Communication de nos partenaires

Live report : Bloodybarbie


Voilà, enfin pour la première fois en France, un vrai festival de Viking/Folk/Pagan metal !
Certes, les amateurs du genre sont déjà abonnés au Cernunnos qui a lieu chaque année à Paris, mais qui ne dure qu’un seul jour, et puis ce n’est pas en plein air.
Sinon dans les pays voisins, il y a le Out & Loud, le Pagan Fest (en Allemagne et en Suisse).

Cette année, un nouvel événement français est né, et c’est dans la région de l’Ain, précisément à Simandre-Sur-Suran qu’il a lieu, en pleine nature, dans un vaste espace vert, entouré par les montagnes et par lequel passe une rivière ‘interdite à la baignade’. Autant dire que c’est le lieu idéal pour un festival.
Mais bien évidement, rien n’arrête les métalleux, qui ont enfreint les règlements au point de passer la barrière, entre deux filaments de barbelés, pour aller se rafraîchir en cette chaleur insupportable et prendre une douche naturelle. Eh oui, l’interdit n’a aucun effet sur l’esprit rebelle des métalleux !
Nous étions tous ravis du choix du site, bien qu’à l’origine, ce ne fut pas l’emplacement initialement prévu pour accueillir l’événement. À cause d’un changement de maire, ils ont dû trouver une alternative à la dernière minute.

Si vous avez eu la curiosité de scruter cette affiche et de découvrir chacun des groupes préalablement, vous remarquerez que la moitié des combos sont français ou méconnus du bataillon, et ça c’est génial !
Offrir une opportunité à toutes ces formations de monter sur scène dans le cadre d’un festival comme celui-là, ça n’a pas de prix !
Pourvu que ça dure et que l’organisation garde cette philosophie.
Comme on peut le remarquer, le festival n’est pas axé sur le Folk comme les autres fests spécialistes dans le genre, mais contient une bonne moitié de Thrash/Death, et même un groupe intrus de Deathcore (Beyond The Styx). Cela peut plaire ou déplaire mais je trouve cela très bien et enrichissant pour tout métalleux ouvert d’esprit qui sait apprécier ces différents styles cousins.
En tout cas, l’orga a fait fort en faisant jouer des groupes rares comme Wardruna mais surtout Nokturnal Mortum, une première en France !

Autre détail : cette affiche, l’emblème du Ragnard Rock, un demi visage, centré sur la bouche, la barde et le nez.
De quoi nourrir vos fantasmes (destiné pour le faible pourcentage féminin concerné).
Personnellement, je trouve que le graphiste n’a pas trop fait d’efforts et a manqué d’imagination.
J’espère que pour la prochaine édition, ils se montreront plus imaginatifs sur ce point pour nous faire une affiche marquante (au moins un beau viking ou alors une affiche drôle).
Sinon concernant le nom choisi pour le festival, il a été un peu plagié sur son ancêtre, le Ragnarök festival, un festival allemand existant depuis 2004.
Une fois de plus, ils ne se sont pas pris la tête pour trouver un nom plus poussé et recherché. Mais bon ça sonne plus rock que folk, qui va de soi avec l’affiche qui n’est pas purement Folk.

En tout cas, il y avait ceux qui sont venus pour les concerts, ceux pour le village viking principalement ou ceux qui sont venus pour les deux. Il y avait une dizaine de familles avec leurs enfants n’excédant pas l’âge de 10 ans. Le plus étonnant c’est la présence de chiens domestiques sur le site, quelques caniches amateurs de métal, du jamais vu mais pourquoi pas !

Pour des raisons écologiques ou économiques, on a eu le droit à des toilettes sèches, à part l’odeur et les mouches, ça ne pose pas vraiment de problème, surtout lorsqu’on est entrainés à se retenir et n’y aller que deux fois par jour.
Concernant le camping, je n’ai personnellement pas pu tester le confort du sol de la région puisque j’ai décidé de dormir dans la voiture mais à côté des tentes. En tout cas, les métalleux sont restés bien sages, on n’a entendu aucun bruit et on a pu dormir jusqu’à 10h le lendemain, réveillés en douceurs par le bruit des balances.

