Communication de nos partenaires

Le Bal de Enragés [Paris]

Le 3 juin 2011 posté par juliA photosynthese

Un Jeudi comme les autres, ou presque … Une bande d’excités fait un appel à la population, pour venir évacuer sa rage, dans une thérapie de groupe particulière …
Sillonnant la France, ce Jeudi 5 Mai, c’est à Paris que ça se passe. Ayant des tendances névrotico-punk, il me semble évident de participer au bal des Enragés !
Pour cette séance dans la capitale, ils nous invitent dans un lieu tout à fait approprié : le Cabaret Sauvage. Au cœur du parc de la Villette, longeant le canal… Une salle qui ressemble à un chapiteau à la fois très burlesque/baroque et baigné dans l’univers du cirque, une belle terrasse et une salle bien agencée. Dommage qu’il n’y ait pas plus de concerts de la scène extrême en ces lieux !
Un concert annoncé à 20h…. mais à 20h les portes sont encore fermées … Ah ces punks !
Et pour commencer une petite piqure Russe, avec : Tarakany !, (qui veut dire Cancrelats/Cafards). Groupe originaire de Moscou formé en 1991, après la dissolution de l’union soviétique. Tarakany rencontre beaucoup de succès dans son pays natal mais aura beaucoup de mal à percer en dehors de leurs frontières, pourtant là-bas, ils sont la référence en matière de punk. Influencé par des groupes comme : les Ramones, Bad Religion ou Pennywise, ils sont inspirés aussi par un mélange de ska et de metal/indus. Une belle carrière, plus d’une dizaine d’albums et des centaines de concerts ! Traversant bien entendu toute la Russie, mais au milieu des années 2000, ils commencent à tourner en Europe, et aussi au Japon.
Et en les voyant sur les planches, je comprends ce qui les a amenés à conquérir les nippons ! Lookés entre beetle juice et des prisonniers de films des années 30 avec une touche punk, lunettes à l’ancienne, autocollant « starwars », t-shirt
Motörhead ou Misfits.


Mais il n’y a pas que le look qui va me rappeler le Japon, musicalement j’ai trouvé
que ça faisait un peu « J-rock ». Dans ma tête, sur certains morceaux, raisonnait « Dakishimeta kokoro no kosumo Atsuku moyase kiseki wo okoseSaint Seiya !Shônen wa minn !!… ». Bon on rajoutera à cela une bonne influence de punk anglais, des classiques made in 80, parfois ska (disons dansant quoi !). Tout cela reste bon enfant, peut-être un peu trop gentil … d’ailleurs le public n’assistera pas vraiment au set, préférant prendre l’apéro. Une poignée de personnes sera cependant très attentive au show. Des gens très très jeunes (j’ai envie de dire genre 14, 15 ans) qui prendront plaisir à headbanger avec les copains, tout ça ! Je dois dire que je suis très surprise de voir un public aussi jeune pour le bal des enragés. Bref c’est sympa, c’est rigolo… Mais je suis allée prendre l’apéro aussi !! Je n’ai pas envie d’avoir tout les génériques japonais dans la tête ! Après cette petite piqure, il est tant de se préparer pour les électrochocs !
Le bal des enragés, tout commence en 2009 lorsque le festival « pont du rock » fête ses 20ans et donne carte blanche au groupe Tagada Jones pour clôturer le fest. Niko, décide d’inviter plusieurs groupes à venir reprendre les plus grand succès du punk ! Et la petite histoire a tellement était bien accueillie, qu’ils décident de faire une tournée en 2010 (j’ai eu la chance, d’assister à la date au glazart’ plage !). Et cette année c’est reparti pour une autre tournée, et un fest puisqu’il seront au festival de Dour. Alors qui sont ces toubibs décadents, spécialistes en troubles du comportement neurotico-punk ? Et bien pas moins de 17 personnes ! Avec : Tagada jones, Parabellum, Vx et Klodia de Punish yourself, du Lofofora, du Black Bomb A, la Phaze, Nico le fourb … Et si au hasard des pages web, vous avez l’occasion de lire une interview de l’un ou l’autre, on comprend bien l’état d’esprit de la joyeuse troupe ! Ils racontent que leurs tournées ressemblent à une colonie de vacance, une aventure qu’ils partagent avec la passion de la musique et de la culture punk, et pas un moyen que de faire chacun ça petite promo. Pas de vedettes ! Ils sont là pour s’éclater et nous le transmettre, avec bonne humeur et rage, et croyez moi la thérapie fonctionne !
Je constate tout de même un public différent de celui de l’année dernière, un peu moins féroce … punk, on a cette année une population plus hétéroclite.
Ça commence en grande pompe, avec un gars portant un masque de catch mexicain, ramenant sur un diable une Klodia version danseuse étoile fétiche, qui va ouvrir le show avec un jet de paillettes ! Et puis les enragés investissent la scène …

