Communication de nos partenaires

Gorgoroth, Finntroll: Caen [25.11.2010]

Le 29 novembre 2010 posté par Gwenn

Certains soirs, j’hésite, réellement. En cette fin du mois de Novembre qui se refroidit brusquement, je me demande si les 400 bornes à faire en partant de Rennes sont réellement une prise de risque nécessaire en échange d’une première expérience Live avec Gorgoroth, l’un des groupes fondateurs du Black Metal cela va sans dire… et c’est justement là le problème, je ne peux pas les rater. Formé en 1992 par Infernus lui-même, Gorgoroth se réaffirme aujourd’hui après moultes changements… avec son duo originel… Pest et Infernus. Que les puristes se délectent enfin.

Avec un ami de Rennes nous voilà partis affronter les grands froids et les menaces de lourdes chutes de Neige sur la ville de Caen où s’arrête la tournée Européenne de Gorgoroth. Ce soir Finntroll assurera également son show dans le cadre de sa tournée Européenne, eux aussi. A croire que le Black Metal/Pagan réchauffera l’atmosphère. En attendant dans la voiture, tout va bien… et j’avoue que l’aller a quelque chose de plus stressant que le retour, pour ce coup. Effectivement sur Caen, ça neige fort. D’épais flocons viennent mourir sur le pare brise, et bon enfants, on rigole de l’image bien « black metal » du tableau rendu. Heureusement car au final, on arrive sans mal au Cargö qui ma foi, est plutôt du genre tout neuf… quelle grande salle ! Elle me ferait presque penser au célèbre Z7 en Suisse, dans sa disposition. J’ai mis un peu de temps pour y entrer, n’étant pas au final sur la liste des accréditées malgré les confirmations, je remercie toutefois l’orga qui pataugeait dans des questionnements divers et variés… bracelets ou pas bracelets, ordre de passage des groupes… (Oui, initialement prévu, Finntroll devait terminer la soirée). Bref, une adorable personne au guichet a toutefois remarqué mon sérieux et m’a donné mon Pass Photo, c’est toujours un plaisir énorme, la soirée était déjà réussie.

A l’intérieur à peine le temps de dégainer le réflex, Noctem a déjà commencé. Un set d’une grande qualité tout à fait extrême, quelque chose de bien bourrin. Le jeu de scène est précis, posé, je sens bien que les invités à Gorgoroth ne sont pas du genre à être de ceux où l’ont règle son appareil photo avant l’Apocalypse. Alors le sang, c’est vraiment une mode, en ce moment. Watain, Morzhol, maintenant Noctem, ça n’arrête plus. Mais eux le font proprement et le leader de la formation garde tout sur lui, pas de gaspillage.

Pour aller découvrir Noctem, je vous donne ce petit lien tout simple.

http://www.myspace.com/noctemofficial/

Après avoir croisé quelques connaissances, me voilà perdue. La sécurité m’affirme que le prochain groupe est Gorgoroth vu que Finntroll termine. Mais qu’est ce qui se passe ? Le gars des vestiaires me confirme l’information en me montrant un Running Order. Par les Dieux du Metal, Gorgoroth n’est pas tête d’affiche ? Bref j’y retourne et je tombe sur la surprise la plus monumentale de ces derniers temps. Non, ça n’est pas Gorgoroth bien que pour beaucoup, le look arboré par CAVUS est du même gabarit. Je prends une claque monumentale dans la tronche et tente de shooter aussi bien que possible les membres de cette formation Black Metal Old School que je ne connaissais pas. La voix, l’esprit, les constructions de morceaux, tout y est, je me trouve dans du Grand Black Metal et par surprise. Impressionnée par leur maturité j’aurai la chance de leur demander leur opus à chroniquer. W et sa bande sont extraordinaires, ce soir. La réaction du public est unanime et « Death Rattle » achèvera de nous mettre sur notre arrière-train :D. Autant la voix, que la présence, la patte personnelle de W, la justesse du rythme et… il est rare d’allier originalité et Black Metal… de pouvoir encore inventer dans le style, chercher des choses encore plus crues. Même si CAVUS respecte totalement les dogmes imposés dans le milieu Black Extrême, on trouve là énormément de créativité (certains me diront, mais elle va chercher ça où…). Je vous recommande de vous procurer cette merveille de « Fester and Putrefy ». Là vous verrez où je veux en venir. Chronique bientôt dispo ici.
http://www.myspace.com/cavusmusic/

