Communication de nos partenaires

Four Addiction

Le 28 mai 2010 posté par Son

Rencontre avec un quatuor bien sympathique à la 3eme edition du Sonorfest, festival organisé par l’association Sonor Asso. Quand les jeunes se mettent au Thrash old school, ce n’est pas pour rigoler…

Tout d’abord, votre impression sur le concert qui vient de se dérouler ?

Tom (Chant/Guitare) : Heu…plutôt satisfait. Des petits problèmes de son comme il arrive quasiment à tous les concerts, mais sinon ça va dans l’ensemble. Personnellement concernant ma prestation, je suis assez content, mais on peut toujours faire mieux. Faut que je continue à travailler !

Bulo (Guitare) : Moi j’ai trouvé que c’était un bon concert, on n’a pas trop mal joué, mais c’est un peu dommage qu’on ait commencé en premier. Parce que le public était pas super chaud, etc, pas très répondant, donc on a trouvé ça un peu dommage surtout que c’est un carburant, le public des fois en concert. Mais voilà c’est comme ca, et puis on a essayé de donner tout ce qu’on avait.

Max : Je n’ai plus rien à dire, ils ont tout dit. A part le bassiste qui fait de la merde…non c’était bien comme concert franchement, bon y’avait pas trop monde, mais y’avait plutôt du monde pour un jour où il n’y a pas de transport en commun.

Si vous deviez présenter votre groupe, votre musique ?

Tom : Pour nous, dans la majorité, nos influences c’est le Thrash Metal old school, c’est à dire Metallica, Megadeth, Slayer, etc. Tout ce qui groove on aime beaucoup aussi, donc au final on essaye de faire un mélange un peu de tout ca, un métal assez puissant, rock/métal qui groove. Pour tous les fans de Pantera, ça envoie la purée, et en même temps c’est écoutable par beaucoup de monde.

Bulo : Pour Four Addiction, ce qui est marrant, c’est qu’on vient tous d’origines musicales vachement différentes. Entre le batteur qui écoutait les Beatles au départ, moi qui était un gros black métalleux, finalement on se retrouve tous dans le Thrash old school, un truc qu’il n’y a plus trop en ce moment, on trouve ça un peu dommage que ça parte dans le technique, le hardcore, on met du core à la fin de tous les groupes de métal. Nous, on se prend pas la tête, on essaye de faire du 4/4, des solos heavy, et on essaye d’envoyer la purée à l’ancienne.

Des projets pour la suite ?

Tom : Oui, la on est en train d’enregistrer un petit EP comme on peut chez notre ingé son. Ca n’avance pas très vite mais d’ici la fin de l’année on devrait avoir quelques chansons correctement enregistrées à proposer sur le myspace, on aura un site aussi. Il ne faut pas hésiter à passer dessus, je donne l’adresse :

http://www.myspace.com/fouraddiction

, et le site ca viendra plus tard.

Et les cds on pourra les trouver lors des concerts ?

Tom : oui carrément ! Bon pour l’instant c’est projet, là on est au début des enregistrements, niveau temps c’est pas idéal pour tout le monde, donc on fait ça comme on peut. A la fin de l’année scolaire, en juin juillet on devrait avoir 4-5 chansons minimum bien enregistrées à proposer en EP, en vente (pas cher), à tous les concerts qu’on fera.

Bulo : Sinon comme projet on essaye de trouver des associations, de tourner le plus possible, mais pour l’instant on tourne toujours un peu dans les même salles, dans le 78 et dans le 92, si vous voulez venir nous voir c’est plutôt par là que ça se passe. Mais si vous avez des dates à nous proposer, vous pouvez toujours lâcher. Nous on cherche surtout à être un groupe live, plus qu’un groupe studio. C’est à dire qu’on essaye de retranscrire en studio ce qu’on joue en live, on veut pas rajouter 20 000 guitares ou ce genre de choses…

Pour terminer, qu’est ce qui fait que vous vous êtes retrouvés dans ce festival, connaissiez vous déjà Sonor Asso ?

Tom : On a connu Sonor Asso, à l’époque d’abord avec le groupe Brainwash (rip) dont faisait parti le guitariste actuel de Carne qui joue à ce fest, Benoit. On avait bien accroché avec Brainwash, on aimait bien ce qu’ils faisaient. L’année dernière on voulait passer au Sonorfest mais on ne nous a pas proposé. Sonorfest qui d’ailleurs à été catastrophique au niveau des entrées. Petit à petit, on nous a proposé une scène ouverte, et a priori ils ont bien accroché. Et pour ce fest comme ils avaient encore besoin d’un petit groupe pour finaliser les rangs ils nous ont proposé, et nous forcément on a accepté direct. Ca nous permet de rentrer dans l’assoce, de rencontrer des gens qui partagent les même délires que nous,…voilà on est vraiment content d’être là aujourd’hui, ca veut dire qu’on avance, qu’on progresse, on espère qu’on va aller de plus en plus loin.

Bulo : Surtout ça permet de faire une scène avec Pitbull in the Nursery, et ça ça fait bien sur le CV. (rires)

Max : C’est vrai que c’est sympa les festivals comme ça parce qu’on peut rencontrer plein de groupes avec lesquels on n’a pas forcement l’habitude de jouer, des groupes qui viennent de loin. Donc c’est cool ça fait rencontrer des gens, mais faudra passer à la vitesse supérieure, continuer à faire des concerts le plus possible.

Antoine : Donc faites nous jouer, n’hésitez pas, on est là nous !

Notre devise c’est : les derniers mots sont les vôtres. Donc quels sont vos derniers mots ?

Tous ensemble : Rock n’roll !

Merci à vous !

Retour en début de page

2 commentaires sur “Four Addiction”

  1. 1

    Best band ever 🙂

  2. 2

    Ouais, moins bien que DJ Hadolf mais bien qd meme

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green