Communication de nos partenaires

Wild Witch

Le 31 juillet 2014 posté par Metalfreak

Interview Flav Scheidt (chant) par Metalfreak

Merci à Homer_Fry pour la traduction ainsi qu’à Flav Scheidt pour l’autorisation d’utiliser les photos promo

 

NdMetalfreak :L’écoute de leur EP « Burning chains » m’a plu, vraiment ! En quatre titres, ils m’ont rappelé beaucoup de ce que j’adorais dans les années 80. Une petite discussion en chat avec Flav Scheidt (chant) m’a montré que le groupe, basé au Sud du Brésil, était également d’une gentillesse et d’une disponibilité qu’on aimerait voir plus souvent.

Entre deux discussions sur le metal des années 80 et le football (la coupe du monde a laissé des traces), je lui ai suggéré cette petite interview par mail à laquelle la chanteuse a répondu très rapidement !

Talentueux et disponibles, que demander de plus ?

 

 

Merci de nous accorder un peu de temps : la première question est habituelle, peux-tu présenter le groupe ?

Nous sommes Wild Witch, un groupe heavy metal formé en 2011 dans le sud du Brésil. Nous avons sorti notre premier EP l’année dernière, lequel a été ressorti par Infernö Records sur K7. Nous enregistrons actuellement notre premier album long format.

 

Les trois autres membres de Wild Witch faisaient partie de Crusher (NdMFK : au Brésil, rien à voir avec le groupe français) qui était beaucoup plus thrash : pourquoi a-t-il splitté ?

Quand Crusher s’est dissout, Mariano et Weiberlan n’étaient plus dans le groupe, juste Felipe et il a décidé d’en finir avec le groupe car les autres membres ne trouvaient pas de compromis la dessus… et Wild Witch montrait un gros potentiel.

Wild Witch est formé en 2011 après le split de Crusher, vous avez sorti l’EP quatre titres « Burning chains » en autoproduction, quelles en ont été les retombées ?

C’était top ! Les gens de notre ville ne se soucient pas vraiment du heavy metal traditionnel, donc nous nous sommes préoccupés de propager ce matériel au delà de notre ville et hors du pays. Les gens du monde entier achètent l’EP et nous donnent de bons retours. C’est fantastique de voir que notre travail est reconnu comme ça.

 

Étaient-elles à la hauteur de tes attentes ?

Pour moi, c’est beaucoup plus que je ne l’imaginais, je pensais que ça toucherait beaucoup de monde au Brésil et quelques uns dans le monde, mais il semble que ça s’est très rapidement propagé en Europe. Je pense que nous pouvons remercier Infernö Records pour ça.

 

Wild Witch propose une musique ancrée dans les eighties : dans ma chronique (http://www.soilchronicles.fr/chroniques/wild-witch-%E2%80%93-burning-chains-ep), je parle de Hellion, Acid, Warlock but also of Evil, Grim Reaper, Saxon… Des influences assumées, non ?

Oui ! Tu as raison. Nous jouions d’ailleurs une reprise de Saxon lors de nos concerts.

 

Vous avez repris Tokyo Blade (« Rock me to the limit ») : pourquoi c e choix plutôt qu’un autre ?

Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais ça a été un choix unanime, nous jouions ce morceau au même titre que « Strong Arm of The law« , et Felipe demanda pourquoi ne pas l’enregistrer ? Tout le monde pensa que c’était une super idée. Je pense qu’elle s’accorde bien avec une voix féminine, et elle avait un bon feeling. Nous pensions à d’autres musiques comme « Warning of Danger » d’Omen ou un autre titre de Tokyo Blade « Unleash the Beast », mais « Rock me to the Limit » sonnait plus dans nos styles musicaux.

 

Quel autre titre aimeriez-vous aussi reprendre ?

J’adorerais reprendre Chastain, ça serait un challenge évidement, mais une reprise sympa !

 

Quand on regarde la pochette de l’EP, qu’on écoute le titre “Burning chains” : on pense à un hommage à Warlock et “Burning witches” : est-ce le cas ?
Pas vraiment. Quand nous avons pensé au concept, nous pensions à Witchfinder General. Et le nom devrait être Witchripper, et pas Burning Chains, mais nous avons pensé que ça ferait trop de Witches pour un début. Mais nous avons effectivement repris « Burning the Witches » sur nos premières répétitions, donc c’est une grande influence pour nous.

 

De quels autres groupes vous sentez-vous proches ?
Judas Priest, bien sûr, et beaucoup de groupes de la NWOBHM comme Persian Risk, Tyger of Pan Tang et même Venom. Quelques groupes de metal américain aussi, comme WASP et Twisted Sister, j’essaie de ne pas m’arrêter uniquement sur les groupes à chanteuses.

 

Comment avez-vous eu le deal avec Infernö Records ?

Felipe connaissait Fabien grâce à son travail avec Axecuter. Nous lui avons envoyé nos musiques, et tout a été ok.

 

Les jeunes groupes Brésiliens restent souvent ancrés dans une musique très old school (je pense à Power From Hell, Axecuter, Deathraiser…) : as ton avis, pourquoi ces groupes retournent-ils aux sources du heavy metal ?

Parce que c’est pur. Il y a des décennies, c’était tellement gâché que tu ne pouvais pas reconnaître les racines, et je pense que si tu aimes vraiment le metal, tu dois replonger loin aux sources, sinon tu n’es pas un fan de metal, tu es un fan des sous genres (sic).

Penses-tu que les eighties étaient la meilleure époque pour le metal ?

Bien sur ! Comme je disais, parce que c’est pur. Dans les 90’s, le monde a eu de grands groupes et au début des 70’s avec le Hard Rock mais je pense qu’entre 77 et 89 le Heavy Metal a passé ses meilleurs jours. Beaucoup de groupes qui ont émergé, des genres créés et réinventés, et de classiques sortis.

 

Qu’en est-il de l’avenir de  Wild Witch ? Nouvelles compositions ?  Un nouvel album peut être ? Des concerts, en Europe pourquoi pas ?

Actuellement, nous enregistrons notre premier album long format, avec quelques compositions jamais jouées en live auparavant. Nous voulons en faire une photographie parfaite de ce qu’est le heavy metal, donc nous travaillons dur et n’avons toujours pas de date de sortie.
Nous avons deux concerts prévus, le mois prochain avec Leather Leone, et en Novembre à São Paulo. Nous espérons vraiment jouer en Europe bientôt, mais pour le moment ce n’est qu’un rêve.

 

A quoi doit-on s’attendre lors d’un concert de Wild Witch?

Rage, énergie, puissance… et du metal flottant dans les airs.

 

Y a-t-il une question que tu aurais voulu que je te pose ?

Je ne vois pas d’autres questions haha

 

Je te laisse le mot de la fin

Les mecs et moi aimerions te remercier pour l’opportunité ainsi que tous les gens qui nous ont aidés et soutenus, principalement Fabien d’Infernö Records !

 

Site officiel : http://www.wildwitch.com.br/
SoundCloud : https://soundcloud.com/wildwitch
Facebook : https://www.facebook.com/wildwitchmetal

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green