Communication de nos partenaires

Photos + report : Melissa Beugnies

glory Hammer (8) (800x533)

Pour mon premier concert de l’année ce sera ce soir à l’Ampérage de GrenobleMetallian Productions et RPO ont eu la bonne idée de faire venir Gloryhammer, Civil War et Dendera.

Histoire de bien commencer l’année, le concert est annoncé complet plus d’une semaine avant la date .

glory Hammer (27) (800x533)

Ce sont les londoniens de Dendera qui ouvrent les hostilités avec un power heavy metal assez dynamique pour chauffer la salle qui ne tardera pas à se remplir complètement.
Certains n’ont pas hésité à venir en famille pour cette soirée qui s’annonce enjouée et intense pour le plus grand plaisir des petits et aussi des grands. Dendera réussira à mettre une bonne ambiance dans la salle qui est fin prête pour accueillir les suédois de Civil War.

Dendera (8) (533x800)

Une partie des musiciens, Rikard Sundén (guitares), Daniel Mÿhr (claviers) et Daniel Mullback (batterie) sont issus de la formation originelle de Sabaton et, comme ce dernier, Civil War s’est orienté dans des textes relatant des faits historiques et des personnages qui ont marqué l’histoire.
Musicalement ils ont aussi gardé ce style power heavy metal toujours autant entraînant. Les suédois sont en forme et ont eu vite fait de mettre le feu à l’Ampérage qui s’est vite transformé en étuve. Kelly Sundown, le (nouveau) chanteur, constatera que les retours posés sur le devant de la scène ne sont pas d’une stabilité fiable et évitera par la suite de remettre les pieds dessus. Le set est bien orchestré, tous les titres s’enchaînent parfaitement bien les uns après les autres, une bonne ambiance règne autant sur scène que dans le public. Cependant le son fort devant la scène  n’a pu permettre de les apprécier pleinement à leur juste valeur, il semblerait que le son était mieux ailleurs dans la salle , quant aux lights… même pas on aborde le sujet !

Civil War (1) (800x533)

Laissons place maintenant aux preux vaillants et charmants chevaliers de Gloryhammer venus tout droit d’Écosse pour défendre les terres du royaume de Dundee et de l’espace. Gloryhammer fait une arrivée sur scène vêtu, il y va de soi,  dignement comme les chevaliers et Angus McFife alias Thomas Winkler au chant arrive tel un héros avec lunettes de soleil aux allures futuristes.

glory Hammer (800x533)

Aux premiers riffs et roulements de tambours l’Ampérage est plongé d’emblée dans une épopée des plus épiques et emportée aux notes power heavy metal. Le volume sonore a été saturé quelques instants mais vite rétablit. Les écossais ne laissent aucun temps mort à leurs fans et l’ambiance sera des plus survoltée. Le roi des gobelins fait éruption et attaque Angus mais ce dernier se défend avec bravoure et repousse l’ennemi hors de scène grâce au pouvoir de son glorieux marteau.
Ce spectacle est assez théâtral et bien vivant, on ne s’ennuie pas, Angus fait monter sur scène un fan nommé Baptiste qui, après quelques paroles avec lui, se jettera dans le public. De temps à autre Paul Templing à la guitare ou James Cartwright à la basse prennent le micro tout comme Christopher Bowes caché derrière son clavier. Gloryhammer joue la totalié de l’album « Space 1992:Rise of the Chaos Wizards » sorti en 2015 et finira par 5 titres du premier album  « Tales of the Kingdom of Fife ».
C’est bien beau tout ça mais il faudrait quand même songer à écrire le 3ème. Du coup, sur Apocalypse 1992 nous voyons atterrir sur scène une licorne égarée qui se verra conviée quelques instants plus tard à retrouver le pâturage de la fosse .

glory Hammer (10) (533x800)

L’ambiance est toujours maintenue à son niveau déchaînée et conviviale, le charisme de Thomas Winkler ainsi que la bonne humeur régnant sur scène y est certainement pour quelques choses.
Ainsi les charmants chevaliers du royaume de Dundee clôturent leur quête par « Magic Dragon » et « Angus McFife » et par le sacre de Sir James Cartwright…

 

J’ai rarement vu cette salle dans un tel état d’euphorie qui malgré tout reste limitée techniquement pour accueillir ce genre groupe avec des gros moyens , le son au premier rang étant vite saturé sur le premier titre mais aussi vite résolu par la suite. Pour une fois il y avait des lights correctes pour Gloryhammer contrairement à Civil War et Dendera qui en ont beaucoup moins bénéficié .

glory Hammer (20) (800x533)

Un grand merci à Gloryhammer, Civil War et Dendera pour ce super concert et la bonne ambiance, à l’Ampérage et aux équipes de Metallian Productions et RPO pour cette première date soldout de l’année 2018.

 

Votre dévouée Dame Du Bois Melissa .

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green