Communication de nos partenaires

Ultra Violence – Privilege to Overcome

Le 20 avril 2013 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Loris Castiglia : Chant, Guitare
  • Andrea Vacchiotti : Guitare
  • Simone Verre : Batterie
  • Roberto "Robba" Dimasi : Basse

Style:

Thrash metal

Date de sortie:

Avril 2013

Label:

Punishment 18 Records

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar): 7/10

 

Cela fait maintenant un petit moment que le Celte n’avait pas rédigé un écrit sur un petit groupe de Thrash Old School. Les lecteurs les plus fidèles se souviennent peut être qu’à ses débuts, Celtikwar ne parlait pratiquement que de ce style. Mais soyez rassurés, avec le temps il ne sait pas assagi, loin de là : il aime toujours autant les vestes à patchs, la bière frelatée et surtout le bruit.

Ultra Violence, en voilà un nom qui ne laisse présager que du bon. Une jeune formation italienne qui ne paie pas de mine, qui sort son premier opus ‘Privilege to Overcome’ fin avril.
Comment s’est-elle faite remarquer ? c’est peut être risible, mais sa pochette tirée d' »Orange Mécanique » ainsi que son nom ont suffit pour aiguiser la curiosité du Celte qui ne demandait rien d’autre qu’une bonne baffe.

Et pour taper, avec Ultra Violence, il y a de quoi faire, les riffs de guitares sont acérés et puissants, on pense beaucoup à un Destruction qui fait toujours mal là où il passe. Il faut dire que le timbre de Loris Castiglia , bien qu’il soit à tendance plutôt grave, nous rappelle celui d’un certain Schmier quand il monte dans les aigus. Quoi de mieux aussi, histoire de redonner de la force à une foule imbibée, que de balancer ,après des parties instrumentales des plus rapides, des choeurs ravageurs qui reprennent quelques phrases simples afin que chacun puisse les mémoriser et les hurler à son tour pour ponctuer le tout ?

Une rythmique qui, même si elle ne varie pas beaucoup, nous ré-envoie dans la fin des années quatre-vingt, une batterie propre qui cartonne dans tous les sens. Quelques parties plus modernes, passages proches d’un Black/Death ( les accélérations de « Stigmatized Reality » par exemple) viennent rajeunir l’ensemble. Le court « You’re Dead » sert aussi de coupure en fin d’album pour envoyer un peu de Punk bien cradingue sur fond de gras Thrash qui tache.

Petite surprise quand même avec une pause, l’acoustique « When Future & Past Collide » vient mettre un peu de douceur dans ce monde de brutes épaisse. Une guitare mélodique et légère qui vous emporte doucement, le calme avant la tempête. Il faut dire que le final « Ride Across the Storm » fait mal, une introduction sombre très Black Metal.

Ce ‘Privilege to Overcome’ n’a que d’autre ambition qu’être un album simple, envoyant tout ce qu’il a pour nous secouer. Un condensé de Thrash à l’état sauvage et ce ne sont pas les petits brûlots de « Turn Into Dust » ou « Spell Of The Moon » qui vous feront dire le contraire.

 

Facebook:https://www.facebook.com/ultraviolencemetal?fref=ts

  • 1. Spell of the Moon
  • 2. L.D.F.Y.
  • 3. Order of the Black
  • 4. Stigmatized Reality
  • 5. Restless Parasite
  • 6. Turn into Dust
  • 7. The Voodoo Cross
  • 8. You’re Dead!
  • 9. The Beast Behind Your Back
  • 10. 10.000 Ways to Spread My Hate
  • 11. Metal Milizia (Ira Cover)
  • 12. When Future & Past Collide
  • 13. Ride Across the Storm

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green