Pour ce qui est de la nourriture, je n’ai pas eu à attendre ou faire la queue pendant longtemps, c’était parfait et il y avait le choix aussi bien pour les omnivores que pour les végétariens (même un stand kébab).
Je ne saurais pas parler de la qualité de la bière car je carbure à l’eau.
D’ailleurs c’est bien un problème, on n’a pas le droit de rentrer des bouteilles d’eau, et il n’y PAS de point d’eau pour se rafraîchir ou pour boire (ou remplir des bouteilles achetés au bar). Ok, je veux bien que l’orga soit écolo concernant les toilettes, mais la non présence de point d’eau est un scandale !
Je n’ai pas vu ça dans un autre festival !
Autre gros point noir du festival : le running order avait changé par rapport à celui annoncé préalablement sur internet (à noter que l’orga ne distribue pas de support papier comme pour les autres festivals).
Et pour le connaitre il fallait se renseigner au bar et regarder cette affiche écrite à la main… si vous arrivez à la trouver.

Je n’ai pas pu profiter des animations proposées par le village viking car j’étais surtout venu pour la musique et il n’y avait pas assez de pause pour nous permettre d’en profiter (enfin je parle pour ceux qui ne voulaient rien rater, comme nous les journalistes).
J’ai pu tout de même assister à la démonstration très sympathique de combats viking le dernier jour du festival lors de ma pause ravitaillement. Les troupes ont tout mon respect et mon admiration d’avoir accepté de souffrir sous ces armures épaisses, sous ce soleil brulant et cette température d’enfer de 40° !
Sinon, il y avait cinq ou six stand de merchandising où l’on pouvait trouver notre bonheur, balayant tous styles entre CD, Patchs, Vinyles et t-shirts, mais aussi beaucoup d’accessoires métal et folk/viking (au village viking) pour les hommes et les femmes.
Il ne manquait rien à ce sujet !
Peut-être un seul stand a chômé, celui des friandises, enfin il y avait tellement d’abeilles dans ce fest que je pense qu’elles étaient bien les seules à en avoir profité et gratuitement.
Ah mais oui ! C’est pour ça qu’il y avait autant d’abeilles, c’est à cause de ce stand ! Qu’il soit maudit !

Le nombre de festivaliers a rempli à peine la moitié de l’espace dédié au deuxième et troisième jour lors des parties des têtes d’affiche, sinon c’était un peu désert pour un festival, mais bon après tout ce n’est que la première édition.
En tous cas, on ne se sentait pas oppressés par la foule, on était vraiment à l’aise et on pouvait bien se placer, même assis, pour voir les scènes.
En tout cas l’ambiance était top, je me suis bien régalée pendant ces deux jours intenses, même si j’ai grillé sous le soleil, mais pour l’amour de la musique on supporte tout ! Je reviendrai avec grand plaisir si l’affiche de la prochaine édition en vaut le déplacement.
Je voudrais voir tellement de groupes dans ce festival, et notamment Eluveitie, Ensiferum, Finntroll, Korpiklaani ou encore Wintersun.

J’ai rencontré dans la file d’entrée au site, le deuxième jour, cinq personnes pour qui c’est le premier festival de leur vie, même un fan de techno converti récemment au métal qui fait son premier festival métal aussi. Epique !

En tout cas, l’organisation s’est pas mal débrouillé pour mener à bien et au mieux cette première édition du fesitval, malgré tous les problèmes qu’ils ont rencontrés, notamment un manque terrible de bénévoles à la dernière minute (car, parait-il, certains les ont lâchés). Un grand bravo ! Je les remercie également pour leur confiance et les accréditations.

Voici une vidéo qui résume très bien l’ambiance du festival, signé Gigi le clown:

Après avoir exprimé mon avis, j’ai été curieuse de connaitre celui des festivaliers, et j’ai pu en récolter quelques-uns sous forme d’interview. Les voici !

