Communication de nos partenaires

Undercover Slut – A.M.F

Le 18 janvier 2011 posté par LittleGirlWithAGun

Line-up sur cet Album


"O": Chant
Divine:  Guitare
Drav: Basse
Fake: Batterie
Drag: Guitare

Style:

Noise Metal

Date de sortie:

2010

Label:

Deadlight Entertainment


Note de la Soilchroniqueuse (LittleGirlWithAGun): 7/10

J’ai connu Undercover Slut lors des soirées « Enjoy Punishment » à Dijon en 2008, où les gens se peinturaient en fluo et se la jouaient à la « Punish Yourself ». Ça date, et réécouter ce groupe aujourd’hui, m’a prouvé que mes gouts avaient bien changé, mais quel bonheur de réaliser la chronique de A.M.F, traduit par « AMERIKKKA MACHT FREI ». Le titre est évocateur, hautement politique, une version actualisée de « Arbeit Macht Frei » que l’on trouvait devant les camps d’extermination nazis. Undercover Slut est un groupe provocateur, rien que par son nom…

Pour la petite histoire du groupe, Undercover Slut est né le 30 octobre 1995 sur la décision de ‘O’ (chanteur/leader d’Undercover Slut), bien que leur carrière n’a vraiment pris de l’ampleur qu’en 2003, lorsque le groupe tourna pour la première fois aux États-Unis (UCS « Make Friends The Hollywood Way: Fuck ‘Em » Amerikkka Tour 2003). Après une 5eme tournée aux Etats-Unis, baptisée UNDERCOVER SLUT « White Whore Supremacy » Amerikkka Tour 2K7 débutée en août 2007, le groupe enregistre ce nouvel album en 2008 au Chop Shop (Hollywood, Californie, U.S.A.), studio de Scott Humphrey, un nouvel opus de 12 titres enregistré et produit par Chris Baseford (Rob Zombie, Tommy Lee , John 5…), avec la participation exceptionnelle de Eric Griffin (Murderdolls), Teddy Heavens (Rebel Rebel) et Matthew Roberts (fils de Charles Manson, tout un symbole). L’album est réedité le 4 Juin 2010, et c’est avec quelques mois de retard que ma chronique est réalisée.
Mais Undercover Slut, c’est aussi un look déjanté sur scène, rassemblant des costumes d’infirmières à moitié sado-maso, des peintures sur le visage et des jeux de rôles. Le rapprochement avec Punish Yourself est d’ailleurs flagrant, bien que les similarités musicales fussent plus visibles dans leurs premiers albums. Ce groupe catalogué parfois comme un groupe de « défoncés », annonce avec AMF les grandes lignes de leur idéaux : Intox, Jesus Kills !, black CNN ! C’est un genre de provocation dans toutes les limites : « O » est connu pour ses interventions dans l’émission de Fogiel, visibles sur youtube. C’est le leader du groupe, il s’occupe de la « propagande », indique les directions à suivre dans la musique, et écrit tous les textes. Très impliqué dans la lutte contre la vivisection (entre autres), le groupe fait preuve de provocation avec des photos du KKK et d’officiers communistes sur leurs différents visuels, dans les livrets de leurs albums, ainsi que des discours d’Adolf Hitler, d’Aleister Crowley et de Jim Jones samplés dans certaines de leurs chansons..
Venant en donc à l’album, dont la pochette parle d’elle-même : elle présente le combo maquillé comme d’habitude, en bas, et le titre de l’album en haut, rien de super accrocheur au premier abord. La pochette de l’album vinyl Hollywood noir (2008), y ressemble beaucoup. D’ailleurs, pour information, le vinyl est encore disponible !
Nous avons bien affaire à douze titres de  Noise Metal, assez violents. Les titres s’enchaînent. Les fans de musique calme et douce n’apprécieront pas l’album, qui plonge peu à peu celui qui l’écoute dans la torpeur violente bien connue du groupe. On assiste à un mélange soigneusement calculé de voix trafiquées, de rythmes électroniques surtout sur « Black CNN », de guitares saturées, de slogans politiques aussi.
Un album à collectionner pour les adeptes de musique électro style Combichrist ou Punish Yourself.

Myspace: http://www.myspace.com/undercoverslut

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green