Communication de nos partenaires

Photos + Report : Metalfreak

 


 

Même à peine 48 heures avant de prendre un train pour Clisson, il se fallait d’être présent à la Belle Électrique de Grenoble ce soir du 14 juin 2016 !

Et pour cause, Gojira venait y fouler des pieds et de son death metal progressif la scène de cette fabuleuse salle.

Une nouvelle fois, le concert, coorganisé par Nous Productions et Metallian Productions, a fait sold out, laissant entrevoir de beaux jours quant aux futures dates estampillées « metal » dans la capitale Iséroise !

Clairement, la tâche de Toumaï, qui ouvrait pour Gojira ce soir-là, n’a pas eu la tâche facile ! Le public étant venu pour les Bayonnais et leur univers brutal, il leur fallait être sacrément convainquant pour attirer l’attention des fans et leurs commentaires n’étaient pas des plus encourageants… du moins au début de leur set !

Et pourtant, Toumaï a rempli son contrat de chauffeur de salle en distillant un « psychédélic fonk-metal » bourré d’énergie, à prime abord aux antipodes de l’univers de Gojira !

Ça part dans tous les sens, les musiciens sont survoltés, ça saute de partout, ça dégage tout ce qu’il faut d’ondes positives et de bonne humeur communicative et, finalement, c’est sous des acclamations plus que méritées que le groupe du sud de la France quitte la scène !

 

Gojira, la dernière fois que je les ai vus, c’était au Grillen de Colmar le 29 janvier … 2006 !

C’est dire si ça date : si je ne les avais pas revus plus tôt, c’est juste que l’occasion ne s’était pas représentée dans l’intervalle plutôt qu’un éventuel désintérêt de ma part.

Ils venaient de sortir « From Mars to Sirius » quelques mois auparavant et déjà là, ils étaient impressionnants !

Dix années plus tard, c’est carrément une tornade dévastatrice qui m’est tombée sur le coin de l’appareil photo.

Clairement, Gojira a assuré un set dévastateur, confirmant son statut de machine de guerre scénique, paradoxal pour un groupe à l’humanisme affiché avec un grand rapport à la nature magnifiquement illustrés par les images affichées sur écran géant en guise de backdrop, renforçant une sensation de puissance déjà bien ressentie par la seule présence de musiciens à la technique et au charisme sans faille, bien aidé par un son fabuleux.

Leur nouvel album « Magma » sortant trois jours plus tard, on a eu droit à découvrir trois nouveaux morceaux « Silvera » et « Stranded » entre une tripotée de titres issus des albums précédents

Pour les autres morceaux, c’est un pur régal : le chanteur affichant une banane impeccable à chaque intervention entre les morceaux, montrant son plaisir d’être là.

Et le public, réceptif et effervescent comme jamais, le leur rend bien : avec en prime un wall of death impeccable !

Gojira a clairement fait le métier avec un professionnalisme sans faille et une précision diabolique.

On ne pouvait ressortir de la salle que comblé !

 

Setlist Gojira :

 

Toxic Garbage Island
L’Enfant Sauvage
The Heaviest Matter Of The Universe
Silvera
Stranded
Flying Wales
Wisdom Comes
Blackbone
The Art Of Dying
Solo de batterie
The remembrance
Terra Inc
Explosia
Oroborus
The shooting star

Rappel :

Clone
Vacuity

 

 

Un grand bravo et merci à Nous Productions et Metallian Productions pour cette date de folie

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green