Communication de nos partenaires

Warpath – Filthy Bastard Culture

Le 23 novembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Dirk "Dicker" Weiss - Chant
  • Sören Meyer - Basse
  • Norman Rieck - Batterie
  • Flint Razorhead - Guitares

Style:

Thrash Metal

Date de sortie:

23 Novembre 2018

Label:

Massacre Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8,5/10

Warpath fait partie de ces groupes, allemands, qui officient dans un Thrash Metal plus moderne tout en s’inspirant de certains côtés old school d’autres genres.
Ainsi, si la tendance principale est impitoyablement thrash, on ne se retrouve pas surpris d’y trouver des éléments doom ou death dans leurs compositions, ce qui fait que lorsqu’un groupe comme Warpath nous balance un album tel que ce Filthy Bastard Culture, on peut se manger treize titres et plus d’une heure en une seule fois sans qu’on trouve le temps long, tant cet album se veut aussi riche qu’homogène.

Warpath est formé en 1991 et sort coup sur coup quatre albums avec When War begins… Truth disappears (1992), Massive (1993), Against everyone (1994) et Kill your Enemy (1996) aux qualités pour le moins inégales.
En 1998, le groupe splitte mais c’est sans compter sur l’opiniâtreté d’un Dirk “’Digger’ ou ‘Dicker’ selon l’humeur” Weiss, chanteur de son état, qui reforme le groupe en 2015 avec un nouveau line up. Une signature chez Massacre Records et Bullets for a Desert Session voit le jour dès janvier 2017. Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour voir le sixième album arriver, preuve d’une capacité créatrice sans fond dans le groupe.

Et en effet, on sent le groupe puiser son inspiration dans une foultitude d’influences à trouver évidemment dans le Thrash Metal (“Back to zero”, “Into the Dark”, “Violent Starr”), dans le Punk voire le Hardcore (“Filthy Bastard Culture”, “Unbroken Soul”, “F.U.”), dans un Groove plus proche de Pantera (“Killing Fields”, “Below the Surface”), dans le Doom (“Believe in me”, “Nebelkrähe”), le Heavy bien lourd (“St. Nihil”), le tout avec un chant proche du Death Metal et son ton rauque à la limite du growl.

Pour donner une comparaison, certains passages rappelleront régulièrement Voodoocult ou Grip Inc. au niveau de l’attitude et surtout, on se prend au jeu de la première à la dernière seconde tant cet album est d’une richesse qui ravira tous les adorateurs de (Thrash) Metal explosif !

Tracklist :

1. The World beyond (Instrumental) (Intro) (1:37)
2. Unbroken Soul (3:41)
3. Back to Zero (3:53)
4. Filthy Bastard Culture (4:21)
5. Believe in me (6:08)
6. Into the Dark (5:31)
7. Killing Fields (4:14)
8. Below the Surface (4:34)
9. F.U. (3:47)
10. Violent Starr (3:38)
11. Slow Motion Violence (5:55)
12. St. Nihil (6:07)
13. Nebelkrähe (bonus) (5:03)
14. For the first Time (bonus) (3:46)

Site officiel
Story Instagram
Page Facebook
Chaine Youtube

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green