Communication de nos partenaires

Line-up sur cet Album


Dada - Chant
Alex- Guitare
Max - Guitare
Robin - Basse
Romu - Batterie

Style:

MetalCore

Date de sortie:

Mai 2011

Label:

Hypnotique prod

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar) 6/10

 

La scène métal extrême est assez vaste, on retrouve beaucoup de styles différents, les plus connus sont bien évidemment le Black Metal et sa noirceur, le Death et sa violence,… Mais une nouvelle scène est apparue récemment aux USA pour les amateurs de violence : le Metalcore, un mélange de Punk Hardcore et de Metal. Mené par des formations comme Heaven Shall Burn, Killswitch Engage ou encore As I Lay Dying, le Metalcore arrive à se créer une place en France, où beaucoup de jeunes groupes officient dans ce style.

Unaidead Fall fait parti des nouveaux noms ; Il s’est formé en 2009 en Lorraine par Teddy principalement influencé par la scène metal et Robin bassiste de funk. Tous deux se voient vite rejoints par d’autres musiciens provenant des deux styles différents, et commencent les compositions. Suite à de nombreux changements de line-up depuis sa création le groupe se verra séparé de son guitariste d’origine pour faire place à Alex. Fort d’une composition plus stable, Unaidead Fall parvint à décrocher un contrat avec Hypnotique Prod pour sortir son premier EP intitulé Death Is Not The End.

Les cinq titres nous présentent les différents horizons musicaux du combo. Le titre éponyme d’ouverture se veut assez sombre et lugubre par ses changements de tempo, permettant aux guitaristes de nous balancer des notes stridentes sur une partie rythmique ralentie et un chant provenant des tréfonds les plus obscures. « Call me Master » lui est un peu plus jouissif, son introduction est plus claire et mélodique bien quelle tourne vite dans la violence après l’ apparition de chœurs assez surprenants, la basse reste quand même bien plus groove sur ce titre et les breaks balancent du tonnerre. « Braindead » nous replonge dans le noir bien que ses riffs de guitare soient moins lourds et plus incisifs, de petits soli feraient même presque Heavy. Le rythme s’accélère une nouvelle fois pour le début d’un « My world became ruins » limite Death, plus technique, la batterie est mise au premier plan, donnant un tempo plus soutenu malgré les nombreux changements de tempo. Le nom du dernier titre ne trompe pas : « Mayhem » nous envoie dans un chaos total, on se voit perdu dans la noirceur et la douleur d’un Black Metal destructeur.

Death Is Not The End permet à Unaidead Fall de proposer à ses auditeurs un peu de matière histoire de mieux se faire connaitre en présentant son univers musical varié. Mélange de Metal Extrême avec une pointe de Funk qui se voudra apaisante et accrocheuse, l’auditeur est rappelé pour un court instant vers la lumière, pour redescendre rapidement dans les profondeurs de la folie ou de la furie des métaux lourds.

Retour en début de page

1 Commentaire sur “Unaidead Fall – Death Is Not The End”

  1. 1

    C’est vraiment un groupe de merde ,c’est trop mal enregistré et Hypnotik Prod élu fake de l’année 2011

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green