Communication de nos partenaires

Embrional – Evil dead

Le 16 avril 2019 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Armagog – Basse
  • Skullripper – Guitares, Chant
  • Mlody – Batterie
  • Tomasz Nowok – Guitares

Style:

Death Metal

Date de sortie:

10 Janvier 2019

Label:

Autoproduction

Note du SoilChroniqueur (Antirouille) : 9/10

Originaire de Pologne, Embrional voit le jour en 2003 sur les cendres d’Embrional Necrophilism. Après deux démos et un split partagé avec leurs compatriotes d’Empheris, ils sortent Absolutely anti-Human Behaviors et The Devil inside, deux albums parus respectivement en 2012 et 2015. Il aura donc fallu attendre quatre ans pour voir dans les bacs le petit dernier, Evil dead, toujours en autoproduction et toujours avec l’indéboulonnable Marcin Sienkiel alias « Skullripper » solidement rivé à sa guitare et à son micro qu’il martyrise depuis l’origine.

Seize ans qu’Embrional empoisonne la scène metal underground polonaise de son Death vieille école, teinté de quelques lignes techniques pour essayer de sortir un peu des sentiers battus. Ça fonctionne plutôt pas mal d’ailleurs cette technicité au milieu de cette avalanche de bestialité. Amis de la distorsion à la limite du supportable, de la poésie et des voix abjectes, vous allez être servis.

« Ending up on the Gallow » entre dans le vif du sujet, sans concession ni détour, avec des guitares distordues qui nous balancent des riffs lugubres que se renvoient Tomasz et Skullripper. Tout s’emballe très vite, sur un schéma classique et fidèle au genre qui veut qu’à chaque passage rapide succède une rupture, un petit temps mort permettant de reprendre son souffle avant de nous réexpédier aux enfers. Mlody, le « Thunderkick » polonais, martèle sa batterie sans relâche, jouant de la double à s’en faire péter les ligaments en enchaînant cassures et accélérations dans les règles de l’art.

« Vileness » et « Endless Curse » sont dans la pure tradition bestiale du Death Metal old school mais avec un je ne sais quoi de prog qui modernise l’ensemble.

« Abomination » allie riffs assassins et mélodie morose sur des lignes techniques tortueuses. La basse d’Armagog est percutante et appuie encore plus la noirceur des titres. L’album conclut sur « Damned by Dogma », toujours sur une rythmique puissante, une bestialité sans faille et un coup de jeune qui ravira tous les amateurs du genre.

Embrional montre avec Evil dead que la scène polonaise est toujours active et que son Death Metal fait toujours parti des meilleurs.

Tracklist :

01. Ending up on the Gallow (4:50)
02. Vileness… (4:50)
03. Inhuman Lusts (4:06)
04. Lord of Skulls (5:28)
05. Day of Damnation (4:07)
06. Endless Curse (4:12)
07. Abomination (4:30)
08. Damned by Dogmas (6:19)

Site officiel
Page Facebook
Chaine Youtube
Playlist Bandcamp

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green