Communication de nos partenaires

Live report : RattleSerj

Photos : Olive Yeah

Photos Amon Sethis : Sissou

Live Report Halloween 2014.

Organisé par Kheops Project à Grenoble, salle de l’Ampérage.
Halloween 2014 aura été célébré durant deux jours de folie.
Le 31 Octobre :
L’honneur d’ouvrir la soirée ainsi que le fest revient à Ossonor.

Le jeune combo Grenoblois emmené par la très jeune frontwoman âgée de 19 ans fait mouche d’entrée. Ils sont très pros dans l’exécution des morceaux. Le plus de ce groupe est le chant : en effet Francesca utilise toute une palette de techniques avec en support la voix du bassiste qui intervient sur les titres et apporte une touche ultra contemporaine. On a hâte d’entendre la galette par ici !


Eltharia revient sur les planches avec un album qui sera chroniqué dans les jours à venir. En effet l’album « Innocent » est une tuerie complète et ne manquera pas de plaire aux fans de Symphony X.

Leur set de ce soir est super clean et permet de découvrir en exclu des compos fabuleuses. Un chant solide et un timbre original. Le groupe affiche une grande technicité et le son est très dynamique, les fans de guitares aimeront les envolées guitaristiques de Jean Yves . On est ici dans un heavy Prog de très haut vol. Welcome back !


Venus de Marignane, Whispering Tales apporte la touche de glamour à la soirée. Ce groupe mené par Lucie Vétélé au chant bouscule les codes du métal. En effet, une voix lyrique véritable (oui ce n’est pas une énième postulante à tenter de remplacer Tarja en robe noir et Prozac s’il vous plait) et un concept : Ils sont tous déguisés en gangsters et filles de joies des années 30……Voila qui est audacieux et qui plait ! Leur set est vraiment une bouffée d’air frais et l’album « Mechanism » sera prochainement chroniqué dans nos pages.


La soirée sera aussi marquée par le concours de déguisement. Cette année nous avons eu droit à un florilège avec plusieurs références au cinéma d’horreur. Le prix sera décerné par la chanteuse de Sacred Seal dans une ambiance potache de bon aloi. Saw, Catwoman, Batman… la gente féminine est d’ailleurs la mieux déguisée ce soir.

 

Amon Sethis : Qu’arrive-t-il quand un guitariste se casse un doigt à quelques heures d’un départ de tournée ?

Et bien il part quand même !

Voici en effet la mésaventure qui aurait pu faire annuler la tournée d’Amon Sethis en première partie de Vanden Plas. Olivier jouera deux concerts avec une main en vrac et sera remplacé par le talentueux Sebastien Garcia à la guitare ainsi que par Sergio de Chemical Wedding sur la reprise d’Iron Maiden « Seventh Son of the Seventh Son« . Une bonne ambiance générale, le combo est charismatique et les chansons ont des refrains que la foule grenobloise entonne ça et la. Chapeau a toi Olivier, et bon rétablissement.


Vanden Plas est la tête d’affiche de cette soirée. Ils revisiteront pendant leur set d’environ une heure leur carrière musicale. Le son est vraiment propre c’est un peu comme dans la publicité pour une célèbre marque de voiture allemande Deutsche Qualität. La foule est comme fascinée devant Andy et ses amis c’est une véritable leçon qu’ils donnent ici. Pas une fausse note et une ambiance unique et enveloppante. Le groupe est fatigué par la route mais ne laisse rien transparaitre. Ils prendront d’ailleurs le temps pour dédicacer des albums et serrer des mains avec la gentillesse des grands. En live, Vanden Plas restera, à mon gout, toujours bien plus musical que d’autres groupes avec lesquels on a pu les comparer par le passé. Je ne vais pas me faire des amis mais VDP n’est pas le Dream Theater allemand : ils sont musicalement bien plus abordables car les mélodies et les refrains sont généreux ; et puis aussi il y a un style Vanden Plas et c’est marre ! Je vous invite à écouter le Requiem du dernier album qui n’a pu etre joué ce soir. C’est une merveille !
Voila qui clôture la première soirée de ce Halloween festival.

Le 1er Novembre :
La deuxième soirée est placée sous le signe du metal extrême avec du Black du Death et de l’avant-garde. Votre humble serviteur ayant pris l’initiative de faire découvrir la Chartreuse à nos amis de Kayserslautern, c’est avec un léger mal de tête que cette soirée débute.
Demenseed propose un death à la fois agressif et mélodique parfois on sent une petite pointe de doom. Ils ouvrent la soirée avec brio et la tache est difficile car le gros du public n’est pas encore arrivé. Le set est pro et l’évolution de ce groupe me parait être intéressante, ce groupe est à suivre.


Noctem Cursis, c’est un peu la Norvège aux portes de la Savoie. Ce groupe est très motivé et j’ai aimé le coté mélodique et épique du set. Le light show était extrêmement sombre pendant toute la durée du set, ce qui a pour effet de rajouter à l’ambiance froide voulue par le style. Les fans de black ce soir auront apprécié la pureté de la démarche du combo et nous lui souhaitons bonne route.


The Oath prend le relais. Ce groupe à quasiment 15 ans d’existence et leur musique est une synthèse très intelligente des styles métal contemporain. Le show de ce soir sera d’ailleurs parfait d’un bout à l autre. Et ceux qui ont découvert ce soir ce groupe ont été conquis par la présence scénique de ce crew qui a partagé la scène avec une impressionnante liste de groupes. Une chronique détaillée suite à une interview va suivre sous peu . En guest ce soir Olivier du groupe Shanked viendra interpréter un titre. Super prestation et un mec bien cool.


Outre le fait que ce soir Chaosis a vu son set écourté en raison d’un problème technique, les Savoyards en veulent et ils ne sont pas venus faire de la figuration. En effet Chaosis est une machine de guerre bien huilée avec un chanteur capable d’utiliser sa voix dans plusieurs registres extrêmes tout en restant crédible. Le groupe est puissant et ce soir, ils ont décidé de se déguiser histoire de marquer le coup. J’ai aimé leur musique car elle est riche en influence et ne s’enferme pas dans telle ou telle direction. J’espère bien voir un set complet prochainement à Annecy ou Albertville.

Blacklodge est un groupe qui ose. Que l’on aime ou non leur musique, en live il se passe un échange avec le public. Il y a comme une grâce malsaine à les voir évoluer sous le backdrop représentant un pentagramme fait de seringues. Et oui un peu de provoque ne fait de mal à personnes. La musique est envoutante et le set du groupe surprend au début les néophytes qui finissent à adhérer. Pendant 56 minutes Blacklodge donnera tout pour le plus grand plaisir du public qui ne ressortira pas indemne de cette expérience sonore et visuelle.


La soirée et le festival s’achève et chacun repart avec des étoiles dans les yeux et une bonne dose de métal dans les oreilles. Le staff de l’Ampérage a assuré grave ainsi que l’asso Kheops. Vivement l’an prochain.

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green