Guillaume Rebaud, 23 ans, de Saint-Etienne (42).

J’écoute du metal depuis que j’ai 5-6 ans, fan de heavy et principalement d’Iron Maiden, j’écoute aussi beaucoup de thrash, death et black. J’ai une passion pour la musique qui fait que mes goûts ne se limitent pas qu’au metal et couvrent une période allant des années soixante à aujourd’hui.
Quelle était ta principale motivation pour te rendre au Ragnard Rock, un groupe en particulier ?
Ma motivation principale était qu’après avoir fait de gros festivals comme le Hellfest ou le Wacken plusieurs fois, je souhaite me tourner vers des festivals plus petits type Fall of Summer ou Party San. Le Ragnard Rock semblait convenir à ce que je cherchais. J’ai envie de soutenir les petits festivals qui débutent car je trouve que c’est bien qu’il y ait une offre variée en France. En plus, pour une première édition, l’affiche était vraiment excellente avec des groupes comme PrimordialWardrunaNokturnal MortumEnslaved… Puis le festival était pas loin de chez moi et pas mal d’amis y allaient aussi.
Que penses-tu du site du festival ?
Le site est très beau, superbe cadre naturel qui malheureusement manquait un peu de coins d’ombre. L’espace des scènes est bien agencé, je trouve que c’est une bonne idée que les scènes soient face à face.
Ton avis global sur cette première édition, notamment sur l’affiche ?
A la fin des trois jours, mon avis global est plutôt positif, surtout pour une première édition. Le début était certes un peu chaotique mais à la fin du festival, tout était rentré dans l’ordre et l’orga ainsi que les bénévoles ont vraiment fait du bon boulot pour lutter contre les problèmes qu’ils ont rencontrés. Quant à l’affiche, pour une première édition, elle était vraiment très bonne et en plus assez varié pour un festival viking ce qui est un bon point. La présence de groupes rares où qui ne se sont jamais produits en France est aussi un gage de qualité. Globalement une très bonne affiche, je n’ai pas tout aimé mais il y en avait pour tous les gouts.
Quels sont les points négatifs du festival ?
Les points négatifs concernent quelques défauts d’organisation qui, à mon avis, ont tendance à se produire lors de chaque première édition d’un événement comme celui-ci. Le principal étant le manque de points d’eau, surtout avec cette chaleur. Aussi un manque d’information sur le site (plan, running order) et de communication entre les différentes équipes, les bénévoles n’étant pas toujours capables de répondre aux questions des festivaliers.
Et les points positifs ?
Le gros point positif du festival était avant tout son affiche, c’est pour ça qu’on était là de toute façon. Ensuite, je dois préciser que malgré les soucis technique et la panique qui devait régner les deux premiers jours, le staff, les bénévoles et le personnel de sécurité ont vraiment fait en sorte que tout se passe pour le mieux pour les festivaliers. Ils étaient vraiment sympas, souriants et à l’écoute de nos questions. La taille raisonnable du festival est aussi un gros point positif pour moi car comme je l’ai dit plus haut, j’ai tendance à me lasser des gros festivals à force. Là, c’était juste ce qu’il faut.
As-tu apprécié les stands restauration du fest ?
Les stands restauration étaient bien, assez variés ce qui est un avantage même si je m’attendais à ce qu’ils soient un peu plus typé viking.
As-tu apprécié le camping ?
Le camping, c’était un camping comme un autre. N’étant pas très fan des campings de festival, moins j’y reste, mieux je me porte. Le seul inconvénient de celui-là est qu’il manquait d’ombre sinon, rien de particulier à dire dessus.
Qu’as-tu pensé du village viking ?
Le village viking était vraiment sympa, l’idée de proposer des animations comme les combats vikings était vraiment très bonne même si les informations ayant du mal à circuler, je pense que certains festivaliers ont dû les louper. Tous les stands d’artisans étaient vraiment intéressants aussi.
Quels groupes souhaiterais-tu voir pour la prochaine édition ?
Pour la prochaine édition, je n’ai pas de noms à proposer en particulier mais je fais confiance à l’orga qui je pense saura relever le défi de proposer une affiche aussi belle et variée que celle de cette première édition. Qu’ils continuent de proposer des groupes qui viennent très peu jouer par chez nous et ce sera parfait !
Penses-tu revenir l’année prochaine ?
Si l’affiche me plait et que les dieux nordiques sont avec moi alors oui, je pense revenir l’année prochaine. Comme je l’ai dit plus haut, je tiens vraiment à apporter mon soutien à ces passionnés qui se battent pour proposer des festivals digne de ce nom au public français.

