Communication de nos partenaires

Finntroll

Le 21 mars 2010 posté par LittleGirlWithAGun

Pagan Fest 2010, à Rennes

Intervieweuse: Gwenn

Interview réalisé l’aprés-midi du concert, pour Zone Metal et transmise ici en version texte.

Gwenn : Ok, ça va être des questions simples, comme dit je viens de France et je suis là pour Zone Metal.net, un petit site qui parle de toutes sortes de metal, le heavy, Old school, années 80, j’ai pensé que ça serait intéressant pour d’autres personnes de découvrir Finntroll et le Pagan Metal… C’est pourquoi je suis là, j’étais supposée réaliser cette interview pendant le Hellfest mais vous allez être très occupés donc…

Routa : Ça se pourrait, c’est souvent le cas en festivals

Gwenn : Donc ça serait plus intéressant de le faire ici; Ma première question est à propos du nouvel album et la façon dont il a été enregistré, j’ai entendu dire que Nifelvind a été mis en boîte en six semaines, c’est vrai ?

Routa : Non, ça a été plus rapide, en fait, l’enregistrement a pris trois semaines, et deux pour le mixage.

Gwenn : Est-ce que vous pensez que ça a été plus facile de composer celui là que le dernier album ?

Skrymer : Non, c’était plus dur, car on était continuellement concentré sur la production que tout soit bien fait, les morceaux sont plus compliqués, différents.

Routa : L’écriture de l’album était réellement difficile, on a tout fait maison, mais entre les démos et le final il fallait tout retravailler, discuter pour changer ça, ça et ça… donc cet album a réellement été tout un travail derrière.

Gwenn : Je voulais en savoir plus aussi sur l’esprit black metal du nouvel album, pas mal de gens en ont parlé, il y aurait moins de Pagan, et plus de black metal,  pouvez-vous en dire plus, à propos de ce sujet ?

Routa : Ca n’a jamais été… une décision… enfin, on ne s’est jamais dit au préalable, OK, on va faire un album de Folk, Pagan ou de black metal. En fait, le processus de création terminé, on se dit là, ça ressemble à du Black… mais bon, on n’a jamais prédéterminé le style final.

Skrymer : Oui, en gros on ne décide pas à l’avance, on se laisse aller, on fait juste de la musique !

Gwenn : Comment vous bossez, d’habitude, tous les jours, toute la nuit, ou vous êtes plutôt cools ?

Routa : Quand on est en studio, on commence à 9 h du mat jusqu’au soir, donc toute la journée, tac tac tac… Oui, on est trois mecs à enregistrer au studio, donc c’est toute la journée à bosser. C’est pour ça que c’est top, d’enregistrer avec ce groupe, t’as pas besoin de personnes extérieurs, genre des ingénieurs du son, des producteurs… on est juste les mecs de Finntroll, et on fait tout nous même.

Gwenn : C’est cool !

Skrymer : On ne parlera pas des ingénieurs et producteurs… tu fais ci, ça… et tu changes ça… et en fait, pas moyen.

Routa : On connait le sujet, un gars qui veut tout t’arranger, changer les batteries, les guitares, tout, et Hop, à l’heure il nous fait « Ok, je rentre à la maison à demain les gars ! » Ce mec nous avait bien aidés, mais il n’avait pas à être dans nos pattes tout le temps.

Gwenn : Quelque chose de très intéressant dans le nouvel album, les nouveaux instruments, comment les avez-vous trouvés ?

Routa : Bah en fait c’était marrant, là où on enregistre il y a deux studios, la cantine et la salle de repos (je crois que c’est pareil dans l’autre studio) et il y avait des mecs qui enregistraient un disque pour enfants…

Skrymer : Oui, il y a trois studios différents, un pour le folk, un autre pour les musiciens blues qui tournent autour, et l’autre pour les chansons pour enfants… on se croisait et on pouvait entendre ce qu’ils faisaient et avec quoi.

Routa : et presque tous les jours ce mec venait avec un autre instrument marrant et nous disait « yeah les mecs, écoutez moi ce son ! » et là il jouait quelque chose et « ouaaaiis, on va utiliser ça ! » et c’est aussi pour ça qu’on ne peut rien prévoir dans nos compositions, il y a plein d’occasions diverses à saisir.

Gwenn : Oui, par exemple un morceau comme Solsagan, c’est l’une des meilleures en live, en studio, elle est presque parfaite, vraiment !

Routa et Skrymer 🙁 !) Merci !

Gwenn : Heuu, Vreth, bon, il n’est pas là, il dort et il a raison, vous avez l’air d’être de sacrés potes, c’est assez impressionnant de vous voir… un peu comme un couple ! Est-ce que c’est facile pour lui d’être intégré dans le groupe ?

Routa : En fait, quand Vreth est arrivé, il s’est senti instantanément comme étant un membre du groupe présent depuis longtemps. Bon, il parle suédois en majorité, mais pas de blablas, ça a été comme si on le connaissait depuis bien plus longtemps que ça l’est réellement.

Gwenn : La voix est nickel, aussi.

