA paire de claques du festival ! C’est LE concert qui a tout pété… Celui où il y a eu LE wall of death du Fest… Celui où même mon comparse Didier a abandonné ses objectifs pour aller slammer.

J’en ressors prête à me faire tatouer « Rotting Christ forever » dans le dos… Bon. Finalement je vais commencer par un tee-shirt.

Forcément, passer après une performance pareille, pour Manegarm, c’était méga chaud. Et même s’ils ont été très bons techniquement, même si leur son est plutôt chouette, alliant viking et heavy metal et ils m’ont malgré tout semblé un peu pâlots.


On peut cependant compter sur Kroda pour nous remettre les pieds sur terre. Un son lourd, puissant. Pile dans ce qu’on attend d’eux. Avec en prime un hommage à Burzum en reprenant « Jesus Tod », de l’album Filosofem.

Il est temps d’aller jeter un œil à Gaahls Wyrd, nouveau groupe de black créé comme son nom l’indique, par Ghaal, l’ancien chanteur de Gorgoroth et God Seed. Un excellent concert, avec deux guests en prime (Aniamae de Darkend, et Kati Ran de L.E.A.F). Pas mal de reprises de Gorgoroth et de Trelldom, retravaillées, muries, et qu’ils se réapproprient plutôt intelligemment. Un groupe à suivre, donc.

Pour clôturer ce Fest, les organisateurs, qui décidément ont fait les choses en grand du début à la fin, ont fait appel à Nargaroth. Arrivés un peu en retard, en mode grognon car la moitié de leurs décors et de leurs costumes étaient restés en transit dans un avion, les allemands nous font un concert de dingos. Les gens se déchaînent, y compris un gars de la sécu qui vient slamer avec nous, le cracheur de feu compense largement l’absence de décors. On finit avec des étoiles dans les yeux, un sévère torticolis, et une extinction de voix. Putain. C’était bon !

Le Ragnard 2016, donc, c’est fini. N’en déplaise aux polémiqueurs qui aiment les amalgames faciles et les raccourcis simplistes sur la population écoutant du black métal, le Ragnard, c’était vachement bien. Il y a eu une super ambiance sur les 3 jours, les organisateurs avaient fait en sorte de limiter les entrées et on a pu profiter de tous les concerts sans se monter dessus. Vivement la session 2017.
Et pour finir, l’avis de deux participants du Fest : Thomas et Amélie.
Amélie : « Les 4 groupes que j’ai préféré, c’était Monarque, Gaahls Wyrd, Forteresse et Azziard. Monarque et Forteresse, je les connaissais depuis longtemps, et je n’ai vraiment pas été déçue. Gaahls Whyrd a été super bon, et Azziard est une super découverte. »
Thomas : « Pareil pour moi, question groupes. J’ai en plus trouvé que ce Fest avait une super ambiance, très bon enfant. C’était très cool. »

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green