Communication de nos partenaires

Photos + report : SebLag

9H6B19021_GF

Le G3 est un show mis au point par Joe Satriani, afin de faire la promotion de son album en 1996. Ce spectacle a pour but de rassembler trois des plus grands guitaristes sur une même scène. Depuis, le G3 s’est exporté sur les 5 continents, emportant l’esprit de la guitare électrique partout avec lui. Le show se déroule en quatre parties, les trois premières étant assurées par les groupes respectifs des trois protagonistes. La quatrième les met en scène tous ensemble pour jouer des morceaux sur une sélection de morceaux reprenant des standards issus du Rock.
En 2018, Joe Satriani est rejoint par Uli Jon Roth, qui s’est illustré en tant que membre fondateur de Scorpions et John Petrucci, surtout connu pour son rôle de guitariste, parolier et membre fondateur du groupe de métal, Dream Theater.

 

Uli Jon Roth

Très respecté dans le milieu de la guitare métal, il est considéré comme l’un pionnier du métal néo-classique.
Il n’est que 20h, quand Uli Jon Roth, entre en scène.
La particularité de son jeu vient de sa manière de jouer et de l’instrument avec lequel il joue. Il se caractérise aussi par la liberté de sa main droite, allant librement aussi bien sur les recoins de son micro double, que sur le manche, suivant le son qu’il recherche. Il laisse une totale liberté dans ses mouvements, ce qui donne pour effet un jeu différent à chacune de ses prestations.

Uli Jon Roth donne au public un hard rock avec des mélodies beaucoup influencé par Jimmy Hendrix.
Son répertoire est presque exclusivement composé de morceaux du légendaire groupe allemand, tels que « Sun In My Hand » et « We’ll Burn The Sky.

 

9H6B16211_GF

John Petrucci

Petrucci est reconnu pour la variété de ses styles et son large éventail technique.
Il utilise fréquemment des guitares à sept cordes, tirant avantage de la portée étendue vers les basses pour composer des riffs très heavy.
Voici donc John Petrucci, dans un trio dans lequel on peut voir le batteur (Mike Mangini) et Dave LaRue à la basse. Inévitablement, les sonorités évoluent vers un métal progressif.
Une seconde partie plus rythmée que la première, avec un meilleur jeu de lumière. Il y a moins de personnes sur scène donc plus de place pour les 3 musiciens pour se déplacer librement. Lors de sa prestation Petrucci présente des morceaux de son album solo de 2005, « Suspended Animation », tels que « Jaws Of Life » et « Damage Control », mais aussi deux nouveaux morceaux:  » The Happy Song « et  » Glassy-Eyed Zombie « .Le spectacle des trois musiciens est un concentré de technique débordante. Quand nous voyons cette belle brochette on ne peut que s’imaginer que faire de la musique est chose simple .Malheureusement, c’est loin d’être le cas…

 

9H6B17071_GF

 

Joe Satriani

Joe Satriani fait partie de ces guitaristes que l’on surnomme « Guitar Héro » en raison de leur virtuosité. La mort de Jimi Hendrix en 1970 l’a énormément touché et lui a donné alors l’envie d’exceller dans son art. Il devint très vite doué.
Depuis 1987 et son « Surfing With The Alien », Joe Satriani se révèle au monde entier. Il a depuis cartonné avec tous ces albums. Outre son niveau technique exceptionnel, la carrière de Satriani est marquée par un éclectisme puisqu’il se plait à varier les styles (Rock, Blues, Jazz, …)

Quelques minutes de transition pour le public. Dès que le musicien de New York se présente devant la foule, elle ne peut s’empêcher de l’acclamer. Il commence la partie de son show avec des chansons du nouvel album « What Happens Next », comme « Energy « , » Catbot « et » Cherry Blossoms « .

Satriani démontre la raison pour laquelle sa performance est la dernière,
Il vient de sortir un album intitulé « What Happens Next » et donc cette tournée du G3 est une excellente occasion de tester ses nouvelles compositions.
Le guitariste parcourt la scène du théâtre avec ses lunettes noires, entre des solos tranchants
Un rythme bien plus soutenu pour satriani.

 

9H6B18491_GF

 

G3

Joe Satriani présente un par un les trois grands classiques sur lesquels les trois se préparent à « rivaliser ». La voix de Niklass Turmann retourne « Highway Star » de Deep Purple, et « Immigrant Song » de Led Zeppelin, qu’il s’est en passant particulièrement bien approprié. « All Along The Whatchtower » est quant à elle chantée par Roth en l’honneur de ce qui était sans aucun doute son influence la plus importante, Jimi Hendrix. A la fin de ces magnifiques prestations, les trois guitaristes s’inclinent sous l’ovation du public. Ce fut une soirée dont l’intensité montait crescendo au fils des prestations.

 

9H6B18831_GF

 

Setlist:

 

ULI JOHN ROTH
Sky Overture
Sun in My Hand
We’ll Burn the Sky
Fly to the Rainbow
The Sails of Charon

JOHN PETRUCCI
Wrath of the Amazons
Jaws of Life
The Happy Song
Damage Control
Glassy-Eyed Zombies
Glasgow Kiss

 

JOE SATRIANI
Energy
Catbot
Satch Boogie
Cherry Blossoms
Thunder High on the Mountain
Super Funky Badass
Cataclysmic
Circles
Always With Me, Always With You
Summer Song

 

G3
Highway Star
All Along the Watchtower
Immigrant Song

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green