Communication de nos partenaires

Voici une première date depuis mon arrivée sur la région Sud-Ouest. Montée par SPM Prod qui nous a concocté l’accueil de deux groupes pour peu dire… ultra populaires de la scène Death/Viking Metal, c’est une salle immense, le Bascala (Bruguière, tout près de Toulouse), qui a été investie pour l’évènement « Surtur Rising Tour ».

Première chose je me suis plantée, le lieu est immense mais paumé. Arrivée vers 19h45 j’assiste, après avoir raté le premier groupe local à la prestation de Septic Flesh. Note, quel plaisir de recroiser des collègues photographes connus au Hellfest 2011 !

Septic Flesh, j’avais déjà croisé en live plusieurs fois mais sans vraiment me concentrer sur leur prestation sauf pour deux shows. Celui-ci et un autre à Strasbourg à la fin des années 90. C’est dire que plus de dix ans ont bien fait évoluer le groupe qui s’assoit dans une maturité et une qualité qui fait frémir. Des passages mélodiques propres à leur style et un son bien à eux sans compter le jeu de scène posé, un look particulier qui n’est pas pour me déplaire, Spiros sachant manier l’Art de se mettre en valeur. En effet, la sculpture qui tient le micro ajoute une touche d’originalité et les lumières jouant surtout derrière le groupe, sa forme s’y détache parfaitement.

Et s’enchaînent des morceaux de toutes périodes, de « The Vampire from Nazareth », « We, the Gods » à « Pyramid God »… de « A Great Mass of Death » à « Anubis » ou « Five-Pointed Star » et bien évidemment cet excellent « Persepolis ». Je n’ai pas été déçue. Je n’ai pas eu droit à mon « Eldest Cosmonaut » des temps anciens mais (rires) on ne peut pas tout avoir.

Amon Amarth ensuite, là aussi j’ai eu diverses occasions de les voir et d’une manière très personnelle, je trouve que c’est indubitablement un groupe d’extérieur. A voir une prestation d’Amon Amarth, l’odeur de fumée de la pyrotechnie doit envahir le lieu. Ici au Bascala, il ne manquait que ça et diantre, j’y ai pensé plusieurs fois. Les trois premiers morceaux ont eu du mal à retentir comme il le fallait, mais c’est en creshendo qu’est montée l’atmosphère si puissante et n’appartenant qu’aux Vikings d’Amon !! Je me suis laissé complètement transporter par leur univers et leur musique qui déboîte comme ce n’est pas permis !! La générosité hallucinante de ces nounours qui jouent, s’éclatent, sourient, échangent avec le public conquis jusqu’au bout de la salle. Ces musiciens manient la salle comme le festival et ma foi, c’est le même plaisir pour eux ! « Toulouwwse », « Toulouwwwse », scande Johan à plusieurs reprises. Une set list très complète et Oh My God! « Death in Fire » et « Guardians of Asgaard » les tueries!!!

War of the Gods

Runes to My Memory

Destroyer of the Universe

Live Without Regrets

The Pursuit of Vikings

For Victory or Death

Varyags of Miklagaard

Slaves of Fear

A Beast Am I

Ride For Vengeance

Embrace of the Endless Ocean

Free Will Sacrifice

Asator

Death in Fire

Twilight of the Thunder God

Guardians of Asgaard

Rien à dire de plus, Amon Amarth, ça reste un groupe à ne pas rater, n’importe quand et n’importe où. SPM Prod donne Rendez-vous également le 23 Novembre avec Tyr et Moosorrow, à noter absolument !

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green