Communication de nos partenaires

Vulture – The Guillotine

Le 29 août 2017 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


A. Axetinctör - Basse / M. Outlaw - Guitares / S. Genözider - Guitares, Batterie / L. Steeler – Chant. Guest : Olof Wikstrand (Enforcer) - Chant sur "Adrian's Cradle".

Style:

Speed / Thrash metal

Date de sortie:

25 août 2017

Label:

High Roller Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Le beau line up que voilà ! Formé en 2015, le quartet allemand Vulture a sorti une démo en janvier 2016 avec quatre titres dont une reprise de “Rapid Fire” (Judas Priest) posant les jalons d’un speed/thrash metal descendant directement des mid eighties. Ce premier album de huit nouveaux titres ne fait qu’enfoncer le clou : Vulture a tout compris en matière de metal agressif et rapide.

Avec son line up de musiciens aguerris, à savoir le bassiste A. Axetinctör (aka Irön Kommander chez Bulldozing Bastard), du guitariste Randy “M” Outlaw (Wifebeater), du chanteur Leo “L” Steeler (Hellhunt, Luzifer) et du batteur/guitariste (?) Stefan “S” Genözider (Bulldozing Bastard lui aussi, Casket, Luzifer, Quintessenz), Vulture jouit déjà pour son premier album d’une cohésion et d’une précision impeccables malgré la vitesse d’exécution des titres.

Parce qu’il ne faut pas se leurrer, les mid tempi, ils ne connaissent pas des masses. Ça speede, ça tabasse, ça joue l’urgence pendant 38 minutes non-stop. Et ça part de partout : clairement, les fans de Razor, Agent Steel, Exciter et Slayer de l’époque mid eighties seront aux anges.

The Guillotine” se veut être une formidable retour aux sources digne de ce que nous proposent actuellement des groupes comme Ranger, Antichrist, Evil Invaders ou Speedtrap. Autant dire que les fans de speed metal se rappelleront des guéguerres stériles des speed vs FM qui polluaient les courriers des lecteurs des vieux Enfer Magazines, Metal Attack ou autres premiers Hard Rock Magazine. Oui, toute une époque !…

Un chant à la John Crriis (Agent Steel), des riffs plombés et rapides dignes d’un croisement entre Razor et Judas Priest, une atmosphère rappelant un brin le Don’t break the Oath de Mercyful Fate, une authenticité de tous les instants de la première note de “Vendetta” à la dernière de “Cry for Death”, des morceaux de 4-5 minutes particulièrement intense, une pochette signée Velio Fosto (Alkoholizer, Bulldozing Bastard, Cruel Force, Warlord, Endovein…), une gueulante par Olof Wikstrand (Enforcer) en guest de luxe sur “Adrian’s Cradle”… The Guillotine a tout du petit brûlot furieux qui fera assurément mouche dès la première écoute.

A se délecter d’urgence ! Et sans modération !

Tracklist :

1. Vendetta (5’50)
2. Clashing Iron (3’27)
3. Triumph of the Guillotine (4’01)
4. Electric Ecstasy (4’20)
5. Adrian’s Cradle (5’33)
6. (This Night belongs) to the Dead (4’19)
7. Paraphiliac (5’14)
8. Cry for Death (5’45)

Site officiel : http://www.vulturekills.com/
Facebook : https://www.facebook.com/vulturekills

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green