Skrymer : Oui, et aussi, en enregistrement, tout de suite, il a le feeling, il arrange les choses bien, naturellement, il apporte des idées… Les gens qui l’ont connu sont d’accord sur ce point. .

Gwenn : Bon, je sais que vous allez jouer au Hellfest en Juin, le gros festival en France, vous allez jouer le Vendredi, avec Soulfly, Sepultura, Hypocrisy, et deftones. C’est différent ! Mais le Samedi, le Dimanche, il va y avoir kiss, Slayer et tous ces dinosaures du Heavy. Est-ce que vous allez rester un ou deux jours pour voir les shows ?

Routa : Oh, on ne sait pas ! On voudrait bien rester, mais on a un sacré book !

Gwenn : Qu’est ce que vous pensez du programme du Hellfest cette année ?

Skrymer : Oh, tous les festivals deviennent de plus en plus fous, avec des groupes immenses, 400000 personnes…

Gwenn : Ouais, ACDC, Metallica, tous les gros…

Routa : Bonne affiche, on dirait, oui !

Gwenn : Quels sont vos groupes favoris… en metal ?

Routa et Skrymer : En metal !

Gwenn : Oh, trois groupes, allez.

Routa : Satyricon, et…

Gwenn : C’est dur à choisir

Skrymer : …Dismember et Enthroned, ah oui, Enthroned !

Routa : Ouais, mais tu vois ça change tous les jours, un jour ça va être du plus vieux, et l’autre, du black, ce n’est jamais la même chose.

Gwenn : Je voulais parler aussi du projet Death, est ce que c’est juste pour rire, ou c’est sérieux ?

Skrymer : Je ne sais pas encore ! On a commencé à enregistrer les guitares et faire ça à l’arrache, puis des potes m’ont dit que c’était pas mal, donc de fil en aiguille…

Gwenn : Parce que je voulais te demander… comment faites vous pour trouver le temps de bosser là-dessus ?

Skrymer : Bah en fait c’était marrant, parce qu’on était là pour trois jours, on a mis toutes nos idées à plat et on a bossé comme ça et on a gardé le résultat.

Gwenn : Oui, c’est pour ça que Finntroll est intéressant aussi, très ouvert sur toutes sortes de metal ! Parce qu’à propos du black metal dans le nouvel album, j’ai vu une autre interview où vous parlez de revenir au Black parce que le Pagan serait devenu une sorte de mode.

Routa : Oui, mais comme dit aucune décision préalable, oui

Avec Finntroll, on essaye toujours de frôler les limites de la musique. Aussi loin qu’on pourra aller avec une idée, on ira. On s’en fout un peu de respecter des catégories, en fait. Tu vois, le black, qui définit, ça ? Je voudrais bien lire ce livre qui définit toutes les musiques. On se donne la capacité de garder toute notre liberté. C’est pas comme si on disait de ne pas faire cette chanson… mais fais ce que tu veux !

Gwenn : Et maintenant la question classique, quels sont vos plans pour le futur ? Je veux dire, après la tournée…

Routa : Oh, deux semaines à la maison, ensuite les Etats unis pour un mois, les festivals allemands…

Gwenn : Par exemple au Hellfest vous êtes drôlement attendus par les fans, en Bretagne les gens aiment danser, boire, ils aiment l’esprit folk et Finntroll !

Routa : Ben on a toujours adoré jouer en France, la foule est toujours dingue, ici ! je veux dire, dans le bon sens !

Gwenn : J’étais sur votre site, Finntroll France, les fans discutent du concert à paris, ça va être assez dingue ! Et ha !! Vous avez parlé dans une autre interview du manque d’espace pendant la tournée, pas de jours de repos, c’est mieux, maintenant ?

Skrymer : MA PLACE !! hihi

Routa : Bah ouais c’est toujours pareil, surtout dans les tournées festivals… avec 5 groupes, c’est impossible d’avoir un endroit à soi pour se relaxer un moment.

Skrymer : Moi j’en ai un, complètement bourré durant toute la nuit, t’a personne autour ! C’est pas mal, au final !

Gwenn : Vous devez trouver une sorte de rythme tous les jours… Si vous n’étiez pas dans ce groupe, qu’est ce que vous auriez fait ? Je parle d’un boulot…

Routa : Je jouerai dans un autre groupe… j’ai été dans le milieu musical technique, déjà, je pourrais faire ça.

Gwenn : Dernière chose, j’ai vu votre Drinking Contest au Wacken…

Routa et Skrymer : Ouch !

Gwenn : C’est pour ça que je voulais vous donner un petit cadeau…

Routa et Skrymer : Oh merde !

Gwenn : Non, non, ce n’est pas très fort…c’est une sorte de vin blanc qu’on boit dans nos région,

Routa : Je ne suis pas très fan de vin, donc… Ha ouais ?

Gwenn : C’est du vin avec du miel, pour les longues journées.

Routa : On va essayer ça avant de jouer ce soir… comme ça on va avoir du rrrrrrrrrrrrrrréel esprit frrrrrrrrrrrrrrançais pour le concert !

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green