Communication de nos partenaires

Edguy + Masterplan (Paris, La Cigale, 22 octobre 2014)

 

Live report : Hitcat

 

 

Nous sommes à la Cigale dans la capitale.

Une salle pratique dirons-nous car elle propose d’acheter son sandwich sur place. Nous pourrons aussi dire onéreuse aussi car ce très basique jambon beurre digne d’une grande surface coûte tout de même 4€.
En entrant dans la salle, on trouve la fosse évidemment ainsi qu’une partie surélevée sur les côtés et des sièges derrière à la même hauteur que sur les côtés. Je ne parierais pas sur ces places assises qui ne doivent très certainement pas offrir une vue dégagée compte tenue du monde qui se tient debout juste devant. Néanmoins, elles sont toutes chaudes de fesses.

L’attente est de courte durée après l’ouverture des portes, le show n’est pas en retard. Pour parler de Masterplan en cette première partie, en globalité, c’est bon une fois sur deux.

Deux très bons morceaux se trouvent mêlés à quelques bons et d’autres seulement passables. Il y a de bonnes idées mais pas assez poussées, comme si elles n’étaient pas tout a fait mûres. La musique traine donc en longueur nous laissant trop souvent sur notre faim.
Ça reste sympathique mais la salle n’est pas chaude, le public ne se bouge que s’il est sollicité.

La scène retourne dans l’obscurité le temps d’être à nouveau préparée puis les lumières se rallument.

 

Les gars d’Edguy arrivent sous une forte acclamation. C’est vrai ça, depuis quand Tobias et sa bande ont besoin d’une première partie pour faire péter le thermomètre ? !!!

Nul besoin d’excellence dans les préliminaires, Edguy sait être orgasmique tout seul. Ce n’est pourtant pas sans mal, le son n’est pas fameux dans cette salle. Heureusement, ce dernier est amélioré en cours de show.
Le groupe a pour mission de nous embarquer dans sa tournée Space Police, l’album étant sorti en avril. Finalement, la tournée ne se concentre pas tant sur le dernier album. De nombreuses anciennes musiques très connues du groupe sont jouées pour le plus grand bonheur du public.

Évidemment, jouer les meilleures musiques promet une meilleure connaissance des paroles de la part du public et pourquoi pas un meilleur entrain ?

Le groupe aurait-il revu son jugement sur les musiques du dernier album pour en avoir si peu joué ?

Tobias et son habitude de l’autodérision extravertie manie le public avec brio. C’est en jugeant les cris un peu faiblards de son public qu’il lui fait remarquer la présence de micro.

Et ce n’est que cette fois-ci qu’il aura l’occasion de titiller la foule car la réponse ne tarde pas à se faire entendre. Le public monte en décibel égalant presque la puissance de feu de la scène. Les cordes vocales grincent, il y aura pour sûr des voix cassées le lendemain. L’harmonie du groupe avec son public est presque palpable. Le spectacle est en tout cas réciproque au point qu’à deux reprises, le groupe prend un moment pour remercier et applaudir ses fans.

Par ailleurs, il est très facile de voir que le groupe puise ses influences au moins chez la vierge de fer. Outre le jeu d’intro de The Trooper (que le public maitrise lui aussi très bien), Edguy se permet la présence d’une structure gonflable représentant le personnage de l’album et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle en prend de la place. Certes, nous ne sommes pas à Bercy…
N’oublions pas l’air rappelant la ballade des Gendarmes de Saint-Tropez ni le solo de batterie qui sont eux aussi typique des cinq gars.

Lors du salut du groupe, le public hurle, chante, acclame, fait vibrer le sol par des coups de pieds. Le rappel est alors rapidement donné. Ces quelques minutes supplémentaires sont dans la parfaite lignée du show : dynamiques, entrainantes… non, explosives.

En sueur, fatigué mais heureux, le fan s’en retourne chez lui, Edguy aussi.

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green