Camille, 22 ans, Bourg-en-Bresse
Fan de Rock/Metal (plus spécifiquement Power/Folk/Melodeath Metal).
Quelle était ta principale motivation pour te rendre au Ragnard Rock, un groupe en particulier ?
La proximité géographique.
Ton avis global sur cette première édition, notamment sur l’affiche ?
Très bonne affiche pour une première édition, et bonne organisation globalement malgré les quelques problèmes techniques.
Quels sont les points négatifs du festival ?
Pas assez d’ombre (même si on ne peut pas y faire grand chose), manque de poubelles/points d’eau.
Les points positifs ?
La présence de deux scènes qui s’alternent et donc possibilité de voir tous les groupes, affiche orientée vers un style précis mais avec des groupes de tous styles, et présence de groupes locaux.
As-tu apprécié les stands restauration du fest ?
Oui !
As-tu apprécié le camping ?
Je n’étais pas présent au camping.
Qu’as-tu pensé du village viking ?
La présence des exposants était très appréciée mais le terme ‘village viking’ est assez mal choisi à mon goût car il n’y a pas de vraie reconstitution.
Quels groupes souhaiterais-tu voir pour la prochaine édition ?
EquilibriumEnsiferumAmon AmarthBrymirWintersun.
Penses-tu revenir l’année prochaine ?
Oui !

