Communication de nos partenaires

The heretic Order – Evil rising

Le 15 juillet 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Lord Ragnar - Chant, Guitares, Claviers
  • Rotted Skull - Basse
  • Count LaVey - Guitares
  • Doctor Pain - Batterie

Style:

Heavy Metal

Date de sortie:

22 Juin 2018

Label:

Massacre Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9/10

Encore une fois, voilà la réunion de musiciens issus de groupes de Thrash, Death ou Groove Metal qui se lance dans un Heavy Metal on ne peut plus old school. Les gaillards nous jouent un Heavy Metal occulte, fortement influence par la NWOBHM avec ce petit je-ne-sais-quoi dans le son qui lui donne quelques relents plus modernes.

Formé en 2014, le quatuor anglais nous a déjà envoyé un album bien senti (All hail the Order) en 2015, ils continuent leur périple musicalo-horrifique (ou horrifico-musical) avec cet Evil rising qui fait un bien fou par là où il passe. Notre Bloodybarbie préférée va encore nous dire que « c’est de la musique de vieux »… Et alors ?

Un compromis sympathique entre Black Sabbath, Mercyful Fate ou Grave Digger et aussi ces vénérables groupes comme Angel Witch ou Savage, sur lequel un chant posé proche de ceux d’Alice Cooper, de Jospeh ‘Wednesday 13’ Poole et de Tomi Petteri Putaansuu (Mr. Lordi, pour ceux qui ne suivent pas), avec des riffs que ne renierait la paire Hank Shermann/Michael Denner, une section rythmique rappelant l’ambiance d’un certain Don’t break the Oath (à l’instar de l’artwork pour le moins réussi), album intemporel, et on se laisse transporter pendant les 55 minutes de pur Heavy Metal occulte que nous proposent les onze titres plus une intro de cet album.

The heretic Order joue sur les ambiances, les tempos vicieusement mid – voire lents, mais sans aller dans des atmosphères doomisantes – et nous gratifie de titres certes faciles d’accès qu’on a envie de rechanter sous la douche ensuite mais d’une réelle efficacité à l’instar de petites pépites (“Evil rising”, “Hate is born”, “Omens”, le très Mercyful Fate “Under the Cross of Pain”, “The Mask”, le final “Visions”), et parfois savent énerver le propos pour nous balancer des plus rapides “Unholy War”, “Mortification of the Flesh”, le plus hard rock “Straight down (to Hell)” ou “The Forest of the Impaled”. Et que dire de la pièce maitresse avec “The Scourge of God”, plus épique et solennel, avec des chœurs infernaux et une interprétation théâtrale sans faille qui vaut à lui tout seul l’achat de l’album ?

Du grand art ! Vraiment !

Tracklist :

1. Prelude (1’22)
2. Evil rising (4’25)
3. Unholy War (4’19)
4. Hate is Born (3’36)
5. Omens (4’15)
6. Mortification of the Flesh (5’45)
7. Under the Cross of Pain (4’14)
8. Straight down (to Hell) (4’28)
9. The Mask (5’12)
10. The Forest of the Impaled (3’16)
11. The Scourge of God (9’20)
12. Visions (4’46)

Site officiel
Playlist Soundcloud
Page Facebook
Fil Twitter
Chaine Youtube

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green