Communication de nos partenaires

Line-up sur cet Album


C.N.X. – Claviers, Programmations, Guitares, Chant principal, Basse sur « …Has come » / S.D. – Basse, Chant, Guitares sur « Anti you » / Oilid – Guitares, Chant, Claviers sur « Anti you » / Batterie : Thomas O’Brien, Ben (Sturgis), Kevin.

Style:

Metal / Electro goth

Date de sortie:

17 janvier 2013

Label:

La Fissure Prod / Season Of Mist

Note du Soilchroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10

On ne le dira jamais assez : la France fourmille de groupes talentueux qui n’hésitent pas à combiner des sonorités diverses comme le metal, l’industriel et le gothique. C’est le cas pour Punish Yourself, Dolls Of Pain ou plus récemment Jenx, dont les albums mettent une baffe systématiquement à chaque amateur des genres précités.
Pour le coup, les joues vont piquer à tous ceux qui vont se coller ce « Warm:up before apocalypse » entre les esgourdes.
The Temple Of N.E.M.E.SyS est né en 2006 : c’est l’année suivante que sortira leur premier EP « Nano piece of space », leur ouvrant les portes de Season Of Mist pour sortir en 2009 l’album éponyme, puis celui qui nous intéresse aujourd’hui en janvier dernier, non sans un petit changement de line up avec l’arrivée d’Oilid (ex Ana3l) aux guitares, bien aguerris par des tournées en compagnie de groupes comme Treponem Pal, Christian Death, Loudblast ou Punish Yourself

Electro goth à grosses guitares ? Metal teinté d’industriel et de gothique ?
Sûrement tout ça à la fois : The Temple Of N.E.M.E.SyS combine toute une flopée d’influences diverses allant de Rob Zombie à S.U.P. en passant par quelques incontournables groupes gothiques et d’EBM.
Si certains titres feront penser à des groupes comme les éphémères hollandais de Nerve (ceux de « Blood and gold » en 1995) ou à Kill The Thrill de par cette capacité à envoyer des titres d’une lenteur oppressante en sachant la mâtiner de violence froide (« A bug » et sa basse impitoyablement écrasante), le groupe semble se forger une identité propre par rapport à l’album précédent en se forgeant son univers à lui avec cette atmosphère aussi malsaine par la lourdeur de certains passages, mais aussi excitante de par le timbre et le chant de C.N.X. qui n’hésite pas à rajouter quelques références à chercher du côté de S.U.P. The perfect day ») ou Marilyn Manson (le break de « Death row » ou « Shut up and die ») dans ses intonations.

Alternant avec des titres plus faciles d’accès et plus fluides, lorgnant presque sur le (cyber)punk avec « Warm up before apocalypse » et ses grosses guitares, « The last deal » ou « I just hate you », plus brutaux, nul doute qu’ils vont assommer l’auditoire de façon directe, et ses titres s’avèreront être autant de belles boucheries en concert.
L’album se veut d’une richesse intéressante de par ses variations et en font 12 titres agréables à écouter d’une traite sans effet de redondance ou de lassitude aucune. Chose pas si fréquente dans le genre.
L’intro inquiétante « Greed » renouera avec ce côté étouffant avec sa batterie malsaine, ce piano envoûtant et cette basse vrombissante, véritable bande son de film d’horreur, avant de laisser la place à un « Anti you » acoustico-industriel donnant une sensation de malaise à l’auditeur, comme lors de ce moment de bravoure avec l’excellent avec « Diary of a heretic » et ses sonorités dissonantes, ses vocaux impalpables et sa basse bien lourde à la façon d’un Skin Chamber des grandes heures.
Et avec pour final un inquiétant « … has come » en guise d’outro, The Temple OF N.E.M.E.SyS laisse la porte ouverte à une suite qu’on espère pour bientôt.

Et en cela, avec un album pareil, il est fort à parier qu’on va les voir à un tournant de leur carrière, dans le bon sens du terme. A eux de confirmer.
Et pour couronner le tout, le livret comporte le calendrier 2013 avec des photos aussi sympathique que la pochette. Merci qui ?

En attendant, ce serait judicieux d’aller les découvrir ou les revoir pendant leur mini-tournée française comprenant Le Local à Marseille (18 octobre), Le Divan Du Monde à Paris (25 octobre), le Crockmore à Perpignan (26 octobre), la Scène Michelet de Nantes (28 octobre), le Bootleg de Bordeaux (29 octobre) et le Secret Place à Montpellier (30 octobre).

 

 

Tracklist :

1. Shut Up and Die
2. Death Row
3. Disrupt
4. A Bug
5. Warm Up Before Apocalypse
6. Greed
7. Anti You
8. I Just Hate You
9. Diary of a Heretic
10. The Last Deal
11. The Perfect Day
12. … Has Come

Site officiel : http://www.temple-of-nemesys.com/
Myspace : http://www.myspace.com/the-temple-of-nemesys
Facebook : https://www.facebook.com/TEMPLE.OF.NEMESYS
ReverbNation : http://www.reverbnation.com/templeofnemesys
Trailer : http://www.youtube.com/watch?v=5WW-UFXZUwQ

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green