Communication de nos partenaires

Belle initiative que de créer un festival 100% thrash à la fin de l’été, histoire de nous booster pour la reprise à grand coups d’adrénaline. Entre cette soirée et un café en intraveineuse, difficile de savoir ce qui nous permettra le plus efficacement de rester éveillé après un été éreintant en matière de concerts. Tout le monde n’a pas la chance d’être issu d’une mère caféïnomane et d’un père colateur !

Ouverture des portes à 17h00, autant dire qu’il fallait faire le lève-tôt un samedi après-midi de congés pour arriver à l’heure au CCO : il est des natures comme la mienne pour qui, se lever à 13h, c’est quasiment la veille. On est une feignasse ou on ne l’est pas, après tout !

17h30, premier groupe à monter sur scène, les Deadly Sins nous renvoient 25 ans en arrière avec un thrash old school grandement influencé par Whiplash et Sodom des grandes heures, avec un registre vocal à la Bobby « Blitz » d’Overkill. Trente minutes revivifiantes nous rappelant le faste des années 86-90 que des groupes comme ceux précités, Slayer ou Kreator ont fait les beaux jours d’un style redevenant à la mode pour le plus grand bonheur des nostalgiques. Quelques clins d’œil à cette époque comme l’intro de « Reign in blood » ou la reprise de « Agent orange » de Sodom, sans parler du t-shirt de la tournée Sodom/Whiplash de 1988 arboré par un chanteur souffrant d’une angine blanche et d’un humour quelque peu personnel. Belle surprise d’entrée.

C’est ensuite un Violence From Within un poil plus moderne, un poil plus technique aussi, plus death dans l’approche des vocaux, alternant le growl et le chant thrash, qui envahit la scène ensuite. Toujours très thrash dans l’approche, mais approchant parfois de Gojira sur certains plans, VFW nous gratifie de sa trop courte demi heure en nous assénant autant de baffes que de titres parfois très techniques sans être pompeux. Aucun temps mort et l’envie de connaître un peu plus le groupe se fait sentir à la fin de ces trente minutes. A suivre.

Frontal y va aussi de sa demi heure de set, avec une musique non moins technique, quelques touches progressives à l’appui, que leurs prédécesseurs avec un chant beaucoup plus hardcore dans lequel il m’a fallu un peu plus de temps pour rentrer. Si on peut reprocher une certaine monotonie dans leur set, leur technique est bien en place et les titres sont aussi accrocheurs que direct in-your-face. Un groupe qui tient bien sa place, on comprend mieux pourquoi ils se sont retrouvés en première partie de Lamb Of God dernièrement.

Ma plus grande attente a été pour un de mes chouchous de la scène française, à savoir Destinity. Cinquième fois que je les vois et je n’ai jamais été déçu : ce n’était pas pour cette fois-ci. Même si par moment, j’ai eu la sensation qu’ils jouaient avec le frein à main, sans doute la « faute » à un son très (trop ?) propre ! Mick demeure un frontman au charisme indéniable, même si cette fois, les quelques facéties dont il nous gratifie habituellement n’ont pas été de rigueur (comment ça, pas sauté dans le public cette fois ci ?). Ce set a aussi été l’occasion pour le groupe de jouer à nouveau à domicile après les festivals estivaux, afin de nous présenter un nouveau bassiste qui se fond parfaitement dans le moule.
Et la panne de micro est même passée inaperçue… Si si !
Trois quarts d’heure de bonheur !

S’il est un groupe dont j’avais adoré les trois albums et surtout dont j’attendais beaucoup ce soir là, c’est bien de Hacride qu’il s’agit. Et aucune déception à l’horizon : dès le premier titre, ils réussissent à vous faire entrer dans leur univers, techniques vocales et instrumentales au top à l’appui. Difficile de ne pas abuser de superlatifs face à une telle déflagration sonore : une heure de pur bonheur sonore combinant le metal de haute volée, le math-core, le post-core, le thrash et le progressif. Des extra-terrestres de la scène française, en quelque sorte, à l’instar d’un Gojira, qui méritent une renommée au niveau de ces derniers.
Montant en puissance lors de leur set, le groupe nous a offert un dernier quart d’heure qui fut apocalyptique… J’en redemande !!!

La tête d’affiche de la soirée, Darkane, avait fort à faire après les ravages causées par Hacride. Inutile de dire qu’ils ont remporté leur pari, mais pas aussi haut la main qu’on aurait pu le croire. Pour ma part, encore sonné par le groupe précédent, j’ai eu du mal à rentrer dans le set des deaththrashers suédois. Combinant titres très brutaux avec des morceaux plus groovy et des passages mélodiques, ils avaient tout pour que le public ne s’ennuie pas, malgré un set par trop linéaire par moment. Vu l’accueil qui leur a été fait par les moins chauvins qui sont restés après les régionaux de l’étape (Destinity, doit-on le rappeler ?), on sent pourtant que le public a adoré au vu des nombreux pogos qui ont éclaté pendant l’heure et quart de Darkane.
Et pourtant, je reste sur ma faim. On ne peut pas parler de déception, mais il a manqué ce petit quelque chose, ce petit grain de folie qui fait passer un bon set à un excellent set… comme s’ils avaient enclenché le frein à main.

Cela dit, la soirée a été extrêmement réussie, merci aux groupes et aux bénévoles pour cette soirée.

Liens photos :
Deadly Sins http://viewmorepics.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewPicture&friendID=137640697&albumId=2653240
Violence From Within http://viewmorepics.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewPicture&friendID=137640697&albumId=2653215
Frontal http://viewmorepics.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewPicture&friendID=137640697&albumId=2653247
Destinity http://viewmorepics.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewPicture&friendID=137640697&albumId=882336
Hacride http://viewmorepics.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewPicture&friendID=137640697&albumId=2653197
Darkane http://viewmorepics.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewPicture&friendID=137640697&albumId=2653234

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green