Communication de nos partenaires

Wolf – Legions of Bastards

Le 1 juillet 2011 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Niklas Olsson Stalvind - Chant, Guitares
  • Johannes Losbäck - Guitares, Chant (backing)
  • Anders “Tornado” Modd - Basse
  • Richard “Raptor” Holmgren – Batterie

Style:

Heavy metal

Date de sortie:

Avril 2011

Label:

Century Media
Note du Soilchroniqueur ( Metalfreak): 7/10

L’air de rien, les suédois de Wolf nous signent leur sixième album onze ans après leur première offrande éponyme, nous gratifiant d’une sortie tous les deux ans avec une régularité digne d’un coucou allemand. 

Ce qui frappe sur cet album, c’est qu’une fois de plus, Wolf est capable de nous composer des titres combinant le côté old-school de la NWOBHM avec des ambiances plus modernes qu’on retrouve dans les groupes de heavy/speed actuels et une agressivité limite thrash, celle-ci s’estompant quelque peu par rapport aux albums précédents.

Bon compromis entre Judas Priest époque « Screaming For Vengeance » ou « Defenders Of The Faith » (‘Jeckyll & Hyde’ ou ‘Tales from the crypt’) de par le timbre de voix de Stalvind – toutes proportions gardées, bien sûr, n’est pas Halford qui veut –, Accept pour la lourdeur des riffs particulièrement flagrante sur ‘Skull crusher’ ou encore Mercyful Fate pour l’ambiance générale de l’album, avec son soupçon de Maiden et ses influences assumées de Raven. Un bon mixe qui ravira les fans de ces groupes qui écouteront sûrement l’album, habillés avec la veste à patchs et les bracelets cloutés, secouant la tête à chaque riff avec quelques renforts d’hélicoptères par ci par là : les cervicales quarantenaires apprécieront.

« Legions Of Bastards » n’est sûrement pas le meilleur album de Wolf, et ne concourra pas non plus pour le CD metal de l’année mais permet de passer au mieux ses treize titres pour 52 minutes. Tout ceci est très conventionnel, ne propose que peu de variations et bon nombre de passages sentent le déjà entendu : qu’on se le dise, ça fait six albums que ça dure mais Wolf ne cherche pas à faire dans la surprise ni l’innovation, le terme de « révolution » ou d’« évolution » semblant avoir disparu du vocabulaire du groupe, mais se contente de faire ce qu’il fait de mieux : du bon (true) heavy metal avec malgré tout quelques moments de bravoure comme les très réussis ‘Road to Hell’ ou ‘Full moon possession’ ainsi que les titres cités précédemment. Le plus véloce ‘Road to Hell’ nous ramènera aux meilleurs moments des premiers albums, alors que les plus personnels ‘K-141 Kursk’ et ‘Nocturnal rites’ nous montreront le côté le plus sombre du quatuor suédois. En plus, « Legions Of Bastards » profite d’une production des meilleures, mettant en valeur chaque instrument, nous faisant apprécier des breaks et soli parfois très inspirés.

On ne saura trop vous conseiller de vous offrir plutôt l’édition limitée digipack, très belle, magnifiant l’artwork réussi d’un Thomas Holm déjà présent sur d’autres pochettes du groupe comme pour « Black Wings » mais aussi celles de « Melissa » ou « Don’t Break The Oath » de Mercyful Fate, ou « Abigail » de King Diamond, qui nous offre deux titres bonus pas inutiles du tout, à savoir le titre ‘6 steps’ originellement sorti sur l’édition japonaise de l’album précédent « Ravenous » (2009), ainsi qu’une reprise bien sentie de Metal Church, autre influence du groupe, ‘Method to your madness’ (« The Dark » (1986)).

Son impeccable, compositions classiques mais matures à souhait, riffs catchy et puissants : de quoi ravir tout fan de pur heavy metal teinté old school.
Un bon album, mais malgré tout à classer entre le précédent et, espérons, le prochain.

Site officiel : http://www.wolf.nu/
Myspace : http://www.myspace.com/wolfheavymetal

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green