Communication de nos partenaires

Photos + Report : Freddy

ETHERNITY 2018 (2)

En pleine friche industrielle sur les abords de Douai (D’inch Nord) se niche le Red-Studio, qui du haut de ses douze années d’existence fait la part belle à la musique rock et Metal en proposant un espace de répétition en plus de la scène live !
Depuis 2017, le Red-Studio a densifié sa programmation et affiche deux à trois concerts par semaine…
De quoi ravir tous les amateurs de gros son de la région et d’outre-Quiévrain !
Pour bien faire, c’est une soirée franco-belge qui était à l’affiche ce samedi soir…

Quatre groupes que je n’avais pas encore eu la chance de voir sur scène ! Une soirée comme on les aime, avec de bien belles découvertes sur les plans musicaux et humains !

OCTANE 2018 (11)

Octane avait la charge de lancer les hostilités ! Combo des environs de Laval (53), les Mayennais donnent dans un registre plutôt Heavy Rock ! Gros son avec des intonations Metal bien évidemment mais surtout très rock brut de fonderie !
Au premier abord, on est interpellés par l’énergie déployée, la générosité du quatuor et par la joie collective d’être sur scène en voulant donner le meilleur au public à chaque morceau ! Morgane (chant) arpente la scène sans relâche et ne ménage pas sa voix, Alex, avec un look très Dropkick Murphys, envoie des riffs puissants et accompagne parfaitement le chant. Laurent (basse) et Fabien (batterie) assurent la solidité des morceaux avec brio, bref, tous se complètent parfaitement et le public ne s’y trompe pas en manifestant son enthousiasme sur chaque compo…

OCTANE 2018 (12)

Y compris sur une reprise complètement folle de « Locked out of heaven » de Bruno Mars qui a mon sens dépassait de loin la version originale…
Je sais, je ne suis pas très objectif… Mais quand même ! ?? Comme en 2017, Octane dépasse les 25 concerts cette année : on sent que le groupe est taillé pour la scène, les mécanismes sont parfaitement rodés et la complicité est de mise sur les planches !
C’est un réel plaisir pour les yeux et les oreilles et on a même droit à un morceau supplémentaire… Quand c’est bon comme ça, on n’a pas envie que ça s’arrête ! Grand merci à toute l’Octane family (membres du groupe, Karol et Florence en charge du management et les nombreux (ses) fous (folles) accompagnant(e)s ce band qui gagnerait à être d’avantage connu) pour la simplicité des échanges, la générosité, l’authenticité et tout ce que les mots même les mieux choisis ont du mal à retranscrire ! Keep rockin’ guys, c’est comme ça qu’on aime le Rock’n’Roll ! Really hope to see you again !

FIREFORCE (40)

Après cette bonne dose de rock massif, les Belges de Fireforce se proposaient d’accélérer le rythme en nous livrant un set de speed-heavy Metal ! Du haut de sa décennie d’existence, avec notamment le support de Testament sur la mainstage lors du dernier Antwerp Metal Fest, le combo d’Anvers a livré une prestation aboutie musicalement variant son set avec des morceaux résolument Heavy comme « Defector » ou « Coastal Battery » ou plus Speed comme « Deathbringer ».

FIREFORCE (18)

Bref, pas le temps de s’ennuyer entre les riffs rapides et la voix de Soren Adamsen qui a rejoint le groupe en mai 2018 et qui a parfois des intonations d’un certain Bruce D, si vous voyez de qui je veux parler ! On sent l’expérience de cette formation qui peut compter sur le retour de Markus Forstbauer de retour après cinq années d’absence !
Prestation solide ce soir qui a fait son effet avant d’aller faire quelques dates en Allemagne pour cette fin d’année !
Good job guys, thanks a lot !

DRAKKAR 2018 (2)
Au tour de Drakkar de s’emparer de la scène ! Groupe belge qui a vu le jour il y a tout juste 35 ans, dont le chanteur et le guitariste font toujours partie du line up original, Drakkar n’a montré aucun signe de vieillesse, bien au contraire !

Du Heavy Metal old school comme on aime avec des riffs assassins, des solos travaillés, un duo basse batterie d’une très grande efficacité et une voix « chantée » et incisive !
Mention spéciale pour le tout jeune Adrien à la batterie qui envoie du très lourd derrière ses fûts ! Il n’a pas à rougir de sa jeunesse au milieu de tant d’expérience présente sur scène ! A mon sens, Drakkar fait partie de ces groupes de vieux briscards qui avaient largement le potentiel pour connaitre une plus grande notoriété mais qui malheureusement n’ont pas percé autant qu’ils l’auraient mérité faute de rencontrer la personne ad hoc ! Ceci dit, pas d’état d’âme sur scène ! Tous ont donné le maximum de leur capacité et le public ne s’y est pas trompé en étant littéralement en transes et en admiration devant la dizaine de pépites magistralement envoyées ! Leni (chant) fait participer la salle entière sur plusieurs morceaux, l’adhésion parfaite témoigne de l’osmose qui règne ! Apothéose enfin pour finir avec une excellente reprise de «We’re not gonna take it» de Twisted Sister qui a scellé cet excellent gig !!
Chapeau Drakkar, vous nous avez filé des frissons ! On attend le nouvel album (prévu en 2019) avec impatience !

ETHERNITY 2018 (29)

A peine le temps de faire les balances et de se réhydrater qu’Ethernity s’accapare le Red-Studio dans un style différent des trois groupes précédents puisque c’est du power Metal progressif qui allait finir de combler nos oreilles !
Pas moins de sept membres pour cette formation belge : deux guitares (Franscesco et Thomas), un duo au chant avec Maggy Luyten qui a remplacé Julie Colin depuis peu et Kelly Sundown, et un trio de la famille Sprutens (à l’origine du groupe en 2000) pour la basse (François), batterie (Nicolas), clavier (Julien) !

ETHERNITY 2018 (41)

Les morceaux alternent, tantôt planant, tantôt plus puissants et mis en valeur par un gros niveau technique des guitaristes et par des solos maitrisés au synthétiseur ! La part belle est faite à la promotion du dernier album sorti cette année avec pas moins de six titres joués (Indestructible / Grey skies / Artificial soul / Mechanical life / Redefinited / Human race extinction, titre de l’album éponyme). Les voix de Maggy et de Kelly sont en harmonie, chacun(e) menant sa partition avec feeling ou se retrouvant sur les refrains pour donner encore plus de consistance à l’ensemble ! Même si Maggy n’a rejoint le groupe que depuis peu, elle ne montre aucune fébrilité et trouve parfaitement sa place au sein du groupe !
Si l’intensité de la soirée est quelque peu retombée (surtout dû au changement de registre Metal), Ethernity a plus que satisfait le public du Red-Studio qui lui a réservé une belle ovation au terme d’un set exécuté avec brio !

Belle réussite que cet Heavy Metal Destruction 2018 au Red-Studio qui immanquablement appelle à une prochaine édition !

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green