Et ça part en live direct ! On notera une jolie collection de lunettes de soleil des meilleurs goûts, avec « poun» de Black Bomb A qui a dû les acheter à un pakistanais dans le métro (genre de truc qui clignote quoi !) et Reno de Lofofora qui en porte des Rose fluo … assorties à son très joli t-shirt, t-shirt qui rend les Hommes beaux (message perso : Vincent ??? mes t-shirts ?? je me sens moche …!), le t-shirt « Satan is gay »! Bref on va en finir avec la plage mode, mais pas sans parler de Sven (Parabellum), qui comme à son habitude porte une tenue des plus extravagantes, qui lui donne ce charme incomparable ! Cette

année, nous n’avons pas eu le droit à la pyrotechnie … Je pense que ce n’était pas le cas à toute les dates de la tournée 2011, peut-être un problème de sécurité de la salle ou je ne sais quoi, mais je dois dire que ça manque vachement. C’est vrai que c’est devenu une attraction qu’on attend et qui fait son effet. À la place les deux performeurs se donneront du mal pour nous divertir, en scénette comique/absurde. On aura le classique de la pompom girl, sur une reprise de Green Day me semble-t-il. Des mini stripteases, pleins de costumes divers, institutrice, ours flippant !! Un show de Klodia, du coup beaucoup plus présent cette année, et des apparitions de le Lolo le Fourb plus rares. Et la seule nana enragée assure grave, toujours avec talent, sexy et humour ! Du coup le show devient de meilleur goût, plus glam’, moins gras/punk que l’an dernier … Après c’est selon les goûts (mais c’est peut-être moins enragé) ! Et la musique !!? Une set-list qui revient avec des classiques et des inédits. Nous aurons les classiques : Motörhead « Aces of spades », chanté en autre par Vx, et Lemmy lui va bien …, Rammstein : « feuer frei », et pour rester dans un registre metal (au sens large), On aura cette année Sepultura avec : « Refuse Resist », morceau énorme qui se prête trop bien a une version punk ! Et « Enter Sandman » de Metallica avec en exclu mondiale James Hetfield lui-même sur scène !! (Si si …c’est lui!).

Des classiques du punk, avec : les Clash, Sex Pistols, le cultissime blitzkreig Bop des Ramones, et bien d’autres. Le chant alterne avec un peu tout le monde : Reno (Lofofora) qui à l’air d’avoir 19ans , Niko (Tagada Jones), nous faisant des plus jolies grimaces et faisant activement participer le public, Vx toujours perché sur 220volt …et sexy (désolée!) ! Même si raaahh cette année il va falloir attendre l’avant dernier morceau pour qu’il se dessape un peu (c’est qu’il serait devenu pudique !), Parabellum au complet avec Schultz qui en impose toujours, et vive les souvenirs lorsqu’on aura la version enragée de « Cayenne », ses copains pousseront de la chanson aussi, puisqu’on retrouve régulièrement Stéphane (le bassiste) au chant, et Xav’ (le batteur) pour les dernier morceaux, Klodia et le Lolo le Fourb se donneront aussi à la voix. Une belle brochette qui mettra le public en émoi, et sens dessus-dessous ! Mais je suis quand même encore forcée de constater que tout cela est encore plus sage que l’année dernière … Comme à mon habitude je participe au pogo (ben faut bien pour raconter!), et bien j’en suis ressorti sans même une goutte de sang !
Du coup on a des morceaux un peu plus pop, comme : The Hives avec « Tick tick boom », et le tube de Queen of the stone age : « No one knows ». Et en parlant de pop … bien sûr LA reprise de Iggy Pop and the Stooges (au Hell fest cette année !!), avec « let me be your dog », chanson beaucoup reprise (d’ailleurs j’aime celle de Slayer « let me be your God » !!),mais ici mise en abîme de façon si … Vous n’aurez qu’à aller regarder les photos … c’est fou comme c’est touchant les histoires entre un chien (?!?) et son maître (?!?) !
Une bonne humeur qui se contamine de partout. Les toubibs ne cessent d’envoyer l’insuline, et l’on peut que les féliciter d’être à la fois aussi pro niveaux son, et divertissants !! Et aux yeux de certains bons vieux punks à chien (nan pas moi !! rahhh), tout cela n’est pas sans rappeler l’époque des Béruriers Noirs, où ils étaient 30 sur scène et où c’était le joyeux boxon ( bon à l’époque c’est vrai il n’y en avaient que 2 qui faisaient de la musique !!). Ce qui naturellement amène nos amis à avoir l’âme un peu rebelle, et on aura des morceaux comme « killing of the name » des Rage Against the Machine , qui fait effet en toutes situations !! Et bien sûr un rappel … en hymne les Béru !! Cette année « vive le feu » (d’ailleurs énorme reprise de Lofofora sur ce morceau!!), sera remplacée par l’un des morceaux les plus mythiques de ce groupe : « Porcherie », mais si vous connaissez ! : « La jeunesse française emmerde le front national !! », qui bien sûr est un carton plein repris en cœur, et modifiée sur la fin par : « la jeunesse française emmerde Sarkozy! », une poupée gonflable Sarko sera même jetée à la fosse ! Tous portent des truffes de cochon, et le truc drôle c’est Xav ‘ de Parabellum, qui « joue de la boîte à rythme » avec des baguettes !!

Mais enfin toutes bonne choses ayant une fin … c’est trempés de sueur, bière … qu’ils nous laissent sur notre faim … On en aurait bien repris un coup … mais le trou de la sécu tout ça, sont des sujets sérieux ! Donc on rentre chez nous !

Bien remontés et avec l’envie de boire des bières … mais avec une légère sensation que cette année ils étaient peut-être un peu plus sages, les enragés … Enfin c’est long, une psychanalyse et j’espère bien les revoir en 2012 !


Retour en début de page

1 Commentaire sur “Le Bal de Enragés [Paris]”

  1. 1

    Très bonne chronique, qui illustre bien cette tournée du Bal !

    Pour la pyrotechnie (feu et meuleuses), c’était effectivement une précaution du régisseur de la salle qui a préféré les interdire, histoire de protéger au mieux les lieux.

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green