Communication de nos partenaires

Photos + Report : Fast Freddy
Organisation : Deathawaits

AEPHANEMER 2019 (1)

Autant le dire tout de suite, c’est une put1 de bonne soirée que nous a concoctée Deathawaits en cette fin de semaine dans les sous-sols des quais de Saône de la capitale des Gaules… Une soirée dont les souvenirs restent longtemps gravés dans les mémoires ! Au programme, trois excellents groupes de Death mélodique se partageaient l’affiche, deux locaux et un de Toulouse (Aephanemer) qui foulait pour la première fois les planches lyonnaises, le tout avec une belle affluence ! Let’s go pour le report !

C’est Aesmah qui est chargé de lancer la soirée ! Ce quatuor a vu le jour il y a une dizaine d’année à Vienne et possède déjà deux EP à son compteur, en attente du troisième opus que l’on espère cette année. Le line up a quelque peu évolué et c’est Lucas, le batteur de Buy Jupiter qui officie derrière les fûts ce soir… Autant dire que ce fut un sans faute ! On a droit à une quarantaine de minutes de très bonne facture avec des compos majoritairement à venir sur leur future galette ! Techniquement, rien à redire, c’est un Death melo parfaitement construit, qui varie les passages clairs et mélodiques avec d’autres plus lourds et puissants, auxquels s’ajoutent des parties de synthétiseur (enregistrées) et une voix qui ne manque pas de coffre ! Sur scène, c’est principalement Olivier (qui opère aussi chez Lodz) et François (basse / chant) qui assurent le jeu, Simon restant (trop) figé malgré une maitrise parfaite de sa guitare ! En tout cas, la mayonnaise prend et le public apprécie à sa juste valeur la prestation des Rhône-Alpins et le fait savoir en particulier sur « Deceptive haven », l’un des morceaux phares du groupe issu de l’EP « Imeria ». Superbe entrée en matière, Aesmah a plus qu’échauffé le public qui est déjà chaud bouillant ! Ils sont à la recherche d’un batteur… Faites passer le message !

AESMAH 2019 (11)

Mind Imperium prend le relais et ne fait pas redescendre la température ! Les Lyonnais qui jouent depuis 2012 nous ont servi un set solide, consistant, composé de huit titres dont deux reprises ! Côté look, le quatuor arbore des lentilles qui donne un petit aspect visuel de regard de vampire/zombie qui fait son petit effet dans la pénombre de la salle ! Là-aussi question batterie, c’est une première pour le matraqueur de fûts (Fabien) qui pour le coup montre l’étendue de son talent pour torturer ses peaux ! Le groupe est à l’aise sur scène et le public ne s’y trompe pas en leur réservant de belles ovations tout au long de leur set ! « Fragmented » et « Eventide » recueillent les suffrages, sans parler des covers de Gojira « Silvera » et de Sepultura « Chaos AD » qui provoquent une belle osmose entre scène et pit ! L’émotion gagne le Rock’N’Eat lorsque Nogh (guitare / chant) dédie « Cassilda’s lament » à son père disparu depuis peu ! Hommage poignant ! Au final, Mind Imperium a ajouté quelques degrés dans la marmite déjà à ébullition et personne ne s’en est plaint, bien au contraire !

MIND IMPERIUM 2019 (32)

Passage par la case réhydratation (qui s’impose) en écoutant les discussions qui vont bon train ! Certains commentent le passage des deux premiers groupes, s’accordant à dire qu’ils « ont assuré », d’autres se demandant si le 3ème sera aussi bon ! Pour beaucoup, ce sera une découverte puisqu’il s’agit du premier live du groupe en terre lyonnaise. Ne connaissant pas Aephanemer (à part de nom), j’ai pris le temps d’écouter leur dernier album (« Prokopton« ) avant le live… Et je l’ai trouvé tout bonnement époustouflant au point de me demander s’ils seraient capables de faire aussi bien sur scène ! C’est justement sur l’intro du morceau « Prokopton », morceau éponyme que les Toulousain(e)s font leur apparition !

AEPHANEMER 2019 (2)

Et en moins de trois minutes, temps qu’il faut pour arriver au premier break sur ce titre, l’adhésion du public est actée ! Personnellement, je retire l’œil de l’objectif pour savoir si ce que je vois dans mon capteur est la réalité ! Subjugué par la qualité musicale, le jeu de scène à la fois simple, rôdé et efficace et par la prestance naturelle qui se dégage de chacun des membres du groupes ! Les poils se dressent, le sentiment d’assister à un grand moment et d’être en quelque sorte privilégié de pouvoir assister à cette révélation ! « The sovereign », « Snowblind », « Dissonance » et « Bloodline » (dont la vidéo soit dit en passant approche les 300000 vues sur YT) viendront compléter les morceaux du dernier opus avec le même effet, headbanging assuré !

Côté musical, c’est du Death mélodique de qualité scandinave si l’on veut croire que les Dieux du genre appartiennent à ces contrées septentrionales ! Les parties de synthétiseur (enregistrées) sonnent très Bodom dans sa meilleure période et apporte une ambiance épique et/ou fantastique ; la voix de Marion (Chant / guitare rythmique) est d’une puissance redoutable, un doux mélange de celles de Yohan Hegg, Petri Lindroos et Angela Gossow ! Les mélodies rappellent aussi Bodom, parfois Ensiferum, la rythmique basse (Lucie) batterie (Mickäel) confèrent une solidité des morceaux à toute épreuve, quant aux soli de Martin, ils allient feeling et justesse !

AEPHANEMER 2019 (12)

Ce qui est frappant sur ce live, c’est à la fois la complicité des membres sur scène, leur joie d’être là et de voir l’accueil chaleureux que leur réserve le public du Rock’N’Eat sur chaque titre mais aussi le fait que tous tiennent leur rang sans « bouffer » ou « étouffer » les autres ! « Unstoppable », « Rage and forgiveness » et « Memento mori » morceaux issus du 2ème album sont également au programme et donneront autant la chair de poule que ceux mentionnés auparavant ! « Path of the wolf » viendra clôturer un set somptueux qui obtiendra une ovation finale qui témoigne de la conquête totale du public par les scandinaves toulousains ! Quand ça hurle avec la gorge nouée pour ne pas que cela s’arrête, c’est un signe qui ne trompe pas ! Aephanemer sera en tournée en France et dans les pays limitrophes dans les semaines et mois à venir, ne les loupez surtout pas !! Leur potentiel énorme peut leur faire entrevoir un avenir des meilleurs et pas seulement sur le plan national ! A découvrir de toute urgence !

AEPHANEMER 2019 (10)

Un énorme merci à Deathawaits pour nous avoir concocté une date de grande qualité, à toute l’équipe du Rock’N’Eat pour l’accueil « comme à la maison », à Pedro et son équipe pour le son limpide et les lights et bien évidemment aux trois groupes pour leur prestation de tout premier ordre !

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green