Communication de nos partenaires

Hellfest 2011 – Doro – 19 juin 2011

Le 2 juillet 2011 posté par celtikwar

Il est dimanche.

Troisième jour passé sous les concerts.

Après la pluie le froid le vent.

La nuit commence à tomber,

Il est 20h05.

 

Et on a une pêche d’enfer pour le concert de Doro. Après un long moment d’absence en France c’est au Hellfest qu’elle choisit de faire son retour. Une seule heure pour sa prestation…

L’attente du concert se fait interminable, les cinq minutes séparant Mr Big de la reine du métal sont extrêmement longues. On est presque à bout, acclamant à tout rompre le nom de « DORO ».

 

Arrive alors le traditionnel morceau d’ouverture « Earthshaker Rock » sur lequel on comprend en moins de deux secondes pourquoi elle porte le surnom de Metal Queen, tout simplement car c’est la meilleure, une aura qui nous réchauffe le cœur. Jouant constamment avec le public celui devient partie intégrante de chaque morceau hurlant tous les refrains. Doro le sollicite constamment en tapant dans ses mains, lançant les traditionnels « Hey,Hey,Hey » lui demandant aussi de headbanguer avec elle. Comment résister à son charme, évidement que tout le monde répond à chacune de ses attentes avec fierté et plaisir, comme le chevalier qui part combattre pour les honneurs de sa reine.

 

Les musiciens l’accompagnant ne sont pas en reste non plus. Le bassiste est un fou furieux, sautant sans cesse sur place, virevoltant sur lui-même, traversant la scène, headbanguant à tout rompre… Les deux guitaristes (dont Bas Maas, ex After Forever) jouent aussi avec le public en lui tendant le manche de guitare avant chaque solo, le regardant droit dans les yeux, lui faisant des grimaces. On ressent un réel plaisir à les voir jouer, plaisir qui doit être réciproque. Le batteur lui fait tourner ses baguettes avec le sourire aux lèvres. Comment ne pas être transporté par ce Heavy Metal ?

 

Arrivent alors le classique  » I rule the Ruins » et le « old school metal » « Burning the Witches » ce dernier est joué sur un ton incisif, il s’en dégage un sentiment de puissance et d’invincibilité. Le public hurle le refrain à se rompre les poumons comme si rien ni personne ne pouvait l’arrêter, cette chanson aurait pu servir à un général s’adressant à son armée avant de courir sur le chant bataille, et je pense que c’est la potion magique qui aurait donné la victoire à ses troupes.

 

Succèdent ensuite deux titres plus récents « Running From The Devil », plus lourd en mid tempo sur lequel la basse est mise en avant, et un « Night Of The Warlock » rudement bien envoyé avec son introduction où le chant nous transporte dans un autre univers avec sa montée en puissance pour arriver au refrain où l’on ressort nos tripes. Ce titre nous vide intégralement, toute notre rage ressort pour ne laisser place qu’à notre plaisir notre joie d’entendre du Heavy Metal .

 

Le « Metal Racer » vient nous mettre une claque, titre plus speed tiré de l’ancienne époque est un retour en arrière sur une période où le rock n roll était sacré, où les guitares étaient plus rapide et plus légères car s’encollaient plus rapidement dans les aigus.

 

Grand moment d’émotion avec la ballade mélangeant allemand et anglais « Fur Immer ». Les poils s’hérissent. Des frissons nous envahissent avant de laisser place à une chaleur intérieure qui humidifie nos yeux et fait couler de l’eau de nos paupières jusqu’à nos joues. Voir le sourire de la belle allemande lorsqu’elle chante son refrain ne fait que rajouter des émotions, de la chaleur et du plaisir. C’est simplement BEAU.

 

Devenant alors dur comme fer pour « True As Steel » Doro continue de jouer avec nous allant de chaque côté de la scène pour faire participer tout le monde sur le refrain. « Hellbound » nous redonne alors une force nécessaire pour ce titre plus speedé, énergique et incisif. Toute la beauté du Heavy Metal Allemand, Running Wild aurait pu le jouer que personne n’aurait été choqué.

 

L’entraînant « Burn it up » rajoute encore de la bonne humeur et de la joie. Refrain des plus accrocheurs, mais il manque quand même les traditionnelles pom pom girls venues danser pour accompagner Doro. Le titre garde pourtant toute son efficacité, mais perd un peu en magie.

 

Comment mieux clôturer un set qu’avec l’hymne « All We Are » repris par tous. Connu de tout le public qui se met à le hurler comme si sa vie en dépendait ce morceau prend en live toute sa dimension et reste à chaque foie un moment témoins de la joie de vivre et de la bonne humeur donnée par le groupe.

 

Un concert terrible, une claque monumentale, on comprend tous pourquoi Doro se nomme la Queen Of Metal, personne ne pourra prétendre au titre avant plus de deux ou trois siècles, car vu son envie et son plaisir sur scène, sa présence et son aura qui pénètre les tripes de chacun, on ne peut que s’incliner et rêver encore et encore du bon moment qu’on vient de traverser.

La bonne humeur partagée avec nous est si grande que la belle allemande a même du mal à quitter la scène et reste jusqu’au dernier instant possible avec son public pour le remercier, et ce dernier la remercie encore et encore pour ce moment de plaisir.

 

Un concert de Doro c’est Beau et Majestueux.

 

Seul petit regret le temps que le Hellfest lui a accordé, merde quoi, qu’est ce qui c’est passé? Cinquante petites minutes, alors qu’avant sur la même scène on retrouve des groupes comme Anathema et après elle toujours la mainstage 2 Therion, il n’y a pas comme un problème, en jartant ce dernier groupe elle n’aurait pas pue jouer plus notre Reine?

C’est le seul et unique reproche que j’ai à dire sur cette édition du Hellfest qui fut mémorable, mais j’avais quand même envie de le signaler.

 

 

 

Set list :

Earthshaker Rock
I rule the Ruins
Burning the Witches
Running From The Devil
Night of the Warlock
Metal Racer
Für Immer
True as Steel
Hellbound
Burn it up
All We Are

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green