Cyril, 39 ans, Dijon
Metalleux et fier de l’être depuis + de 20 ans, mes goûts varient du plus brutal comme Fleshgod Apocalypse au plus soft comme The Gathering, en gros j’aime à peu près de tout, sauf le hardcore et le prog.
Quelle était ta principale motivation pour te rendre au Ragnard Rock, un groupe en particulier ?
J’avais 2 grosses raisons de venir, Wardruna et Skalmöld, et le fait que le fest ait lieu à moins de 2h de chez moi a bien sûr joué un rôle important.
Que penses-tu du site du festival ?
Le site est très bien, situé dans une vallée et avec la rivière qui passe à côté, et qui a été salvatrice par ces fortes chaleurs.
Ton avis global sur cette première édition, notamment sur l’affiche ?
L’affiche a été très bonne pour une 1ère édition, et j’aime bien la politique de l’organisation qui est de faire venir des groupes qui tournent peu ou pas du tout en France. Je n’ai malgré tout pas tellement profité du concert, car c’était difficile avec la chaleur encore une fois, et les quelques problèmes techniques qui nous ont parfois découragés.
Quels sont les points négatifs du festival ?
Le gros point négatif que je retiendrai est le système de runes (jetons) qui n’étaient vendus que par 50 quand je suis arrivé, donc 50€, alors qu’ils ne servaient que pour les boissons, et le merch du festival mais bon ça fait quand même beaucoup d’argent, pourquoi ne pas avoir séparé les jetons et laisser les gens commander ce dont ils avaient besoin ?
Autres points négatifs : l’absence de noms sur les scènes, le running order affiché seulement à l’entrée, les boissons soft fraîches seulement à partir du samedi soir, les stands de restauration un peu chers…
Les points positifs ?
Les concerts de Wardruna, qui valait totalement le déplacement, et de Skalmöld évidemment.
As-tu apprécié les stands restauration du fest ?
La nourriture en elle-même était bonne, mais les prix pratiqués quelque peu abusifs, par exemple 4€ un simple bâton de Mr Freeze, sérieusement ?
As-tu apprécié le camping ?
Je n’ai pas profité du camping, mais apparemment les gens étaient un peu mécontents du fait qu’il y ait si peu de douches et un seul point d’eau, et aussi le fait que ce soit le noir complet donc difficile de retrouver la tente de nuit.
Qu’en as-tu pensé du village viking ?
Sympa mais étant assez éloigné du « chemin principal » pour se rendre aux scènes, je doute que beaucoup de monde s’y soit arrêté malheureusement.
Quels groupes souhaiterais-tu voir pour la prochaine édition ?
J’aimerais beaucoup voir MånegarmMoonsorrowEreb AltorOdroerirThyrfing
Penses-tu revenir l’année prochaine ?
Uniquement si un ou plusieurs de ces groupes sont programmés.
Stephane, 23 ans,
Mes goûts musicaux sont assez variés mais je suis principalement dans le Black Death Orchestral ( Septic FleshDimmu BorgirShade EmpireCarach Angren )
Quelle était ta principale motivation pour te rendre au Ragnard Rock, un groupe en particulier ?
Ma principale motivation était tout simplement la découverte de ce nouveau festival viking, j’ y suis allé avec des amis, ce qui a rendu ce petit week end fort sympathique, j’avais aussi envie de découvrir Negura Bunget et Wardruna qui m’ont foutu une véritable claque !
Que penses-tu du site du festival ?
Un très bon emplacement, dans le calme, avec une rivière vraiment bien sympathique et bien baptisée je dois dire haha, camping bien arrangé, c’est un très bon endroit pour un festival.
Ton avis global sur cette première édition, notamment sur l’affiche ?
Pour une première édition, le premier truc qui m’a impressionné, c’est comme tu l’as dit : l’affiche !
Ils ont vraiment tapé très fort, une très bonne ambiance, de bonnes rencontres, de très bons divertissements, encore une fois une rivière bien agréable avec la chaleur, très content aussi d’avoir revu les potes de Fortunato sur scène, une affiche très variée pour plaire à tout le monde.
Quels sont les points négatifs du festival ?
Oooh, les points négatifs, je dirais pas « les » mais « le » point négatif, l’organisation un peu maladroite avec quelques petits soucis techniques le vendredi, mais c’était des bénévoles qui se sont vraiment donné à fond pour ce festival, On peut pas leur en vouloir, un grand bravo à eux !
Les points positifs ?
Le Fest… haha, non mais que dire, l’ambiance entre les festivaliers, l’affiche, la bouffe ( Tartiflette extra ) etc…
As-tu apprécié les stands restauration du fest ?
Oui ! J’ai été vite servi, boisson comme casse-croûte.
As-tu apprécié le camping ?
Malgré l’orage, oui, j’ai passé de bonnes nuits, même avec les quelques chants paillards haha, Mais c’est ça l’ambiance d’un fest.
Qu’as-tu pensé du village viking ?
J’avoue, je n’y étais pas souvent, mais pour le peu que j’ai vu, j’ai beaucoup aime cette reconstitution, surtout quand les festivaliers jouaient le jeu de la tenue et de l’attitude, les combats Vikings aussi
Quels groupes souhaiterais-tu voir pour la prochaine édition ?
Oh, je te dirai bien le nôtre (rires), non sérieusement, je vois bien dans quelques années une tête d’affiche comme Amon Amarth, ce festival va grandir ! Des groupes de Black Death Sympho serait aussi fort agréable à la programmation. Quels groupes j’aimerais ? il y en a pleins, des groupes locaux comme pros !
Penses-tu revenir l’année prochaine ?
Ooooh que oui !