Ahhh nos Troll débarquent pour contraster tout ça avec les morceaux phares de « Nifelheim » et beaucoup d’anciens que les fans apprécient énormément. Le plaisir du groupe est à son comble et on pourra dire que Finntroll a enflammé les plus jeunes d’entre nous et pas mal également de la gente féminine comme à leur habitude. Un Vreth en pleine patate (« Sol…Sagaaaan »), un Routa toujours heureux d’être là, un Skrymer qui s’éclate, un son énorme… un très bon set. Une photographe présente que n’était pas « metal » du tout a avoué avoir préféré ce groupe au Black Metal Old School de Cavus, sur Gorgoroth j’ai un peu peur pour elle, toutefois. Quelle entrée dans le milieu metal, là elle n’est passée par la petite porte!

Encore une petite pause dont le temps n’est ni trop long ni trop court (ça c’était absolument parfait). La salle est en effet séparée du bar et cela permet de discuter confortablement sans avoir à crier. Je me place rapidement afin de goûter les premières notes du set de Gorgoroth. Je le dis d’avance, du premier au dernier morceau tout est excellent. Plus de décorum, pas non plus de pyrotechnique, mais à quoi bon, les quatre se sont bel et bien retrouvés. Je ne les avais jamais vus dans la formation « Gaahl » donc ne pourrai comparer, mais Pest et Infernus font un show à eux deux. Maturité et Black Metal. On passera de l’excellent « Katarinas bortgang » (mon favori) à « Incipid Satan » l’incontournable, le public paraît complètement envoûté par la prestation de Gorgoroth qui nous présente leur dernier opus « Quantos Possunt ad Satanitatem Trahunt » de manière brutale et juste. Rien que la prestance des musiciens munis de la totalité de leur attirail de cuir, de pics et de paintcorpes, valait autant qu’un décorum flamboyant.

Infernus est concentré sur son instrument, fidèle à lui-même. Pest joue de son regard complètement diabolique et tente de gober les objectifs des photographes, l’échange avec le public est réel et le reste du groupe est loin d’être en reste, on est dans un carré parfait. Un très grand moment de Black Metal. La photographe qui n’est pas fan de Metal passe tout de même du blanc au violet et arborera un teint un peu pâle à la fin du set, mais elle en sort vivante d’une expérience qu’elle n’oubliera pas.

Set List de la tournée Gorgoroth

• Bergtrollets Hevn
• Aneuthanasia
• Katharinas bortgang
• Revelation Of Doom
• Forces of Satan Storms
• The Rite of Infernal Invocation
• Ødeleggelse og undergang
• Blood Stains the Circle
• Destroyer
• Incipit Satan
• Unchain My Heart

http://www.gorgoroth.info/

Après le show, c’est avec plaisir qu’on a échangé avec les membres du groupe CAVUS et on a pu bénéficier d’une petite apparition d’Infernus. Extraordinaire moment, sachant que quelques mois plus tôt, ma première entrevue avec W. s’était faite lors d’une soirée qui suivait l’une de leur prestation à Helsinki la veille du Tuska Open Air. Rigolo car d’habitude, on écoute le Cd du groupe, on les voit en Live, puis on rencontre les mecs si on a de la chance. Là, l’inverse. Je rencontre les mecs, les vois en Live, puis écoute le Cd. J’adore.

Le retour s’est fait lentement, très lentement sur une route blanche immaculée, afin de me pas mettre deux black metalleux dont un bourré au ravin. Les routes étaient bien surveillées, ce soir (quelle idée d’aller acheter un sandwich dans une station servie bourrée de gendarmes à quatre heure du matin… hein Geoff?? Clin d’oeil)

A bientôt… In The Name of Black Metal.

Miss Gwenn

Retour en début de page

1 Commentaire sur “Gorgoroth, Finntroll: Caen [25.11.2010]”

  1. 1
    commentaires actuellement

    La galerie complète arrive. 🙂

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green