Communication de nos partenaires

Morbid Angel , Kreator . Rennes [05.11]

Le 4 décembre 2012 posté par celtikwar

Une soirée Thrash Metal de folie s’annonce.

Pour une fois que du lourd passe en Bretagne, il serait bien dommage de manquer cela.

Une affiche de rêve avec deux énormes têtes d’affiche, Morbid Angel et Kreator. Quoi de mieux pour se défouler ?


La soirée commence avec un peu de retard pour le Celte qui manque les deux premiers groupes, bien dommage que les organisateurs aient décidé de débuter la soirée à 17h45 un lundi soir : il n’est pas sur que cela soit judicieux pour Fueled By Fire qui n’a pas dû jouer devant grand monde se soir.
Mais bon passons sur ce léger problème, c’est un tout autre débat.

Morbid Angel fait vite oublier ce petit énervement avec une entrée en matière puissante sur « Immortal Rites ». La fosse répond immédiatement à l’appel : en moins de cinq minutes, voilà le public qui pogotte dans tous les sens, les slammeurs se comptent déjà à la pelle. La puissance des riffs donne une ambiance de noirceur omniprésente. Le choix de la setlist n’y est pas pour rien, car les deux albums mis à l’honneur sont ‘Covenant’ et ‘Altars Of Madness’ – autrement dit que du bon ce soir – et les zicos sont bien déterminés à faire bouger la foule qui se fait frapper à grand coups de « Rapture  » ou « Sworn to the Black « . L’ambiance est lourde, noire et froide, et ce n’est pas un « God of Emptiness  » qui pourrait nous faire dire le contraire.
En ce moment, nombreux sont ceux qui se disent déçus d’un Morbid Angel qui aurait peut être perdu sa fougue d’antan. Ils auraient du venir les voir jouer, car le groupe à tout envoyé, fait tout ce qui était possible pour le bonheur du public présent qui lui à répondu de la plus belle des façons possible, en se défonçant au maximum. Le set de Morbid Angel a conquis les présents. Tant pis pour ceux qui pensent le contraire, mais même si le combo a sorti un album de moins bonne facture, en live il reste de grande qualité.

Et de la qualité il y en a ce soir, avec le groupe allemand de Thrash Kreator. Tout le monde se demande s’il serait possible de faire mieux que Morbid Angel qui avait quand même mis la barre bien haut, mais les maîtres du Thrash n’en sont pas à un coup d’essai et vont aussi envoyer le jus comme pas possible. L’ouverture du set se fait avec un drap tendu devant la scène sur lequel sont présentés tous les albums de la formation sur un fond de « Personal Jesus ». Il n’y a pas à dire cela met tout de suite dans l’ambiance, et se prendre ensuite dans les dents la succession « Mars Mantra » et « Phantom Antichrist ». Rien ne ressemble plus à un concert de Kreator qu’un autre concert de Kreator. La formation enchaîne les classiques avec succès, les perles que sont « Enemy of God  » , « Hordes of Chaos » ou « Extreme Aggression » font le bonheur des porteurs de veste à patchs présents. Il fait une chaleur monstre dans la salle, et pourtant le public s’active en accumulant les Circles Pit et Walls Of Death, pour le grand plaisir du combo allemand qui demande aux fans d’en faire encore et toujours plus. Imaginez alors l’ambiance qui règne lorsque retentit « Pleasure to Kill ». La fin du set arrive et Kreator choisit de balancer un « Flag of Hate  » qui fait toujours son petit effet, qui, succédé de « Tormentor » nous fait un final destructeur.

Une excellente soirée, qui fait du bien par là où elle passe. Il faudra du temps avant de se remettre de ses émotions, et de nombreuses pintes pour se réhydrater.

 

 

 

KREATOR

Personal Jesus
(Johnny Cash song)
Mars Mantra
Phantom Antichrist
From Flood Into Fire
Enemy of God
Phobia
Hordes of Chaos (A Necrologue for the Elite)
Civilization Collapse
Voices of the Dead
Extreme Aggression
People of the Lie
Death to the World
Coma of Souls / Endless Pain
Pleasure to Kill
The Patriarch
Violent Revolution
United in Hate
Betrayer
Flag of Hate
Tormentor

MORBID ANGEL

Immortal Rites
Fall From Grace
Rapture
Maze of Torment
Sworn to the Black
Existo Vulgoré
Nevermore
Lord of All Fevers and Plague
Chapel of Ghouls
Where the Slime Live
Blood on My Hands
Bil Ur-Sag
God of Emptiness
World of Shit (The Promised Land)

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green