Communication de nos partenaires

Soirée Back from The Dead avec That Old Black Magic, Misanthropy, DeathAwaits et Epitaph (Grenoble, l’Ampérage, 10 octobre 2014)

Organisée par Bambane’s Crew Asso

 

Live report : RattleSerj

Photos : Metalfreak


Entrées : +200

Cette soirée promettait bière, amour et joie dans le mosh pit et elle a tenu promesse. En effet, l’Ampérage a accueilli ce soir les 4 groupes autour d’un concept assez unique : la reformation pour un soir de deux groupes cultes de la scène Iséroise, j’ai nommé That Old Black Magic et Misanthropy. Le gang CFFT (Charlie’s Frontier Fun Town) est à la fête ce soir car les membres du groupe font partie des deux têtes d’affiches ce soir.

Je reviendrai dans un futur proche sur le groupe Epitaph qui jouait son premier Ampérage et avec qui j’ai échangé autour d’une mousse.

En effet, jouer à l’Ampérage pour la première fois c’est un petit peu comme tirer son premier coup : on est fébrile, il fait chaud et ça sent fort dans la pièce ! Hélas, ayant tourné une plombe avant de trouver une gâche je suis arrivé après la bataille. A charge de revanche les gars. (NdMetalfreak : une sacrée belle surprise que ce groupe alternant passages death brutaux avec moment doom / death des plus oppressants, le tout dans une ambiance old school à la Asphyx) .

Bref, DeathAwaits attaque son set avec une énergie et une joie non contenue. Les Lyonnais sont pros et ils ont du charisme à revendre. Leur musique est une intelligente synthèse de leurs influences du Death au Grind en passant par du thrash et aussi du hardcore. Sur scène ça joue !! Personnellement j’aurai peut être monté le volume guitare en façade mais bon… le public est galvanisé et les moshers en ont pour leur argent.

La liste des groupes avec qui ils ont partagé la scène ces dernières années est un formidable CV , on citera Dagoba, Malmonde ainsi que Sepultura et No Return…..Le label Montpelliérain Send The Wodd a fait une bien belle signature. L’entretien a lieu devant les portes de l’ Ampérage juste après le set avec Florian et leur nouveau six cordiste et j’ai fait connaissance avec des musiciens intelligents, travailleurs et passionnés qui assument leurs influences.

Messieurs les Lyonnais revenez bientôt nous voir !

Juste le temps de chopper une bière et le groupe Misanthropy arrive sur scène. Le light show s’assombrit et là, l’enfer se déchaine. Ils vont délivrer un set pêchu et très carré. En seulement 5 répétitions c’est impressionnant. Les frères Musso aux guitares sont très concentrés et les riffs sont absolument dévastateurs de plus le mix et réglage des guitares est très propre. L’homme du match, l’arme secrète de ce combo est pour moi le bassiste qui apporte un groove à l’ensemble de la formation. Attention on n’est pas dans la démonstration hédonique ici tout le monde joue en équipe. Pour une reformation unique c’est une réussite. On distinguera deux chanteurs avec un panel du coup très large. Ce groupe est l’exemple même des gars qui ont su mettre en commun des influences au service de la musique….c’est rare. Pendant le set on ferme les yeux et on se laisse emporter apparemment le fantôme de Chuck Schuldiner était à a la buvette pendant le set…

A la question : que laisserez vous derrière vous musicalement la réponse est énorme : Un slip plein de merde !!! On veut les ré entendre ces gars alors espérons que cette reformation d’un soir ne restera pas unique.

Ces mecs sont humainement cool, ils jouent comme des dieux (et en plus y a deux motards dans l’équipe) alors on croise tous les doigts.

Attention Légende !

That Old Black Magic c’est un peu la scène de la cuisine dans les Tontons Flingueurs.

Du thrash ? Y en a… Du Death ? Y en a ….. Du Brutal ? Y en a aussi.

Le chanteur V Mol a un grain et un timbre à faire tomber un mur. La basse de Scrumb est posée lourde comme une usine sidérurgique du Creusot et la batterie tape plus fort qu’un contrôle de l’URSSAF sur un artisan chaudronnier. Zarrach à la guitare lead est possédé par le diable et ses solos très personnels sont à la fois mélodiques et d’une grande technicité sans jamais tomber dans le branlage de manche. Le set est équilibré et puissant de A a Z et ça te remet en place comme une grande gifle dans la gueule façon Lino Ventura….

Une superbe soirée concoctée par Bambane’s Crew sans aucune fausses notes avec une fois de plus l’équipe de l’Ampérage très professionnelle. La nostalgie n’est pas forcément une source de pathos mais ici les énergies étaient en symbiose. Comme disait Flannery O’Connor : Tout ce qui s’élève finit par converger……

Bien a vous

 

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green