Communication de nos partenaires

Les géants venus du Nord font leur tournée en France, avec une escale à Paris, Nantes et Lyon. Celtikwar était de passage dans la ville presque bretonne pour assister au concert. Notre bien aimé Jacky lui était présent à Bercy pour réaliser de superbes clichés. Il est donc possible que ceux qui étaient à Nantes se souviennent de la belle robe rouge d’Anette, et doutent un peu en la voyant de noir vêtue. Ne vous inquiétez pas c’est normal. Le report est fait pour le concert de Nantes et les clichés viennent de Paris.

Ca y’est, le Celte arrive au Zénith de Nantes, après quelques péripéties sur la route (vive la rocade), il décide avant de toutes choses de se rapprocher de la buvette, quoi de mieux pour se désaltérer qu’une bonne petite pinte de mousse presque fraîche. Puis si vous voulez que le Celte applaudisse, il faut bien lui filer du carburant.

Le premier groupe à fouler les planche, est la formation peu connue Eklipse, quatuor germain féminin. Leur chansons surprennent un peu, il est vrai qu’on est pas habitué à voir trois violonnistes et une violoncelliste sur scène pour reprendre à leur sauce des titres classiques, il y a quand même une bande son en arrière plan plus électrique et metal. Mais le public a quand même du mal à accrocher, il faut avouer que c’est plus un groupe qu’on écoute tranquillement posé sur son canapé. Ne pas nous prévenir sur le style déroute un peu, les filles sont bien gentilles mais pas à leur place ici. A revoir dans d’autres conditions…

La soirée débute alors véritablement avec BattleBeast, on est de suite dans le bain, jeune formation baignant dans la nouvelle vague du True Heavy Metal. Un duo de guitaristes, un batteur cognant aussi vite de possible et une chanteuse aimant monter dans les aigus, les amateurs de Crystal Viper trouveront avec ce groupe finlandais leur bonheur. Ils sont venus défendre leur premier album Steel et le font rudement bien. Pas de compromis, pas de temps mort, ca déboite du début à la fin. Le Celte avait fait le déplacement surtout pour eux, il était tombé sur le charme de cette jeune formation et il faut dire qu’il y a de quoi. Le second guitariste pousse aussi un peu la chansonnette pour accompagner Nitte, sa voix ressemblant beaucoup à celle de Udo, il va sans dire que sur du heavy ça colle à merveille. Des titres comme « Steel », « Show Me How To Die » ou encore « Enter The Metal World » sont de réelles tueries en live. Si vous ne connaissiez pas le groupe, allez jeter une oreille, un amateur de Heavy Metal ne peut être déçu. A revoir mais pour un set plus long, car 35 min c’est quand même un peu court.


Petite pause dans la soirée, avant l’entrée des géants venus du Nord. La salle se remplit du coup très vite, et c’est un Zénith quasi plein qui accueille avec moultes applaudissements Nightwish, débutant le set caché derrière un rideau blanc. Une entrée triomphale lorsque le cache tombe, la fosse hurle à tout rompre, quelle énergie délivrée. Les musiciens le rendent bien, font preuve de bonne humeur, Anette ne perd pas son sourire de la soirée et charme le public à coups de « Merci » ,et « Je t’aime ». Marco lui se contentera de dire « Bon Appétit », un peu d’humour ne fait jamais de mal. Quand on voit la fureur mis en oeuvre pour « Wish I Had An Angel » , les jeux de flammes, la température monte très vite. Il faut dire que le Celte assiste au concert par curiosité, n’étant pas très fan des albums, mais voulant quand même voir à l’oeuvre une formation avec autant de réputation, il n’est pas déçu.

Sur scène, les titres du nouvel opus Imaginaerum, représentant quand même pas loin de la moitié du set, sont très biens défendus. L’album est beaucoup plus symphonique que les autres et peut parfois lasser l’auditeur s’il n’est pas un fan inconditionnel du style, mais en live les chansons prennent vraiment toute leur dimension, bien plus puissantes, et avec moins d’orchestrations. Elles sont plus simples et bien plus efficaces, il faut aussi avouer que pour le Celte avoir en musicien supplémentaire un certain Troy Donockley joueur de cornemuse irlandaise et de flûtes, cela fait quand même son petit effet. Cela rajoute dans la mélodie une accroche en plus et dans un pays celte comme Nantes, cela ne laisse pas indifférent.

Revenons quand même sur le concert, une prestation haute en couleur et une ambiance phénoménale règne dans la fosse, petit moment de douceur avec « Slow, Love, Slow  » les briquets sont de sortie et c’est plein de petites flammes qui maintenant éclairent le public. En fin de set Anette annonce faire un hommage à Gary Moore avec « Over the Hills and Far Away « , foule en délire, il est rare de voir autant de participation du public, pas de slam ni pogo, mais les refrains repris en coeur, des applaudissement à tout rompre; au moins les finlandais comprennent qu’ils sont appréciés. « Last Ride of the Day  » clôture la soirée, sur jeux de feu, canons à fumée et une pluie de confettis.

La soirée est finie, la foule sort heureuse, un nouvel album qu’on ne pouvait mieux défendre, un succès. BattleBeast arrive aussi à convaincre de nouveaux fans, qui retiendront le nom des guerriers pendant un bon moment. Ceux qui n’attendaient pas grand chose de Nightwish sortent comme le Celte, épatés, réconciliés avec le groupe, et même si en réécoutant l’album ils ne retrouvent pas autant de plaisir, ils savent qu’ils referont le déplacement quand la bande repassera dans le coin.

Une très bonne soirée.

 

 

Setlist Nightwish:

Taikatalvi
Storytime
Wish I Had an Angel
Amaranth
Scaretale
The Siren
Slow, Love, Slow
I Want My Tears Back
(with Troy Donockley)
The Crow, the Owl and the Dove
(with Troy Donockley)
The Islander
(with Troy Donockley)
Nemo
(with Troy Donockley) (acoustic)
Last of the Wilds
(with Troy Donockley)
Planet Hell
(incl. snippets of Stargazers, … more)
Ghost River
Dead to the World
Over the Hills and Far Away
(Gary Moore cover) (with Troy Donockley)
Encore:
Finlandia
(Jean Sibelius cover) (with Troy Donockley)
Song of Myself
(without part 4)
Last Ride of the Day
Imaginaerum

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green