Baptiste, 19 ans, région parisienne.
Je suis un grand amateur de power metal, rock et metal progressif, et surtout de folk/pagan metal !
Quelle était ta principale motivation pour te rendre au Ragnard Rock, un groupe en particulier ?
Il y avait principalement la volonté de voir des groupes rares en France, petits ou gros (Celtibeerian et Nokturnal Mortum), puis évidemment de retrouver des gens que j’aime.
Que penses-tu du site du festival ?
Le site est très joli, avec la rivière notamment, parfaite pour se rafraîchir le matin. Et puis les montagnes au fond ça rend très bien derrière les scènes.
Ton avis global sur cette première édition, notamment sur l’affiche ?
Avis mitigé pour de nombreux aspects, notamment l’organisation sur place. On peut comprendre qu’il y ait des soucis techniques, pour une première édition ça peut arriver, ce n’est pas de chance. Par contre que le public ne soit pas averti (pas de running order actualisé), ça c’est problématique. L’affiche était pas mal, avec d’un côté des pointures du Folk/Pagan (encore une fois Nokturnal Mortum, mais aussi les pionniers du Black Pagan français avec Bran BarrNydvind et Himinbjorg), et d’un autre une soit-disant diversité qui n’est finalement pas très utile (les concerts non-Folk ont eu un public beaucoup moins nombreux à chaque fois).
Quels sont les points négatifs du festival ?
Le plus gros point négatif était le manque d’informations. La seule solution était donc de rester en permanence sur le site entre les scènes pour voir ce qu’il s’y jouait, en plein cagnard. Mais du coup ça impliquait de rater tous les spectacles vikings sur l’autre partie du site. Ensuite le manque de point d’eau a été un autre gros souci. Au camping il fallait faire la queue pour remplir une misérable bouteille d’eau, et sur le site il fallait aussi patienter, pour se faire remplir gratuitement un verre payant d’eau en bouteille pas fraîche. Donc gaspillage de temps, d’argent, et d’énergie. Il aurait aussi été judicieux de ne pas placer les toilettes à côté de la Thor stage (la chaleur, le vent, je ne vous fait pas de dessin). Dernier problème : les photographes bénévoles du festival, qui s’invitent sur scène pendant le show entier (exemple : Skalmöld) sans aucun respect pour le public et les artistes.
Les points positifs ?
De manière générale un son bon, voire très bon, un site bien construit (deux minutes à pied du camping aux scènes, un record !), une bonne ambiance générale, et toujours le plaisir de voir des groupes qui ne passent pas souvent par chez nous.
As-tu apprécié les stands restauration du fest ?
Je ne les ai testé qu’une seule fois, mais a priori je ne suis pas le seul à avoir apprécié la tartiflette géante des savoyards … Sinon tarifs assez élevés, même pour un fest, et manque de choix en sucré.
As-tu apprécié le camping ?
Oui, camping correct, avec un peu d’ombre, proche de la rivière et des scènes. En revanche un éclairage aurait été utile …
Qu’as-tu pensé du village viking ?
Déçu par le village viking, qui au lieu de reconstitution historique, n’était qu’une succession de stands en toile, qui proposait des bijoux, du cuir et de l’hydromel.
Quels groupes souhaiterais-tu voir pour la prochaine édition ?
Moonsorrow et Manegarm font consensus, et plus personnellement je souhaiterais voir WolfchantEreb AltorMunarheimMägo de OzTyrFuror GallicoHypocras, et Ancient Rites !
Penses-tu revenir l’année prochaine ?
J’imagine que l’organisation s’améliorera sur pas mal de points, et si l’affiche vaut celle de cette année, je pense qu’on m’y verra …

 


Retour en début de page

1 Commentaire sur “Ragnard Rock Fest 2015 – Ambiance, les plus, les moins et interview de festivaliers”

  1. 1

    Excellent festival , malgré quelques soucis technique , le son était très bon et ça fait plaisir ! perso si y a les groupes suivants j en suis : Agalloch , Graveland , Mgla , et un petit Satanic Warmaster pour le fun …

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green