Communication de nos partenaires

Sex, beer and rock ‘n’ roll qu’ils disaient !!!

 

Moué c’est bien mignon mais dites-voir, les WOB, où qu’elles étaient, les WOBettes ?

Et Lord Whisky, dis moi, tu avais un « forfait illimité parlotte » samedi dernier au Brin de Zinc ?

Et Attila, les diots, ça se digère bien avant un concert ?

Toujours est-il que vous avez foutu le feu en première partie de Vulcain : quatrième fois que je vous vois pour autant de baffes reçues. Quelques nouveaux titres (« Street ready » et « Humanity ») autour de ceux de l’album avec les excellents « Rock ‘n’ roll fever », « Hellchild » ou Hello Nasty »… ouais, ça fait plaize !

Il s’agira de ne pas vous louper à l’Ampérage en janvier prochain avec Misanthrope, tiens !!!

 

Vulcain, groupe culte ?

Y a pas photo. Les deux frangins s’en donnent à coeur joie, vous bombardent de leurs titres en puissance avec une furie rock’n’roll bien à eux. Rien ne les arrête.

D’entrée, « Blueberry blues » et tu sens que tu vas passer une putain de soirée.

Bien sur, les incontournables sont là : « le fils de Lucifer », « le soviet suprême », « Bosser », « la dame de fer », « Ebony », « Rock ‘n’ roll secours » et le final avec « Vulcain / L’enfer » au milieu de titres plus récents dont quelques uns d’un « V8 » voué à devenir aussi un classique (« Call of duty », « Avec vous », « L’arrivée du tour », « Croix de bois », « Sale temps pour les cons », « Lachez-nous », « Limite », « Go fast », « Sur la ligne »)… tout ça pour un concert de feu clôt par l’inévitable « Digue du cul »

 

Ca méritait bien un retour en images.

Encore merci aux Whisky Of Blood, Vulcain, Franck Molin du Brin de Zinc

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green