Communication de nos partenaires

Photos : Melissa Beugnies
Report : Melissa Beugnies & Roger Metalman

Ensiferum (33)

Ça y est le printemps est là et pourtant la neige est encore bien présente sur les montagnes autour de Grenoble, mais ce n’est pas ce qui nous intéresse le plus en ce début de soirée. Il n’est pas temps de cueillir les premières fleurs ou d’aller skier sur les dernières neiges. En effet ce soir, la belle électrique accueille les finlandais d’Ensiferum, les canadiens d’Ex Deo et les italiens de Wind Rose, autant dire que la soirée s’annonce épique !

Wind Rose (6)

Ce sont les italiens de Wind Rose qui ouvrent les hostilités avec un Folk/Power Metal plein de vitalité, les titres sont entraînants et le groupe est dynamique sur scène. Les membres du groupes sont vêtus de plastrons, de cuir et de peaux de bêtes afin d’être plongés dans l’univers de Wind Rose et ce malgré un public peu nombreux en début de fête, et pour cause, les horaires affichés sur les billets ainsi que sur les événements ne correspondaient pas aux heures annoncés. Une rectification a été faite et annoncée mais  seulement une demie heure avant l’ouverture des portes. Néanmoins et malgré cela, le groupe a su transmettre la joie, le plaisir aux spectateurs. Toutefois, il est dommage que Wind Rose ne fût pas vu et entendu par bon nombre de retardataires « forcés » car le groupe mérite d’être davantage mis en avant, sur scène les italiens donnent le meilleur d’eux-mêmes, alors n’hésitez pas à aller les voir si l’occasion se présente.

Wind Rose (8)
La scène se prépare à accueillir les légionnaires romains d’Ex-Deo. Soudain les lumières s’allument, curieux … C’est JR S. qui vient annoncer le groupe. En effet ce dernier étant un proche du groupe, les membres d’Ex-Deo lui ont fait honneur de faire leur annonce avant qu’ils ne fassent leur entrée dans l’arène.

Ex Deo

De nouveau les lumières s’éteignent  et  les romains envahissent la scène de la belle électrique. Ils nous assènent d’un Death Metal Progressif, extrêmement technique. L’ambiance est électrique : en effet, Mauricio Ia Cono, le chanteur parle parfaitement le français, il harangue la foule. Le pit se déchaîne, les premiers slams se font. Au regard de la bonne ambiance, Mauricio incite le public à faire un wall of death. Il s’amuse à opposer les côtés en désignant une partie romaine et l’autre gauloise, et au milieu de la fosse un pauvre bougre va servir de chair à canon ! Les combats « festifs » dans l’arène sont houleux à en croire les rescapés. Ex-Deo nous a offert un excellent show malgré le son qui n’était pas parfait, ainsi que l’absence de leur bassiste qui a un souci de santé juste avant la tournée.

Ex Deo (6)
A noter pour ceux qui ne connaissent pas le groupe Ex-Deo, ceux sont les mêmes membres que Katakysm , groupe de Death/Metal, et ce ne sont pas des italiens malgré leur allure mais des canadiens.

Ex Deo (2)

Il est temps de passer à la tête d’affiche de cette soirée, les vikings d’Ensiferum qui font une halte sur nos terres pour nous présenter leur dernier opus « Two Paths ». Entre temps la salle s’est remplie mais pas au point espéré. De nombreux fans (peut-on dire fans…) ont eu la flemme de faire le déplacement jusqu’à Grenoble pourtant la date avait été annoncé depuis un moment, tant pis pour eux !

Ensiferum (9)
Les finlandais attaquent leur set par « For Those About to Fight for Metal » le titre single et enchaînent sur « Two Paths » , le titre de l’album, ce qui provoque d’emblée un déchaînement dans la fosse. Puis vient « Heathen Horde » morceau plus calme, même les guerriers vikings doivent reprendre du souffle… ainsi que les « pitmans » ! Et c’est reparti de plus belle avec « King of Storms » et « Wanderer ». Un temps de repos s’impose… Sami Hinkka le bassiste  incite la fosse à bouger, mais est ce vraiment la peine ?! Non évidemment la foule est déchaînée.

Ensiferum (12)
La deuxième partie du set attaque moins fortement avec  « Treacherous Gods » mais son refrain relance le pit. Et le voilà enfin le titre que beaucoup attendent, pour ne pas dire tous ! « Lai Lai Hei » c’est en chœur que la salle chante ce titre. C’est toujours Sami qui harangue la foule, il prend beaucoup de plaisir et amusement  à le faire, extrêmement souriant tout au long du concert ! Enchaînement avec un autre titre attendu, « In My Sword I Trust » qui à le don de provoquer les « dingos » de la fosse.
Après quelques mots, la troisième partie du set nous emmène en voyage avec « The Longest Journey » qui nous mène vers le chemin du guerrier « Way of the Warrior ». C’est déjà fini… ah non ! « Ensiferum, Ensiferum, Ensiferum.. » hurle la foule.

Ensiferum (10)
Les vikings redescendent de leur Drakkar, euh.. de leur Knor pour « Into Battle » et le magnifique « Iron » teinté d’intermèdes humoristes entre Henri Sorvali le guitariste  et Sami Hinkka, le premier jouant de la guitare derrière la tête qu’à condition que le second lui fasse boire de la bière. Un très bon moment !

Ensiferum (30)

Une excellente soirée pleine de joie, de plaisir, enthousiasme de la part de tous. Seuls petits regrets de la soirée un Petri Lindroos chanteur/guitariste un peu en retrait en comparaison des autres membres du groupes et la non présence sur scène de Netta Skoge (clavier) , mais nous n’avons pas boudé notre plaisir pour ces menus détails !
Un grand merci à Ensiferum, Ex-Deo et Wind Rose pour leur show et bonne humeur communicative ainsi qu’à toute l’équipe de Metallian Productions et RPO pour cet événement .

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green